châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Allerey
 
 

 Le château féodal mentionné en 1253 appartenait à la famille de Lugny au XVe siècle. En 1636, le bourg et le château furent brûlés par les troupes de Gallas. Denis Languet, procureur général était seigneur du lieu dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. Pierre Espiard Humbert qui hérita de la seigneurie en 1724, entreprit de remplacer l' ancienne forteresse par le château actuel. Il le fit construire entre 1724 et 1766, date de son décès. Selon F. Vignier, l'édifice subit d'importantes transformations vers 1830. Première mention en mars 1253, copie de la charte d'affranchissement des habitants d'Allerey par Pierre, seigneur dudit Allerey, et Marguerite, sa femme, "le dimanche des Bordes, jour des calendes... que lesdits habitants d'Allerey, Port de Chauvort et autres lieux en dépendans, sont retrayans de la motte et château d'Allerey, et tenus en conséquence à la curée, entretien et réparation des fossés, basse cour et autres menus emparemens". L'espace contenu dans la motte d'Allerey fut partagé entre plusieurs seigneurs en 1321. En 1503, Claude de Lugny, chevalier, seigneur de Ruffey et de Nanton, confesse tenir au bailliage de Chalon sa maison fort, terre et seigneurie de Ruffey en fief du Roi et ce qu'il tient es paroisses de Saint-Julien et de Gigny avec leurs dépendances en toute justice avec son droit de pêche en la rivière de Sône depuis la rivière de Grosne jusqu'au biez de Nantouses. Plus ledit de Lugny, confesse tenir du siège épiscopal de Chalon sa maison forte, terre et seigneurie d'Allerey en toute justice et déclare que l'état de sa maison qu'il a à entretenir est composé ordinairement de 26 personnes tant gentilshommes, damoiselles que autres. Le 20 décembre 1658 reprise de fief de la terre et baronnie d'Allerey et seigneuries de Saint-Gervais, Courcelles, et Port de Chauvort par Denis Languet, conseiller du Roy. Les terres d'Allerey, le Port de Chauvort, Courcelles, Neuvelle et Saint Gervais en Vallière sont en toute justice et sont guettables au château d'Allerey.
Description en 1724 de la motte forte d'Allerey avec son triste château chancelant sous les arbres qui l'environnaient : sur un monticule informe de terre sablonneuse, paraissait une espèce de château à quatre croisées de face, accolé d'une tour qui renfermait le degré et qui tomba sous les yeux du nouveau seigneur, sans doute pour lui faire le salamalec. Le fermier, qui occupait le soi-disant château, sonna l'alarme et se crut écrasé. Mais la grange seigneuriale et le pressoir gité plus loin, ne marquèrent pas de faiblesse quoique leur construction ne fut que de terre glaise, couverte à paille. Au lieu du jardin, on voyait autour de ce monticule d'étroits fossés tous boueux, semés d'épines, revetus de crapauds, qui avec un petit pont fermaient hermétiquement le pourpris du seigneur. Trois rues et le cimetière cotoyaient lesdits fossés, celui qui joignoit la maison par derrière servoit de latrines... L'échec et mat de la tour convainquit pleinement le nouveau seigneur du peu de solidité du château dont on murmurait dans le voisinage. L'abbé Courtépée décrit en 1780 "aujourd'hui à Louis-Auguste-Sacharie Espiard-Humbert, ancien conseiller au Parlement, dont le père a bâti le beau château d'où l'on jouit de la vue la plus agréable et la plus variée". En 1839 cee village, qui était défendu par une forteresse, fut brûlé en 1636 par Forkak, général des Croates. Canat de Chizy en 1878 : sur les bord de la Saône, à Allerey, on en reconnaît encore les fossé à l'est du village. (1)
Le site se trouve à cinquante mètres au nord de l'église paroissiale. Il ne reste rien du château féodal, remplacé au XVIIIe siècle par un château classique. Il est composé d'un avant corps central entre deux corps latéraux moins élevés, flanqués aux extrémités de corps perpendiculaires en avancée sur les deux façades. L'avant corps central et les ailes ont deux étages, les corps latéraux en ont deux aussi, ces derniers et les ailes sont couverts de toits brisés. Les façades de l'avant-corps central sont couronnées d'un fronton triangulaire, en pierre de taille, orné d'armoiries. Les portes axiales sont précédées d'un escalier à deux volées parallèles sur la façade antérieure, à deux volées convergentes sur la façade postérieure. Le garde-corps des fenêtres en fer forgé possède les armoiries des Espiard sculptées sur le fronton antérieur et des Menthon (de gueules au lion d'argent à la bande d'azur brochant) sur le fronton postérieur. Les intérieurs gardent leur disposition d'origine. Les boiseries et la décoration en général ont été remaniées sous Charles X. L'escalier d'honneur a été remplacé au XIXe siècle par un escalier en bois. L'ensemble est complété par deux bâtiments de communs et un parc. En avant du logis, les deux bâtiments des communs, identiques, sont situé en vis à vis. Celui de droite était destiné aux domestiques, l'autre abritait les écuries. Ils comprennent un rez-de-chaussée de plain pied à cinq ouvertures en plein-cintre, celles des extrémités étant en légère avancée ; ils sont couverts d'un toit à longs pans à croupes.

Éléments protégés MH : les façades et les toitures du château et des communs ; la terrasse ; le portail et l'allée menant au château : inscription par arrêté du 27 octobre 2008.

château d'Allerey 71350 Allerey-sur-Saône, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.