châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château Cantemerle
 
 

  L'ancien château à motte, siège de la seigneurie médiévale de Cantemerle, était situé sur la commune voisine de Ludon-Médoc, au sud des métairies dites de Cantemerle. Le château actuel semble avoir été construit au lieu-dit "Sauves", à la suite d'un déclin du premier, à la fin du Moyen Âge voire au XVIe siècle. Tout au long du XVIe siècle, une famille de notaires, les Saugves, habite Macau. Ce patronyme pourrait être mis en relation avec le lieu. La construction du château pourrait dater de la fin du XVIe siècle ou du début du XVIIe siècle, époque à laquelle Jean de Villeneuve, conseiller au Parlement et seigneur de Cantemerle (après 1591), épouse Antoinette de Durfort en 1596. Cette alliance matrimoniale prestigieuse et le titre de seigneur de Cantemerle pourraient coïncider avec la construction, à l'emplacement de l'actuel château, d'une demeure de campagne. La famille de Villeneuve-Durfort possède le domaine jusqu'après la Révolution et tout au long du XIXe siècle. Les plans cadastraux de 1810 et 1843 mentionnent "le château de Sauves". Celui de 1810 montre un corps de bâtiment en L avec une aile en retour ruinée dont seule l'extrémité semble subsister. Au nord-ouest, d'importants bâtiments complètent le logis. En 1835, l'illustration publiée dans l'ouvrage de Gustave de Galard confirme cette disposition en L du logis donnant sur une cour fermée par un muret avec portail à piliers et deux pavillons d'angle avec chaînage harpé. Couvertes de toitures de tuile, les deux ailes à étage et aux façades percées de cinq travées présentent une tourelle d'angle en encorbellement ; il s'agirait de la partie la plus ancienne conservée, datable du début du XVIIe siècle, similaire à celle du château d'Issan (Cantenac). L'état actuel de cette tourelle pose question : maçonneries entravant une partie de la vis, escalier interrompu... Sa hauteur impliquerait l'accès à un niveau supérieur et donc un corps de logis plus élevé. Certains disent qu'elle aurait été rapportée de l'ancien château.
Toujours sur la même gravure, le logis est complété de bâtiments de dépendance à l'ouest. Le château est alors désigné sous le nom de Cantemerle appartenant au baron de Villeneuve. Sur le plan cadastral de 1843, on retrouve la même disposition mais les bâtiments de dépendance à l'ouest ont été largement réorganisés et augmentés. En 1854, Henry Ribadieu fait état de constructions effectuées par le baron de Cantemerle (peut-être Jean de Villeneuve-Durfort) concernant deux "tourelles qui sont l’œuvre de M. Dufau". Si Ribadieu passe à Cantemerle dans les années 1850, ces tours, qui n'apparaissent pas sur le plan cadastral de 1843, sont donc récentes, au point qu'il en mémorise le nom de l'architecte. Il s'agit probablement de Théodore-Henri Duphot, auteur de la mairie de Cantenac en 1851. Édouard Guillon indique que "les dernières restaurations dues à M. de Villeneuve sont de 1851"; le registre des augmentations/diminutions mentionne une construction fortement taxée et achevée en 1852. Ces travaux on modifié une partie de l'ancien corps de logis : l'aile occidentale est amputée de deux travées. En 1863, le parc est agrémenté d'un "chalet", toujours visible en bordure de route à l'est. En 1867 la propriété appartient à Mme D'Abadie de Villeneuve de Durfort. En 1876, un grand pavillon est greffé sur la façade sud de l'aile nord du logis par le "comte de Villeneuve", illustré dans l'édition de 1881 de l'ouvrage de Cocks et Féret. Les charpentes plus aigües et les toitures en ardoise sont remaniées : plusieurs lucarnes sont ajoutées sur la façade nord du logis. Un grand escalier est aménagé pour relier l'ancien bâtiment au nouveau pavillon ; les deux pavillons de jardin sont détruits. En 1892, le domaine passe à Théophile-Jean Dubos, puis à ses descendants qui le gardent jusqu'en 1981. À la fin de la décennie, le château est restauré. Les dernières restaurations (façades) datent de 2006.
Le château Cantemerle se situe au sud de la commune, en retrait par rapport à la route D2, entouré de vignes au nord et d'un parc boisé au sud. Le domaine est entouré de grilles et de portails au sud et à l'est ; il se compose d'un château et de dépendances séparées (chais, cuvier, orangerie, écuries, parc, vivier). La partie habitable est un corps de logis de plan en L prolongé aux extrémités par des tours circulaire (sud) et carrée (est) ; une tourelle d'escalier en encorbellement est greffée à l'angle des deux ailes du logis. Un grand pavillon rectangulaire est accolé sur la façade sud de l'aile nord, donnant sur la cour, puis le parc. Un corps de bâtiment vient s'ajouter à l'angle nord-ouest. Sur la façade occidentale de l'aile ouest, un rez-de-chaussée est surmonté d'une terrasse. Les corps de bâtiment sont à étage carré. La toiture côté nord est percée de lucarnes éclairant un étage de comble. Le grand pavillon et les tours se développent sur deux étages carrés et un niveau de comble (excepté la tour circulaire percée de trous d'envol). La tourelle en encorbellement s'appuie sur une trompe bombée en légère saillie. Son emprise a modifié le gabarit de la fenêtre qui la jouxte. L'escalier est éclairé par une fente verticale ainsi que par trois baies en arc surbaissé pour la partie supérieure. L'ensemble des fenêtres du corps de logis possède de simples moulures tandis que le grand pavillon et la tour carrée présentent des décors soignés (corniches à denticules, guirlandes, chambranles à crossettes, bossage, tables décoratives, lucarnes à volutes et fronton triangulaire...). L'aile ouest présente des ouvertures à encadrements à bossages un-sur-deux. L'escalier principal est éclairé en façade (au nord) par une baie en plein-cintre. À l'ouest se trouve l'orangerie composée d'une façade à cinq travées. Chaque baie est encadrée de pilastres surmontés d'une corniche à denticules. Elle est accolée, à l'ouest, à un bâtiment bas à une ouverture par façade (chambranles à crossettes, corniche denticulée). Le parc qui se développe au sud est entrecoupé d'allées et traversé par un vaste vivier et pièce d'eau orientés est-ouest. Ce dernier est agrémenté d'un pont dont les garde-corps en bois sont sculptés. Un chalet, au bout du vivier, fait face à la D2.

château Cantemerle 33460 Macau, tel. 05 57 97 02 82, propriété viticole.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photos©webmaster B-E : les photos ci-dessous sont interdites à la publication sur Internet, pour un autre usage nous contacter.
A voir sur cette page "châteaux de Gironde" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 

château Cantemerle   Macau

château Cantemerle   Macau

 château Cantemerle   Macau
 
 
château Cantemerle   Macau château Cantemerle   Macau  château Cantemerle   Macau
 
 
 
   

 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.