châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château du Banchet
 
 

         La première trace écrite date de 1280 lorsque Guillaume, curé de Châteauneuf, prend la grange du Banchet en fief d’Henry de Villars, camérier de Saint-Paul-de-Lyon. En 1410, Hugonin A la Proste, bourgeois de Châteauneuf, seigneur du Banchet, reconnaît au terrier de la châtellenie "tenir en la censive du roi, notre seigneur, seize deniers parisis sur sa grange du Banchet et sur la terre qui y touche, acquise de plusieurs personnes". En 1447, Marguerite A la Proste, veuve de Pierre Perrière, seigneur du Banchet. En 1463, les filles de Pierre Perrière, épouses, l’une, de Guichard de La Madeleine, écuyer, et l’autre, Jeanne, de Jean Maréchal, capitaine de Charlieu, héritent entre autre de la seigneurie du Banchet. Il semble que la construction du château, du moins la partie la plus ancienne, date de cette époque, de même que la reconstruction de l’église, car on retrouve les armes des deux ménages dans les deux édifices. Le 30 juin 1519, contrat de vente de la châtellenie de Châteauneuf à Girard de la Madeleine, écuyer, seigneur du Banchet… "Guy de Salins seigneur de la Nocle et de Chancery, conseiller du roi notre dit seigneur en sa dite cour de parlement à Dijon, beau-frère dudit seigneur du Banchet stipulant et acceptant, pour et au nom du dit Girard absent". Le 7 octobre 1578, reconnaissance de Claude Durantel, bourgeois de Châteauneuf, à François de La Madeleine, bailly d’Auxois, fils de Girard et Claudine de Damas, époux de Catherine de Marcilly, à cause de son châtel et maison fort du Banchet, pour différents héritages situés à Châteauneuf .
En 1752, lors de travaux, en démolissant un mur, les maçons découvrirent une cache contenant des pièces d’or et de la vaisselle d’argent dont le montant fut évalué à 6 000 livres. Il se composait de : deux pots à eau, deux salières et un plat ou bassin d’argent; six soucoupes d’argent renfermées dans une caisse couverte de cuir, réduite en poussière; deux bourses de pièces d’or renfermées dans une autre caisse réduite également en poussière, ainsi que les bourses; une grande médaille en or. Le procès, qui suivra, pour savoir si le trésor avait été trouvé dans le domaine du roi, ou dans le domaine patrimonial des seigneurs du Banchet, durera jusqu’à la Révolution et coûtera une fortune à la famille de Drée. En 1795, visite du Banchet, le 6 ventose an III de la république, par Joseph Larie visiteur des routes du district de Marcigny : "cette maison est située au pied d’un coteau terminé en soir, plus élevée que le bourg de Châteauneuf, sans aucun fossés autour d’icelle ni pavillons dans les jardins, entourée d’un grand jardin de midi en soir et d’un autre jardin du côté de matin en midi. Cette maison peut avoir environ 60 pieds de longueur par 30 pieds de largeur, composée de caves, d’un réz-de-chaussé divisé en cuisines, salle à manger, cabinet de société et logements de maitres, le tout distribué dans le gout moderne, quoy qu’elle paroisse fort ancienne, les plus forts murs sont de quatre pieds d’épaisseur, surélevé d’un premier étage et grenier, il y avoit ci devant des cannardières au travers de quelques murs mais elles sont maçonnées a plein mur, il n’existe plus que huit meurtrières sur le portail de la cour d’entrée de la maison, côté de bise, c’est tout ce que j’ai remarqué. Maison appartenant au citoyen de Drée, fils aîné".
Dans l'Annuaire statistique et administratif de Saône-et-Loire de 1836 est écrit : au pied de l'éminence que couronnait un antique manoir des seigneurs du Banchet, dont on ne voit plus aujourd'hui que les murs d'enceinte, s'élève le nouveau château de même nom dont la construction paraît remonter à la première moitié du XVIe siècle et qui appartient maintenant à M. Jeannez. A flanc de coteau, au pied du versant nord de l'éperon qui porte le vieux château de Châteauneuf, le Banchet est un puissant manoir sur plan en L, flanqué de plusieurs tours et lourdement restauré au XIXe siècle. Le corps de logis principal, au sud, forme un rectangle étendu d'est en ouest, à deux étages carrés sous toit de pavillon couvert de tuiles. Il est flanqué au sud-est par une tour ronde sous toit conique, percée de petites baies à accolade. Au sud-ouest, par une tour rectangulaire barlongue dont le premier niveau contient une chapelle. Au nord-ouest, par une tour ronde couronnée de créneaux troubadours. Sur le plan de 1752, il semble que l'angle nord-est ait été lui aussi garni d'une tourelle ronde demie hors-œuvre. La façade sur cour, au nord, est équipée d'une tourelle d'escalier hexagonale demie hors-œuvre. La porte, sous gable gothique, est timbrée des armes des La Magdeleine. Le château est complété à l'est par une aile en retour d'angle vers le nord, à un étage carré, dont le toit est plus bas que celui du logis principal. Au sud du château, en face de l'église, l'enceinte du Bachet est complété par une maison tour médiévale à baies à meneaux, dont une canonnière bat le chemin d'accès au château. (1)

Éléments protégés MH : le château, les façades et les toitures des dépendances et des bâtiments annexes, le portail néo-gothique du côté de l'église, la serre, la motte féodale (y compris la glacière), la tour isolée, le parc : inscription par arrêté du 28 mai 2001.

château du Banchet ou de la Magdeleine 71740 Châteauneuf, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Nous remercions chaleureusement Monsieur Phildic, pour les photos qu'il nous a adressées afin d'illustrer cette page.
A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
château du Banchet  Châteauneuf château du Banchet  Châteauneuf  château du Banchet  Châteauneuf
 
 
château du Banchet  Châteauneuf château du Banchet  Châteauneuf  château du Banchet  Châteauneuf
 
   
 
 
 


(1) 
 source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.