châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château Saint-Pierre
 
 

 Le domaine de Saint-Pierre, appelé autrefois Serençan, est attesté en 1693, appartenant au Marquis de Cheverry. Il est acheté en 1767 par M. de Saint-Pierre qui lui donne son nom. A sa mort en 1832, ses deux filles se partagent le domaine : l'une mariée au colonel Bontemps-Dubarry reçoit la moitié des vignobles, les chais et le château ; l'autre épouse un suédois, Luetkens, et reçoit le reste des vignes. Le colonel Bontemps Dubarry, petit-fils de M. de Saint-Pierre, devient propriétaire en 1836 : le domaine prend alors le nom Château-Saint-Pierre-Bontemps-Dubarry. Dans les années 1880, son fils reprend le domaine avec son beau-frère M. Kappelhoff, chef de la maison Journu frères. En 1892, Léon Sevaistre reprend une moitié du domaine (celle de Mme de Luetkens), deux étiquettes cohabitent alors : Saint-Pierre Sevaistre et Saint-Pierre-Bontemps Dubarry. En 1922, des négociants anversois, les frères Pierre et Charles van den Bussche, réunissent les deux domaines à l'exception des chais achetés par Alfred Martin qui recherchait de la place pour entreposer ses barriques. En 1981, le château Saint-Pierre est acheté par Henri Martin qui rachète également le vignoble du château Saint-Pierre-Sevaistre. En 1991, son gendre Jean-Louis Triaud reprend le domaine.
L'Album vignicole de Gustave de Galard de 1835 propose une illustration de la demeure appartenant alors aux héritiers Saint-Pierre : elle est composée d'un corps de logis à étage avec six travées et d'un pavillon à étage carré et trois travées coiffé d'un toit à croupes. La division du domaine en deux est matérialisée par la présence d'un mur. Une photographie d'Alfred Danflou (vers 1867) montre la façade postérieure du pavillon. L’illustration publiée dans l'édition de 1893 de l'ouvrage de Cocks et Féret montre les transformations apportées à la demeure à cette époque : le corps de logis de 6 travées est couvert d'une toiture brisée en ardoise et est complété par un pavillon de deux étages. Le pavillon de trois travées est également doté d'une toiture brisée en ardoise ; vient s'y accoler une partie en rez-de-chaussée, avec une rambarde d'attique. C'est l'aspect actuel du château, excepté la toiture du pavillon qui a été rétablie avec son toit à croupes initial en tuiles creuses. Les augmentations et diminutions des matrices cadastrales donnent quelques indications supplémentaires : en 1875, une augmentation de construction est indiquée, en 1877 une remise est construite et une augmentation de construction de la maison est réalisée en 1884.
Le château Saint-Pierre est situé à l'extrémité orientale du bourg de Beychevelle, le long de la route Bordeaux-Pauillac ; il est entouré d'un parc clos partiellement de murs et de grilles. La façade principale à l'est permet de lire les différents volumes qui composent la demeure : le corps de logis principal à étage carré est ouvert par cinq travées de baies et couvert d'un toit brisé en ardoise doté de lucarnes cintrées. Il est flanqué au sud d'un pavillon d'une travée et de deux étages carrés couvert en ardoise et au nord d'un pavillon de plan carré, large de trois travées, et couvert d'un toit en tuiles creuses avec croupes. A ce pavillon vient se greffer un petit corps de bâtiment en rez-de-chaussée, surmonté d'une rambarde d'attique. Ces deux éléments sont en pierre de taille tandis que la partie sud est en moellon enduit. La porte du pavillon carré est encadrée de pilastres et surmontée d'une corniche. On retrouve ce même décor pour la porte de la façade postérieure du pavillon. La façade postérieure du corps de logis principal laisse apparaître un niveau de soubassement, correspondant à une dénivellation du terrain.

château Saint-Pierre 33250 Saint-Julien-Beychevelle, tel. 05 56 59 08 18, propriété viticole.


Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Gironde" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
 
 
   
 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.