châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Manoir de Poulaines
 
 

   Siège d'une seigneurie féodale, qui faisait partie de la baronnie de Graçay, le manoir de Poulaines est le dernier témoin d'un ancien château-fort. Il appartenait en 1340 à Pierre III de Graçay et passa par alliance au XVIe siècle, de cette famille aux de Boys puis à Fançois Herpin. À la fin du XVIe siècle, il est détenu par Louis Herpin qui meurt en 1611 sans postérité. La terre de Poulaines passe à ses neveux Courault et est vendue en 1614 à Pierre de La Porte, époux de Madeleine Courault. Elle est transmise, par alliance, à Pierre de Crespin et reste au sein de cette famille jusqu'au début du XVIIIe siècle. Cédée à la famille de Noblet, puis vendue, en 17 41 par les héritiers à Hippolyte du Coudreau, elle est revendue en 1762 à Jean Baptiste Duchalais (famille de tanneurs d'Issoudun). En 1800, le manoir de Poulaines est adjugé à Hippolyte Godeau, inspecteur des Domaines, dont la fille Marie Joséphine épouse le vicomte Victor de Brettes. Au XIXe siècle la fille de ces derniers transmet la propriété à sa nièce qui épouse son cousin, Sévère Martial de Brettes.
Occupant le côté d'une cour, le manoir est constitué de deux corps de logis contigus, de dimensions analogues réunis sous un toit d'arclaise à deux hauts versants à pignons découverts. Un troisième, de construction plus récente, et de moindre taille, les prolonge. Les combles sont éclairés de lucarnes de formes diverses accusant des remaniements. Au centre, deux lucarnes fronton passantes de tailles inégales. L'édifice, percé de grandes baies, dont certaines à meneaux, est élevé en grande partie en moellons, le tout recouvert d'un enduit. La pierre de taille se trouve sur les encadrements des baies, sur les contreforts à retraites successives situés contre l'un des murs pignons, dans les chaînes d'angle et sur les rampants des toits. Les cheminées sont montées de briquettes. Détachée de l'ensemble se dresse une tour polygonale coiffée d'un dôme. Malgré une architecture rendue hétérogène par des reprises à des périodes diverses, il semble que la base de la construction soit médiévale, probablement du XVe siècle.

manoir de Poulaines 36210 Poulaines, tél. 06 73 01 15 23, jardins et arboretum, ouverts au public toute l’année : tous les jours de 14h à 18h sauf mardi. Toute l’année sur rendez-vous 24 h à l’avance les mardis et les matins, fermé le dimanche matin.

Ce site recense tous les manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce manoir (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de l'Indre" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.