châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de La Tranchade
 
 

     Le château trouve ses origines dès l'époque gallo romaine lorsque déjà, le massus de La Truncheda protégeait Angoulème de ses envahisseurs. Surpomblant la vallée de l'Anguienne, La Tranchade grâce à sa position d'avant garde idéale a conservé pendant plusieurs siècles son statut de puissante place forte. Au XIe siècle, l'abbaye de St Cybard devient propriétaire du château et de tous ses environs et les confie plus tard à Aymard de Pressac qui construit en 1396 le donjon. Cédé à Baud de Saint Gelais en 1492, le château est vendu en 1573 à la famille Nesmond qui entame une série de modifications afin de l'agrandir et le rendre plus confortable, selon ce que la Renaissance a apporté comme goût pour les habitations luxueuses. Au XVIe siècle, avec les pierres tirées du creusement des douves, sont élevés la poterne et le chais et de chaque côté du donjon, l'aile Est au XVIe siècle, et un peu plus tard l'aile Nord. Le 27 avril 1753 la terre noble de la Tranchade fut vendue à la famille de Nesmond. Leurs armes sont gravées dans la paroi des douves. François de Nesmond I fut conseiller du roi et lieutenant général d’Angoumois et son fils Francois de Nesmond II conseiller de la commune d’Angoulême. Cette famille dont la branche aînée s’éteignit au début du XVIIe siècle s’éleva au plus hautes dignités de l’église et de la magistrature donnant à l’Etat un archevêque membre de l’Académie française et plusieurs présidents des ¨Parlements de Paris et de Bordeaux et aussi un lieutenant-général des armées navales. Pendant plus d’un siècle les Nesmond embellirent le château. On leur doit les deux ailes renaissance : l’une de style italien, l’autre ornée de faux mâchicoulis. Ils firent aussi édifier la porte fortifiée qui à l’origine précédait un pont-levis remplacé plus tard par un pont au-dessus des douves. L’écusson des Nesmond gravé dans la pierre fut martelé par les propriétaires suivants. Dans la cour une chapelle (souterraine) était probablement au moyen-âge reliée directement au château. Marie Nesmond dame de la Tranchade fille unique du dernier François de Nesmond épousa en premières noces Jean de Rochechouart marquis de Saint Victurnien, (fils de René baron de Mortemar) dont elle n’eut point d’enfants. Elle se remaria à Armand Belcier. Charlotte leur fille unique apporta la terre de La Tranchade dans la famille d’Aydie. Le château revint aux Normand de la Tranchade grâce à Monsieur Vaslet avocat à Angoulême, qui en fit l’acquisition le 15 décembre 1816. Il était le beau-père de Joseph Normand de la Tranchade. Ce dernier avait épousé Marguerite Ausone Vaslet dont il eut 10 enfants. Il fut maire d’Angoulême de 1837 à 1855. En 1852 il accueillit Le prince Louis Napoléon qui devait devenir le futur Napoléon III venu inaugurer la ligne de chemin de fer Bordeaux-Angoulême. A cette occasion, Mademoiselle de La Tranchade ouvrit le bal avec le futur empereur lors des festivités offertes à cette occasion par la ville d’Angoulême. A la réception se trouvait convié un hôte célèbre Alfred de Vigny. En 1890 la crise du phylloxera ruinera le vignoble du domaine. La terre de la Tranchade ainsi que le château sont restés dans le patrimoine des Normand de la Tranchade jusqu’en 1929
Dans ses souvenirs du règne de Louis XVI (1852) Daniel de Cosnac (prélat attaché à la maison du prince de Conti) raconte : "à une lieue d’Angoulême, le château de la Tranchade, situé dans une position escarpée, entre deux précipices, enveloppés eux-mêmes par des marais, était occupé par un détachement des troupes des princes, composé de cent vingt hommes sous les ordres de trois capitaines. Cette petite garnison était, pour ainsi dire, inexpugnable et commettait de terribles ravages aux alentours. Le marquis s’attacha à surprendre et à détruire les détachements qui s’aventuraient au dehors ; une de ses embuscades fut si bien dressée, que la petite colonne de sortie fut détruite en partie et le reste dissipé de manière à ne plus pouvoir rentrer dans la place. Le château se trouvant ainsi dégarni de la plus grande partie de ses défenseurs. Le marquis s’avança avec deux pièces de canon ; la garnison, devenue trop faible, n’attendit pas son attaque, et il put, sans coup férir, prendre possession pour le roi de ces murs redoutés. Il y plaça un détachement de ses propres soldats ; mais ce château appartenait au marquis de Mortemart, qui demanda à être remis en possession, et obtint à cet effet autorisation de la cour pour y rentrer. Montausier ne se hâta pas d’y obtempérer ; il fallut qu’un ordre formel, signé parle roi, l’obligeât à faire cette remise au seigneur du château, qui s’engagea à pourvoir à sa défense au moyen d’une garnison lui appartenant. Le marquis de Montausier, gouverneur de l’Angoumois, avait quitté Paris depuis le commencement des troubles, et résidait à son poste en gardien vigilant. Son dévouement à la cause royale n’était pas suspect, chaque jour il en donnait des preuves, guerroyant même pour son propre compte avec les faibles forces dont il disposait comme gouverneur".

Éléments protégés MH : les façades et les toitures (y compris la poterne d'entrée) : classement par arrêté du 4 août 1970.

château de La Tranchade 16410 Garat, tél. 05 45 65 81 89, le domaine s'ouvre au public de différentes manières, par des manifestations de toutes sortes, qu'elles soient d'ordre privées ou directement liées au château, grande salle pour réceptions et notamment les mariages.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement Monsieur Jack Ma pour les photos qu'il nous a adressées afin d'illustrer cette page.

 
 
 
 

chateau de La Tranchade à Garat 

 chateau de La Tranchade à Garat

 chateau de La Tranchade à Garat

chateau de La Tranchade à Garat
 
 

 chateau de La Tranchade à Garat

 chateau de La Tranchade à Garat

 chateau de La Tranchade à Garat

 chateau de La Tranchade à Garat
 
 
 

 chateau de La Tranchade à Garat

chateau de La Tranchade à Garat
 chateau de La Tranchade à Garat
 chateau de La Tranchade à Garat
 
 
 chateau de La Tranchade à Garat
 chateau de La Tranchade à Garat
 chateau de La Tranchade à Garat  chateau de La Tranchade à Garat
 
   
 
 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.