châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Traslage
 
 

            De la période médiévale, il ne subsiste que l'if, planté au XIIIe siècle. Le domaine appartenait à la famille de La Brosse dont l'héritière, Marguerite, épouse en 1478 Imbert Nicolas dont les descendants seront seigneurs de Traslage. C'est au début du XVIIe siècle que Jean Nicolas, seigneur de Traslage et de La Reynie, construit la demeure actuelle. Jean Nicolas de Traslage est consul de Limoges en 1595, conseiller du roi au siège présidial de Limoges en 1603 et député aux États Généraux de 1614. Son fils Jean, conseiller au présidial de Limoges hérite du fief et le cède à son fils Jean dit l'abbé de Traslage. A la mort de l'abbé, c'est le frère de son père, Gabriel Nicolas de La Reynie, baron de Vicq, lieutenant général de police en 1674 et conseiller d'État en 1680 qui en hérite. Puis à sa mort, en 1709, la soeur de Jean et de Gabriel Gilonne, épouse Jean de Guillaume de Rochebrune. Le château demeure dans leur descendance jusqu'à ce que Louise de Brossol, veuve d'un Guillaume de Rochebrune, se remarie en 1786 avec le marquis de Calignon auquel elle amène Traslage. Les Calignon dote la maison de boiseries, puis au milieu du XIXe siècle, ils élèvent les trois avant-corps de la façade Nord : la chapelle de style gothique, le châtelet d'entrée de style Renaissance et le pavillon de brique de style Louis XIII. Leur descendant vend le château de Traslage en 1947 à M. Maurice Ruchaud, descendant de Gilonne Nicolas de Traslage, qui fait réaliser d'importantes restaurations, puis la demeure passe à sa fille, la marquise de Villelume, qui continue les travaux entrepris par son père. La propriété possède un beau parc, avec un if âgé d’environ 600 ans, dominant le site remarquable de la vallée de la Briance.
Le château actuel se compose d'un corps de logis rectangulaire du XVIIe siècle, d'un pavillon barlong du XIXe siècle à l'extrémité ouest, avec une tour engagée de même époque sur sa façade occidentale, d'un avant-corps d'entrée rectangulaire aux angles abattus élevé au XIXe siècle devant la façade nord, d'une tour ronde également XIXe siècle à l'angle sud-est du corps de logis et d'une chapelle du XIXe siècle à l'angle nord-est du corps de logis. Le pigeonnier est du XVIIe siècle. Les écuries datent du XIXe siècle. A l'intérieur du château, les pièces sont ornées de boiseries. Au centre du corps de logis s'élève l'escalier tournant à droite, à volées droites et à jour central, inscrit dans une cage carrée. Il est en bois à balustres plats, réunis à leur base et à leur sommet par des arcs moulurés, dispositif caractéristique des escaliers limousins du XVIIe siècle. Les vitraux de la chapelle ont été réalisés par Henri Feur en 1884.

Éléments protégés MH : le château proprement dit ; les autres bâtiments situés sur les parcelles correspondant à la structure du jardin : inscription par arrêté du 18 septembre 1992.

château de Traslage 87260 Vicq-sur-Breuilh, tel. 05 55 00 60 64, ouvert au public du 1er juillet au 10 août de 15h à 18h.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Nous remercions chaleureusement M. Aymeric de Villelume pour les renseignements et la photo qu'il nous a adressés pour réaliser cette page.

A voir sur cette page "châteaux de Haute-Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.