châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Anjony
 
 

      C'est une forteresse d'aspect martial composée d'un haut donjon cantonné de quatre grandes tours coiffées de mâchicoulis. La forteresse domine la vallée encaissée de la Doire. A proximité, se trouve un corps de bâtiments du XVIIIe siècle habité. Il est la propriété du marquis de Léotoing d'Anjony. Construit aux environs de 1430, le donjon d'Anjony est le prototype des forteresses de montagne du XVe siècle. Son histoire, sous l'ancien régime, est tumultueuse car durant deux siècles, une véritable "vendetta" opposa la famille d'Anjony à celle des Tournemire, trop proches voisins et rivaux. Au XVIIIe siècle, Claude d’Anjony ajouta à la demeure médiévale un corps de logis plus accueillant et plus conforme aux goûts de l’époque. La même famille habite le château fort d'Anjony depuis l'origine et il y a plus de 70 ans que la demeure est ouverte au public.
Bernard Johanini, d'une riche famille de pelletiers d'Aurillac, acquiert en 1351 des droits sur une terre du fief de Tournemire, appelée L'Armandie ou Larmandie. Il est anobli en 1360 et prend le nom d'Anjony qu'il va laisser au château. Il se marie en 1368 avec Marguerite de Tournemire. Durant la guerre de Cent Ans, les deux familles appartiennent à des partis opposés, les Anjony faisant acte d'allégeance au roi de France tandis que les Tournemire, jaloux de leur ancienne indépendance féodale, se rallient aux Plantagenêts. Ayant combattu au côté de Jeanne d'Arc, le roi Charles VII autorise Louis Ier d'Anjony à faire construire un château fort, cantonné de quatre tours et entouré de mâchicoulis, auquel il donne son nom, et qui s'est conservé presque à l'identique jusqu'à nos jours. Ce nouveau château est édifié en contrebas de celui des Tournemire, sans avoir demandé l'autorisation préalable des seigneurs du lieu, ce qui provoque une situation de conflit entre les deux familles qui conduit en 1523 au meurtre de Claude d'Anjony. En 1523, Jean de Tournemire, fait exhumer les reste du curé de Marmanhac, fils de Jean II d'Anjony, pour les jeter devant la porte du château d'Anjony. La chapelle avec ses décors à fresques représentant des scènes de la Passion a dû être entreprise par Louis III d'Anjony, seigneur du lieu depuis 1526, et frère du curé assassiné par les Tournemire, pour pallier le fait que la fréquentation de l'église paroissiale leur était devenue impossible. Il est lui-même mort peu avant 1557. En 1590 un accord reconnaîtra la parité d'honneur des deux seigneurs, et la rivalité prend fin vingt ans plus tard par le mariage de Michel II d'Anjony avec l'héritière des Tournemire. Les murs de la grande salle du premier étage représentant les Neuf preux ont été peints à la demande de Michel Ier d'Anjony, fils de Louis III d'Anjony, et époux de Germaine de Foix. Ces fresques, réalisées vers 1575, ont été redécouvertes au début du XXe siècle derrières des boiseries qui avaient été installées au XVIIIe siècle. La fresque de Jules César, l'un des trois héros païens des Neuf Preux, a disparu suite au percement d'une fenêtre à la même époque. En 1623, un nouveau duel entre les représentants des deux familles a lieu devant l'église paroissiale de Tournemire et provoque la mort de trois membres de chaque famille. Michel III d'Anjony, seigneur d'Anjony et de Mardogne, épouse le 15 février 1634 Gabrielle de Pestels qui lui donne plusieurs enfants sans descendance et une fille, Gabrielle d'Anjony, bénéficiaire du testament de son frère Claude.

Éléments protégés MH : le domaine, comprenant le château et toutes ses dépendances bâties et non bâties: classement par arrêté du 4 février 2004.

château fort d'Anjony 15310 Tournemire, ouvert au public de février à novembre tous les jours sans exception, visites de 14h à 17h en février, mars, octobre et novembre de 14h à 18h en avril, mai, juin et septembre, et du 1er juillet au 31 août, visites le matin à 11h et 11h 30 (sauf le dimanche) l'après-midi de 14h à 18h30

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster B-E,
photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.

 
 
 
 

 Château d'Anjony  Tournemire

 Château d'Anjony  Tournemire

Château d'Anjony  Tournemire
 
 
 Château d'Anjony  Tournemire  Château d'Anjony  Tournemire  Château d'Anjony  Tournemire  Château d'Anjony  Tournemire
 
 
 

 Château d'Anjony  Tournemire

 Château d'Anjony  Tournemire
 Château d'Anjony  Tournemire
 
 
 
 
   
 
   
 
 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.