châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château du Sauvement
 
 

    La première trace écrite se trouve dans le "dénombrement du samedy après la fête de Saint Denis l’an 1400, donné par Jocerand, seigneur de Sercey, damoiseau, de sa maison du Sauvement et de ses dépendances et quelques héritages et hommes audit lieu du Sauvement et au finage de Saint-Valier y détaillés, excepté un certain étang avec le moulin y attenant appelé l’étang de Boulzevaul, situé au-dessus du lieu de Sauvement, lequel est de la censive du seigneur de Martigny, qu’il a acquit des héritiers de feu Henry de Sauvement, damoiseau; témoins : Guillaume Saichet, Jean et Ansort de Vaux, damoiseaux". En 1571, Louis Boyer, époux de demoiselle Jaconne Jacquet, est le capitaine du châtel et maison forte du Sauvement. En 1578, noble Jehan Gontier, est seigneur de Ebasty, le Saulvement, Saint Vallier, Montboin, le Suchault, Fleury, secrétaire du roi, greffier en son conseil et de la cour du parlement de Dijon. Le 3 mars 1742, inventaire des meubles et effets au lieu du château du Sauvement… "de là étant entré dans l’office… Plus nous étant aussy transportés dans la cour qui communique à la cuisine… et dans laquelle cuisine… puis la chambre du fournier… puis le fruitrié… puis chambres des valets… puis étant monté dans la salle… de là étant entré dans la chambre du Pavillon… puis dans le petit office joignant la salle… puis dans la gallerie… de là étant allés dans la chambre du Portail… puis nous étant transportés dans la chambre de mademoiselle Millot… puis dans la chambre de monsieur Gagne défunt… plus dans le passage de ladite chambre, il s’y est trouvés six tableaux porteret de famille fort anciens…. plus étant monté dans un grenier appelé le premier grenier… plus dans un autre… puis nous avons passés dans une allée et dans une petite chambre… puis dans un autre grenier… puis dans les galetats… puis dans le cabinet dudit seigneur… puis dans la basse cour dudit château… Inventaire des dits effets, effectués après le décès de Jean-Bernard Gagne, seigneur du Sauvement".
Le 30 décembre 1746, aveu et dénombrement de la terre du Sauvement : "premièrement la maison et château du Sauvement ou chatel Gonthier et un grand corps de logis concistant en plusieurs chambres, cuisine, cave et grande galerie et greniers; aux trois coins sont trois tours, au milieu et a l’entrée desdits bâtiments une grande tour dans laquelle est un degré a noyau ou vis pour la deserte des chambres avec une cour close de mur et un portail et entré a pont-levis et pont dormant, et sur ledit portail une tour carrée en pavillon ou est une chambre et dans ladite cour attenante aux susdits batiments deux escuries et une grange au milieu, le tout couvert a thuille, et sous ladite gallerie est une chappelle et des remizes; du même cotées de ladite gallerie est une belle terrasse et au-dessous un jardin ou est un colombier en pied, et attenant une terre ou verger, le tout entourés de fosséz; plus dans la première cour dudit château sont les batiments d’un domaine concistant en une maison pour le granger, un jardin et la cour et a face d’icelle le granger estables et seniers le tout clos de mur et prenant son entrée par un grand portail sur le grand chemin du bas de Perrière ou du Sauvement a Pouilloux, contenant le tout environ quatre bichetées. Item un prey situé sous lesdits jardin et colombier appellé prée du Colombier. Item un étang situé audit Sauvement audessous duquel est un moulin a moudre bled appellé l’étang du Moulin qui s’empoissonne ordinairement de cinq cent. Item l’étang d’Abredeneau de l’empoissonnement d’environ quatre cent, au dessous de la chaussé duquel étang est une place et aisance qui fut pré et la place d’un vieux moulin, item l'étang le Grand Charlot, item le Petit Etang Charlot, item l'étang Pierre Poulin, item l’étang Saulzien de la contenue de douze cent d’empoissonnement".
Dessertenne mentionne en 1757 "les ruines de l’ancien château du Sauvement, châtellenie à Mademoiselle de Sens, faisant un membre de son comté de Charollais. Il est sur une élévation peu considérable entouré d’anciens fossez où d’un côté à l’occident passe un petit ruisseau qui sort au septentrion de quelques étangs pas loin de là et au pied de la petite montagne dont on va parler, il y a au milieu du château le restant d’une grande tour dont l’angle du côté de septentrion sert de limite aux paroisses de Ciry et de Pouilloux. A cent pas de cet ancien château au midy est un nouveau château qui subsiste et qui s’appelle d’origine Chatel Gontier, mais plus ordinairement le Sauvement, ayant les domaines et le village à l’orient et au couchant. Il est au bas de la monticule appelée Perrière. Entre la monticule et le château à son orient est un petit étang qui fait tourner un moulin de même nom... J’oubliois de dire que du petit moulin sort un ruisseau qui va baigner les murs du jardin du nouveau château, vient joindre aux pieds des murs de l’ancien ce ruisseau dont on a parlé et se jette, à quatre cents pas de là, au midy, dans le tour du Perrier, sous le nom du ruisseau du Sauvement". Selon Monnier en 1856, le château du Sauvement était autrefois fortifié et fut le siège d'une des cinq châtellenies du Charollais. Près de là, dans la direction est-sud-est, s'élevait un autre château fort, dont on voit encore les ruines et les fossés.
Le château moderne du Sauvement, appelé aussi château Gonthier, est construit sur le flanc sud de la butte qui portait la motte de l'ancien château. Il est constitué de plusieurs bâtiments irréguliers autour d'une cour carrée, le tout formant un ensemble de trente huit mètres de côté. L'entrée se fait au sud, après la basse cour, par une tour porche carrée à un étage, couverte en pyramide. Elle est percée d'une porte charretière avec porte piétonne à droite. Les fentes de flèches qui surmontent les portes sont plus courtes que ces dernières, ce qui rend le système inopérant. Chaque porte est surmontée d'une bretèche sur console à ressaut. Elles sont encadrées par des chaines de bossages vermiculés un sur deux. La cour carrées est entourée, à l'ouest, au nord et à l'est, par des logis de différentes hauteur, à un étage surélevé et un étage carré. Dans l'angle nord-ouest se dresse une tourelle d'escalier à sept pans, coiffé d'une flèche torse, et accostée à droite d'une échauguette. L'angle nord-ouest est flanqué, à l'extérieur, d'une tour carrée à base talutée. Les angles orientaux sont flanqués de deux tours rondes à toit coniques. L'angle sud-ouest était munie d'une tour ronde sur le cadastre de 1832. (1)

Éléments protégés MH : la tour-porche ; la tourelle d'escalier en vis et le donjon : inscription par arrêté du 27 mai 1991.

château du Sauvement 71420 Ciry-le-Noble, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Nous remercions chaleureusement Monsieur Didier Arminjon pour les photos qu'il nous a adressées afin d'illustrer cette page.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
chateau du Sauvement à Ciry-le-Noble  chateau du Sauvement à Ciry-le-Noble 
 
   
 
 
 


(1) 
   source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.