châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Losmonerie
 
 

         Château ayant remplacé un château-fort. Subsistent des vestiges d'un donjon, datant peut-être du XIIe siècle. Établi sur un manse, dépendant à la fin du XIVe siècle, de l'abbaye de Saint-Martial-de-Limoges. Occupé en 1421 par Jean de Brie, seigneur de Losmonerie. Vers 1550, vente de Losmonerie par Louis de Brie à Martial Chantois. Érigé en fief noble en 1596, Jéhan Chantois est seigneur de Losmonere à cette époque. Le 29 octobre 1654, Charlotte Chantois est dame de Losmonerie. Château comportant un corps de logis principal, avec tour demi-hors-oeuvre, vraisemblablement construit vers 1480 et un second corps de bâtiment, en retour d'équerre remanié au XVIIe siècle. Adjonction, au XVIIe siècle, à la demande de Martial Chantois, seigneur de Losmonerie, d'une galerie à deux niveaux, reliant les deux bâtiments. Château visible très précisément sur un plan d'arpentage daté de 1626. Le 19 juin 1665 Philibert de Lubersac, fils de Charlotte Chantois, est seigneur de Losmonerie. Sont mentionnés également sur ce plan de 1626, le jardin, aménagé au sud et à l'ouest, la cour, le pigeonnier, le moulin sur la rive droite de la Vienne ainsi que deux bâtiments longeant le chemin d'accès et un portail avec porte charretière et porte piétonne, tous les trois aujourd'hui disparus. A la fin du troisième quart du XVIIe siècle, construction de la grange abritant un pressoir. 1664 : date portée sur le linteau de la porte. Le 4 août 1688, vente de Losmonerie par Pierre de Lubersac à Valérie Duboys, fille d'Antoine Duboys, seigneur de la Jourdanie et veuve de Jérôme Texandier.
En 1731, requête du sieur de Losmonerie et procès verbal de visite : le sieur de Losmonerie vous remontre très humblement qu'il y a de temps immémorial une chapelle domestique à son château de Losmonerie situé dans a paroisse de Tarn et tout à fit à l'extrémité, dans l'éloignement de plus de demie lieue ayant la rivière de Vienne à traverser avec un chemin impraticable sur un coteau Le long de ladite rivière où l'on ne peut passer à cheval en certains endroits sans danger. Cette chapelle est bâtie dans un petit pavillon séparé dans un coin de la cour du château et dans un état très décent parée de tableaux de dévotion avec des ornements convenables. L'ancienneté de cette chapelle se démontre par le portail de pierre à l'antique. L'établissement en a été fait dans des temps reculés que le sieur de Losmonere n'en saurait avoir de connaissance, n'ayant cette terre qui est en haute justice dans sa famille que depuis 43 ans par acquisition du sieur marquis d'Averdies. Cette chapelle se trouve bien avantageusement dotée par la donation considérable que les anciens seigneurs de ce château ont fait à cette église de deux domaines et de rentes considérables pour fonder deux vicaries en faveur des prêtres de cette communauté pour le service de la paroisse.
Il y a encore cette observation que c’est la seule chapelle domestique dans cette paroisse et qu'elle est absolument nécessaire au seigneur de ce château, sans quoi il ne pourrait entendre la messe les jours de fête à cause du grand éloignement et du chemin impraticable pour aller à la paroisse. Le 10 juillet 1751, nous soussignés députés de Mr l'évêque de Limoges pour faire la visite des églises paroissiales et particulièrement des chapelles domestiques qui sont dans l'archiprêtré de La Meyze, nous sommes rendus au château de Losmonerie paroisse de Tarn, assisté de M. Pierre Croyzet prêtre que nous avons pris pour notre secrétaire où étant arrivés, sommes entrés dans ladite chapelle qui est bâtie dans un petit pavillon séparé dans un coin de la cour du château, laquelle nous avons trouvé dans un état très décent, parée de tableaux de dévotion avec des ornements fort propres où il y a calice et missel fort beaux et linges très propres, bien lambrissée et blanchi, fermée à clé. Son ancienneté parait à ce que les possesseurs de ce château ont fait des dons considérables à la communauté de Tarn et Aixe de plusieurs domaines et rentes à l'église et fondation en autre des vicaries à ladite communauté avec d'autres revenus, en sorte que nous regardons les seigneurs de ce château comme les principaux bienfaiteurs de notre église.
Remaniement intérieur au cours du XVIIIe siècle, dans le second corps de bâtiment formant le château. 1721 : date portée sur le linteau d'un porte. Le 13 janvier 1814, Catherine Joséphine Texandier, épouse de Louis, comte de Villelume, marquis de Chamboret, est dame de Losmonerie. Démolition du moulin, vraisemblablement après 1823, date de l'ancien cadastre, sur lequel ce moulin est porté. Aménagement de la chapelle début troisième quart du XIXe siècle par la pose de vitraux provenant de l'atelier d'Etienne Thévenot. 1855 : date portée sur ces vitraux. Le 25 février 1860, Guy André Pierre Comte de Villtume, époux de Rose Balathier Lantage est propriétaire de Losmonerie. En 1880, Joseph Marie Paul Gabriel, fils du précédent, marquis de Villelume, époux de Anne-Marie Françoise Antoinette dite Nancy Thévenot, fille d'Etienne Hormidas Thévenot, maître verrier, est propriétaire de Losmonerie. Château abandonné depuis des années, en 1992, par suite d'une tempête, effondrement de la toiture de la grange abritant le pressoir. Château composé de deux corps de logis en équerre, couverts d'un toit de croupes en tuiles plates, simples en profondeur avec comble éclairé en façade et fermant les deux côtés d'une cour ; deux pavillons, de plan carré, couverts d'un toit en pavillon, en tuiles plates ; premier pavillon, ancien pigeonnier aménagé ultérieurement en logement, et le deuxième abritant la chapelle ; accès par un portail à une deuxième cour autour de laquelle s'organisent les bâtiments agricoles couverts en tuile creuse ; à l'ouest du château, vestiges de la serre prés d'une charmille.

Éléments protégés MH : le corps de logis en totalité ; les deux pavillons et le portail qui ferment la cour : inscription par arrêté du 8 septembre 2009.

château de Losmonerie 87700 Aixe sur Vienne, tél. 06 11 88 76 27, ouvert au public du 26 juillet au 1er septembre.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster"B-E", photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de Haute-Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
château de Losmonerie a Aixe sur Vienne  château de Losmonerie a Aixe sur Vienne
 
 
château de Losmonerie a Aixe sur Vienne  château de Losmonerie a Aixe sur Vienne
 
 
 
   
 
 
 


(1)  
     source :  https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.