châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Cruzille
 
 

   Quelques historiens du Mâconnais ont fait mention d'un ancien château qui fut le domaine d'Hugues de Cruzille, bailly de Mâcon en 1262, et qui, d'après la tradition, était placé au milieu de la belle forêt de buis que possédait le village. D'après le plan terrier conservé au château de Cruzille, celui-ci se trouve à côté du lieux-dit "le bois de Buis". Il est donc probable que l'ancien château rapporté par la tradition soit le même que le site de la maison forte de Cruzille. Le 21 mars 1380, lettre par laquelle Arduin de Nanton, chevalier, confesse tenir en fief du duc au bailliage de Chalon, "scavoir le chatel et maison fort de Crusilles et toute la terre en dépendant tant en hommes, terres, moulins, garennes, meix taillables et mainmorte et justice haute et basse, coutumes, blairies, la justice en l'église et cimetiere de Colonges les Maconnois et généralement tout ce qui appartient audit chatel et maison forte séant es villes et paroisse de Colonges et Saigé les Maconnais et les blairies desdites villes. Item une tour assise à Brancion, devant l'eglise dudit lieu, et tout ce qu'il a en la ville et parroisse de Brancion, en bled, argent, gelines, coutumes. Item les prés de Prestiau. Item les usages des forets de Chapaise et des autres bois accoutumés. Item la foresterie de un sergent accoutumé de mettre audit boisItem 20 livres tournois dijonnais de rente à prendre sur les foires de Chalon". En 1503, Louis de Nanton, ecuier, seigneur de Cruzilles, confesse tenir du fief du Roi, le chateau, maison fort, terre et seigneurie dudit Cruzilles en toute justice. Plus déclare tenir en fief du Roi une tour au lieu de Brancion avec quelques rentes en dépendant sans justice mais en la justice de Brancion".
Le 9 juin 1547, "reprise de fief du chatel, maison fort, terre et seigneurie de Cruzille par Gaspard de Saillant, écuier, seigneur dudit lieu et de Montpont acquerreur puis naguere de messire François de France, chanoine et grand archidiacre de Macon et en son privé nom". Georges de Beauffremont, qui commença la branche des Cruzille, fut, dans le Mâconnais, un des chefs du parti royaliste, tandis que son frère Claude de Beauffremont, baron de Sennecey, se battait pour le duc de Mayenne. Les Ligueurs, dominant alors dans le pays, attaquèrent vivement son château avec de l'artillerie, le 26 septembre 1589, et y entrèrent le lendemain. Cinquante hommes, qui formaient la garnison, se défendirent avec vigueur, tant qu'ils eurent assez de force pour soutenir leurs armes. Mais ils n'avaient point eu le temps de garnir la place de provision, et ils se virent forcés d'ouvrir les portes du château et de se défendre à discrétion. Ils furent tous impitoyablement massacrés. Dessertenne écrit : en 1757, Sagy et Cologne; le château de Cruzilles est à trois cent pas de l'église, le tout à deux lieues de Tournus, à deux lieues et demie de Clugny, il y a près du château qui appartient à monsieur le comte de Montrevel un bois de buis très remarquable de haute futaye sur une montagne au couchant du château, un pré entre deux. Dans l'Annuaire statistique et administratif de Saône-et-Loire de 1834 il est fait mention du château actuel de Cruzille qui n'a jamais été entièrement achevé. Une de ses tours, portant encore les traces d'un coup de boulet, annonce qu'il a soutenu des sièges, et que ces sièges nous rappellent encore la malheureuse époque de la Ligue. En le château appartient à M. Barriard ; il était anciennement fortifié et a soutenu plusieurs sièges.
Le site est à 300 mètres à l'ouest-sud-ouest de l'église. A l'origine, c'était un quadrilatère cantonné de tours rondes. L'aile occidentale et la tour sud-ouest disparurent vraisemblablement dans les combats de la fin du XVIe siècle. L'aile orientale subsiste, flanquée de deux tours rondes coiffées de toits coniques. Celle du nord-est repose, de même qu'une partie du bâtiment, sur une base talutée en bel appareil en bossage rustique. Elle est ceinte d'un bandeau et d'une corniche à modillons. L'aile nord, comprise entre cette tour et une troisième, découronnée, a subi bien des outrages. Elle abrite un bel escalier de pierres à volées droites et est percée d'un portail en plein cintre dont l'entourage harpé en bossage rustique est de même type que celui des deux fenêtres en plein cintre qui éclairent les tours à l'Est et celui de la fenêtre rectangulaire de la tour nord-ouest. Ces ouvertures, de même que des canonnières à la partie supérieure des tours, témoignent de remaniements effectués au XVIIe siècle. Des baies rectangulaires ont été ouvertes ultérieurement dans tous les bâtiments. (1)

Éléments protégés MH : le château de Cruzille en totalité : inscription par arrêté du 9 décembre 1946.

château de Cruzille 71260 Cruzille, institut médico éducatif, propriété de la Fédération des Oeuvres Laïques, visite des extérieurs uniquement, allée de tilleuls séculaires remarquable.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster"B-E", photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
château de Cruzille château de Cruzille  château de Cruzille
 
 
château de Cruzille château de Cruzille  château de Cruzille
 
   
 
 
 


(1) 
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.