châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Boutavant
 
 

            Le château de Bouttavent a été construit par les Gros de Brancion afin de mieux défendre leur domaine face à la puissance grandissante de Cluny que symbolisait la forteresse de Lourdon. En 1236, l'abbaye de Cluny fit l'acquisition du château et de ses dépendances, par échange avec Josserand le Gros, sire de Brancion. Le document indique les limites des dépendances de ce château : au soir, la Grosne, à partir de l'embouchure du ruisseau de Varanges dans la Grosne, près de Merzé, jusqu'à Chazelles; au nord, le chemin de Chazelles à Lys et au territoire de Lys; l'est, la vallée de Blanot, au sud, une ligne partant de cette vallée, passant près et au midi de Varange et aboutissant à la Grosne, par ledit ruisseau de Varanges. Vers 1250 Henri de Brancion, dit le Gros, fut père de Josserand III, le plus preux chevalier de son temps, dont Joinville, son neveu, a célébré les hauts faits d'armes. Il périt à la funeste bataille de la Manssoure en 1250. Ce seigneur, avant de partir pour la Terre sainte, se raccommoda avec l'abbé de Cluny, en lui rendant le château de Boutavant et le village de Brey en franc aleu. L'abbé lui céda en échange sa maison de Beaumont, le village de Saint-Didier, et lui paya 1500 marcs d'argent. De 1275 à 1289, l'abbé Yves II fit élever de nouvelles constructions plus importantes et orner la chapelle. Le nom de Boutavent est mêlé à des faits de guerre en 1470, lors de la lutte entre Louis XI et Charles le Téméraire; le château est pris une première fois par les français en même temps que celui de Lourdon, mais les troupes de Louis XI ayant quitté la région, à la suite d'une trêve signée entre le roi et le duc, Claude Dublé, seigneur de Cormatin, nommé capitaine de Lourdon et de Boutavent par Charles le Téméraire, enleva ces deux places à l'abbé d Cluny. Le 25 novembre 1790, le domaine et le château sont vendus comme bien national pour le prix capital de 45 071 livres 8 sols, son revenu annuel était évalué alors à 2 048 livres. L'acte fut sigé par maitre Guyonnet, notaire à Donzy-le-Royal.
En 1991 Oursel donne la description suivante : l'aspect actuel du château demeure conforme au plan dessiné en 1780 lors de la rénovation des terriers de l'abbaye de Cluny. Celui-ci montrait un ensemble sensiblement carré, ordonné autour d'une cour intérieure, soit une structure de type féodal affectée seulement par la disparition des tours des angles nord-ouest, nord-est et sud-ouest et d'un donjon dont on peut se demander s'il a jamais existé. Le système de défense, en tout cas ne comportait déjà plus que la grosse tour ronde de l'angle sud-est, un peu plus basse que le logis auquel elle s'accole. Cette aile occidentale était sur le même plan, désignée comme château donnant sur une terrasse, tandis qu'à l'opposé, deux écuries et une grange se juxtaposaient dans le même alignement. La façade méridionale du château laisse voir extérieurement à son angle sud-est, les arrachements d'une tour rond correspondant à sa symétrique, et dont les murs ont une épaisseur de deux mètres environ. Cette face, haute d'un étage, est creusée au rez-de-chaussée d'une porte en cintre surbaissée, flanquée de chaque côté, par une fenêtre en plein cintre. La façade occidentale, rectiligne est coupée extérieurement par une haute tourelle cylindrique coiffée d'une petite poivrière dont le fût s'épaissit par un curieux encorbellement au tiers de sa hauteur. La terrasse sur laquelle donne la façade occidentale domine par l'intermédiaire d'un haut mur de soutènement une longue enfilade d jardins étagés. L'entrée principale du château, donnant sur la cour intérieure est au nord; à gauche de la grande porte en plein cintre, creusée dans la paroi et protégée par une toute barlongue a été encastrée une chapelle qui, dans son état actuel ne remonte qu'au XIXe siècle mais semble correspondre à l'un des bâtiments du plan de 1780. A l'est sont rejetés les communs et la basse-cour, ainsi que la porterie externe avec son passage sous voûte. Deux archères ont été réemployées dans le bâtiment de dépendances édifié à sa gauche.
À 680 mètres au sud du village, en haut d'un coteau dominant de 180 mètres la vallée de la Grosne, sur une terrasse artificielle, le château de Bouttavant ou Butte à vent est constitué de quatre bâtiments à un étage carré autour d'une cour carrée, formant un ensemble de 32 x 37 mètres. L'angle sud-ouest est flanqué d'une tour ronde régnant avec les bâtiments, l'angle sud-est présente un arrachement de tour, qui était déjà détruite sur le plan terrier du XVIIIe siècle. Au milieu de la façade ouest, côté vallée, se dresse une longue tour étroite terminée par une guette, tandis qu'une épaisse tour rectangulaire renforce la façade est. La terrasse sur laquelle donne la façade occidentale domine par l'intermédiaire d'un haut mur de soutènement une longue enfilade de jardins étagés. L'entrée principale du château, donnant sur la cour intérieure est au nord; à gauche de la grande porte en plein cintre, creusée dans la paroi et protégée par une toute barlongue a été encastrée une chapelle au XIXe siècle. Les communs s'étendent au nord-est du château, tandis que les jardins sont installés à l'ouest, sur des terrasses qui dominent la vallée.

Éléments protégés MH : le château en totalité, ainsi que ses terrasses et jardins aménagés: inscription par arrêté du 11 août 2015.

château de Boutavant 71250 Cortambert, tél 03 85 50 03 98, M. Yves de Valence, Boutavent peut accueillir pour vos réceptions, jusqu'à 300 personnes en repas assis et jusqu'à 580 personnes en cocktail.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster"B-E", photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
château de Boutavant   Cortambert château de Boutavant   Cortambert  château de Boutavant   Cortambert
 
 
château de Boutavant   Cortambert château de Boutavant   Cortambert  château de Boutavant   Cortambert
 
   
 
 
 


(1) 
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.