châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château Cantenac-Brown
 
 

 Le domaine est né au milieu du XVIIIe siècle avec M. Boyd, écuyer du roi qui achète quelques parcelles de terres sur la paroisse de Cantenac et crée un premier vignoble ; la demeure semble être un simple corps de logis. M. Brown, négociant britannique, achète le domaine et l'agrandit : le cadastre de 1826 montre un ensemble de plusieurs bâtiments, dont un avec une cour fermée. Après sa mort, en 1852, la propriété est divisée et c'est un banquier de Beauvais, M. Gromard, qui achète le château et conserve le nom de Brown. Le vignoble est classé depuis 1855 comme troisième grand cru. En 1860, Armand Lalande fait l'acquisition du domaine et l'augmente considérablement en étendant le vignoble sur les communes voisines, à savoir Margaux et Arsac (soit sur plus de 150 ha). Puis il fait bâtir une demeure, dès 1862 d'après les matrices cadastrales. Les travaux débutent dès 1865-1867 (une augmentation de construction est mentionnée pour le château et le niveau de soubassement de l'aile sud porte la date du 12 mai 1866). Le premier maître d'œuvre n'est pas connu avec certitude, mais il s'agit vraisemblablement du bordelais Ernest Minvielle, architecte qui a signé les réalisations suivantes. Celui-ci va concevoir dès 1874 un projet dans le style "élisabéthain" ou "Tudor" pour l'agrandissement du château, la reconstruction des communs (dont une sellerie en 1878) et l'ensemble des dépendances viticoles. Il dessine le parc ainsi que des éléments de décor, telles la cheminée du salon ou la grille d'entrée. Des dessins sont encore donnés en 1897 pour des supports de presses. Au tournant du siècle, Laure Lalande par son mariage apporte le domaine à une famille de courtiers irlandais, les Lawton. En 1941, le château accueille l'hospice de vieillards de Nancy. Le domaine, resté en propriété familiale jusqu'en février 1987, est acheté par la Compagnie du Midi ; revendu en 2006 à la famille Halabi, des travaux de restaurations, d'extension des dépendances dans un pastiche du bâti existant et de modernisation des installations vini-viticoles sont effectués alors.
Le château se compose d'un corps de logis flanqué de deux ailes peu saillantes en retour d'équerre. Il comprend un niveau de soubassement, un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Les élévations principales sont ordonnancées selon une alternance de travées et demi-travées. Le rythme est renforcé par la bichromie brique et pierre des chaînages et des tables décoratives. La façade comporte un léger avant-corps précédé d'un porche en pierre de taille, dont les arcades en arc segmentaire reposent sur des colonnettes corinthiennes engagées. Voûté d'arêtes, il soutient une terrasse à l'étage, dotée d'un garde-corps en pierre de taille et ferronnerie. Une large croisée en arc segmentaire à double meneau et traverse est encadrée par deux demi-croisées étroites et rectangulaires. L'avant-corps terminé par un pignon chantourné est percé d'une baie à meneau et double traverse, encadrée de tables décoratives en brique. Il est couronné d'un amortissement sphérique. De part et d'autre, les baies sont à double meneau et les lucarnes sont coiffées d'acrotères. Les ailes en retour d'équerre conservent également le rythme et le vocabulaire du corps de logis, avec un bandeau en pierre. L'aile nord est prolongée par une terrasse. Les façades latérales sont rythmées par trois travées. Le rez-de-chaussée s'ouvre par trois baies ; l'étage marqué par un bandeau en pierre est percé d'une baie centrale ; l'étage de comble est ouvert par une lucarne géminée ornée de besants.
La façade postérieure a le même vocabulaire, rythme et décor que la façade principale. Le changement réside dans le portique portant une terrasse. Elle est soutenue par des poteaux en fonte reposant sur un dé surmonté d'un morceau d'entablement orné de colonnettes engagées aux angles, reliés par des réseaux de fer forgé formant arcade. Le balcon est doté d'un garde-corps en pierre et ferronnerie. Le rez-de-chaussée des ailes présente un bow-window, en pierre de taille surmonté d'une terrasse à balustrade, abritée par une marquise. Le traitement des souches de cheminée, sur logettes, en pierre de taille et jumelées participent au pittoresque néo-élisabéthain de l'ensemble. Le château est pensé avec le parc. Minvielle a dessiné un parc d'agréments avec des allées pour la promenade, des pièces d'eau et un potager. Le parc est agrémenté d'une fabrique en pierre de taille et brique. Elle est conçue comme une tour crénelée, on y accède par un escalier en pierre sous lequel est aménagé ce qui serait une réserve d'eau.

château Cantenac-Brown 33460 Cantenac, tel. 05 57 88 81 81, propriété viticole.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photos©webmaster B-E : les photos ci-dessous sont interdites à la publication sur Internet, pour un autre usage nous contacter.
A voir sur cette page "châteaux de Gironde" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 

château Cantenac Brown

château Cantenac Brown

 château Cantenac Brown
 
 
château Cantenac Brown château Cantenac Brown  château Cantenac Brown
 
 
 
   

 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.