châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Cormatin
 
 

         Le fief sur lequel sera plus tard bâti le château appartient dès le XIIIe siècle à la famille du Blé, en effet en 1231 Jean du Blé, chevalier, est seigneur de Cormatin. Peincedé mentionne en 1279, "le samedy avant Paques; lettre par laquelle Henry de Oublé, chevalier et Jeanne sa femme, confessent en outre avoir quitté ledit Duc de tous les hommages qu'il leur a porté par ses gens à la destruction de leur maison forte du Blé et dépendances à Cormatin que ledit Duc avait fait détruire et avaient reçu dudit Duc la somme de 200 livres tournois. Scellé du sceau encore entier de l'évêque de Macon. En 1370, dénombrement donné par Philibert de Lespinace, seigneur de la Cleete, chevalier, "des terres à lui échües par la succession de M. Philibert le Hongre, son neveu et que le bailly de Chalon pretendait devoir être acquises audit Duc par la mort dudit Philibert le Hongre et que ledit Duc a relachées audit de Lespinace moyennant qu'il reconnaitra en fief audit Duc ce qui était en franc alleu. Lesdites terres étaient la maison de Cormatin et ses dépendances et plusieurs héritages et rentes situés à Cormatin. Antoine du Blé d'Uxelle, gouverneur de Chalon, fait reconstruire ce château de style Renaissance au début du XVIIe siècle. Son fils, Jacques du Blé prend la suite et réalise la décoration intérieure, il commande une soixantaine de tableaux à Paris. Le jardin a été réalisé en 1620. En 1730, Henri-Camille de Beringhem, gouverneur de Chalon, devient le nouveau propriétaire après le décès du maréchal d'Uxelles, dernier héritier des Blés. L'édifice change plusieurs fois de propriétaires et parfois de façon désastreuse. En 1810, Joseph Salavin, industriel, acquiert le domaine. Il entreprend sa transformation partielle en manufacture. L'aile sud est ébranlée par la destruction de murs porteurs puis détruite. Au décès de Joseph Salavin, le précédent propriétaire Étienne Maynaud Bizefranc de Lavaux, le récupère faute d'avoir été payé.
Situé à l'ouest du village ce château n'a laissé aucun vestige de la maison forte antérieure, mais, il est encore muni de plusieurs organes de défenses, qui ne sont pas uniquement symboliques. Originellement, le château se composait de trois corps de bâtiment au sud, à l'ouest et au nord d'une plate-forme. La face orientale qui portait l'entrée était fermée par une muraille. Seul le bâtiment sud a conservé son volume d'origine, avec un sous-sol dégagé, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. Les façades sur cours sont très dépouillées rythmés seulement par les cordons rectangulaires et les fenêtres à doubles meneaux. Les angles sont équipés de pavillons saillant sur le plan, munis chacun de deux tourelles d'angle. Les faces nord et sud sont en outre munies d'un pavillon central. Des canonnières s'ouvrent à la base de toutes les faces flanquantes des pavillons d'angles. Le château est entouré de douves et l'accès se fait à l'est par un pont-dormant. A l'est, la basse-cour est constituée par deux bâtiments en équerre, équipés d'une tour circulaire à canonnière au sud-est. Il inscrit dans un vaste parc, limité à l'est et à l'ouest par la Grose et par un canal de dérivation. Le jardin paysagé est détruit vers 1815 afin de combler les douves mais sera finalement recrée en 1990.

Éléments protégés MH : le château : classement par liste de 1862 et par arrêté du 2 février 1903. Les parties suivantes des jardins: le canal, le terre-plein, le miroir d'eau, les douves et le mur de clôture : inscription par arrêté du 19 janvier 1995.

château de Cormatin 71460 Cormatin, tél. 03 85 50 16 55, ouvert du 1er avril au 11 novembre 10h à 12h et 14h à 17h 30, ouvert en continue 10h à 18h30 du 14 juillet au 15 août. Groupes du 15 mars au 31 novembre sur rendez-vous.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster"B-E", photos interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander (Contact)
A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin
 
 
chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin
 
 
chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin
 

 

chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin
 
 
chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin chateau de Cormatin
 
 
chateau de Cormatin

chateau de Cormatin

chateau de Cormatin

chateau de Cormatin

 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.