châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Amanzé
 
 

           Selon l'abbé Courtépée, en 1050, Roger d'Amanzé est officier de Philippe Ier. Vers 1098-1110 "Guichard de Saligny, donne à Marcigny, son meix d’Amanzé, avec l’approbation de ses frères Hugues et Airoul. Plus tard Artaud de Villon donne aussi son approbation (après 1130). En octob 1265, Jean de Villon, fils d'Alix d'Amanzé, fait hommage au duc Hugues IV pour sa maison d'Amanzé et ce qu'il possède en cette paroisse, à la réserve du cimetière et de la portion de dîme qu'il tient de l'évêque d'Autun, et pour Villon, de la châtellenie de Châteauneuf en Mâconnais. En 1367, dénombrement donné par Guillaume d'Amanzey, de sa maison forte d'Amanzey et dépendances, l'étang de fontaine, bellon, l'étang de la planche, son bois du deffend, celui du Tillés, sa vigne et garenne du bois Chateis et plusieurs meix y denommés seulement par le nom des tennementiers et rien de plus. En la chastellenie d'Anzey en 1423 : "En la parroiche dudit Monceaux, néant, pour ce qu'il n'y demeure nuls pour cause des Armagnacs qui sont à Varennes en Brionnois par deçà la ripvière de Loire, et aultres Armignacs d'Outre Loire qui courent chascun jour es chastellenies d'Anzy et de Semur en Brionnois et en ont mené la plus grande partie des hommes desdites chastellenies et tout le bestail. Et sont tellement gouvernés qu'il n'y habite personne esdits lieux, comme nous ont rapporté Messire Guillaume des Places, Baugie, Reullon, Saint-Germain en Brionnois, Saint Yan, Montmegin, Vindecie, Avrilly, Lhospital de Mercier, Anzy, Saint-Didier, Oyé, Sarrie, Saint-Christophe, Saint-Martin du Lac, Chenay l'Hospital, Chenay le Chastel, Lespinace, Semur en Brionnois, Sainte Foy, Yguerande, Maillie, Maletaverne, Saint Julien de Cray, Saint Martin de la Valée, Artel, Malay et Vivant, Jonzie, Amanzé, Brian : il n'y a personne esdittes parroiches pour les causes susdites".
Vers 1435 "commandement a esté fait en jugement que ung chascun à son tour aille garder la porte du chastel d’Amanzé, d’ores en avant sur pene de VII sols. Un particulier, à qui un cheval était réclamé, prétendit qu’il l’avait retiré dans ledit château et que les ennemis s’étant emparés de la place, vers 1433, emmenèrent ce cheval avec le reste du butin, procès d’où il résulte que des gens d’armes dit escorcheurs passèrent à Amanzé au commencement de 1444, et que certains habitants prirent part au pillage". En 1577, terrier concernant les villages de Laval, Gibles, Giblettes, Sermaize, Varennes-soub-Dung, Dung-le-Roy, Montbon et Aigueperse, la Pyralle, Chastenay, pour noble Jehan d’Amanzé et demoiselle Anthoinette Loche, fils de noble Pierre d’Amanzé, écuyer, et noble dame Anthoinette de Salligny, dame d’Amanzé. En 1590, les places fortifiées n'étaient point un lieu de sûreté pour les seigneurs. Philippe Damas de Brèves, seigneur de Maulevrier, et Pierre d'Amanzé, furent assassinés dans leur château pendant la Ligue. Procédure et condamnation à l’amende vers 1595, contre ceux qui refusent de venir à leur tour faire guet et garde au château d’Amanzé. Lettres Patentes du mois de mars 1617, portant érection de la terre d’Amanzey en vicomté, pour le sieur d’Amanzey, gentilhomme ordinaire de la Chambre. Le 21 novembre 1643, dénombrement de la terre, seigneurie et vicomté d'Amanzé au bailliage de Macon par messire Gaspard d'Amanzé, chevalier, vicomte d'Amanzé... Plus un château en toute justice.
Amanzé en 1757 : "le château est dans le village, attenant a l’église du cotté de midy, il est entouré d’un parc d’un quart de lieu de circonférence". Selon Courtépée en 1774 : "ancien château couvert d'ardoise, avec un petit arsenal où sont de vieilles armes, 400 escopettes ou fusils à mêche, quelques petites pièces de canon, une caisse d'airain grosse comme un tonneau, couverte de peau aux deux bouts, casques, cuirasses etc... Parc considérable entouré de murs, grand jardin avec une belle orangerie bien entretenue, et des vieux myrtes donnés par le duc d'Epernon". Procès-verbal du 15 mars 1775, de la visite de la réserve et des bâtiments de la basse-cour du château d’Amanzé, pour Claude Busseuil, marchand audit Amanzé et Jean-Claude Busseuil, son frère, pour la ferme de la réserve. Du château décrit par l'abbé Courtépée au XIXe siècle, il ne reste plus rien, hormis les deux ailes des bâtiments renfermant les communs du XVIIIe siècle et une plate-forme surélevée à l’emplacement du château. Deux tours circulaires et le puits sont encore indiqués sur le cadastre napoléonien, ce qui laisse supposer qu’il était de plan carré, cantonné de tours rondes et entouré de douves. A proximité, dans le cimetière, la chapelle gothique des seigneurs d’Amanzé a également été conservée. Elle était située dans le transept de l’église romane de la paroisse, qui a été démolie. (1)

Éléments protégés MH : le château d'Amanzé en totalité : inscription par arrêté du 8 mai 1968.

château d'Amanzé 71800 Amanzé, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.