châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Chiseuil
 
 

 La première trace écrite date de 763 lors de la bataille contre le duc d'Aquitaine Waivre près d'Issoudun, le roi Pépin, avec l'aide de Dieu, sortit vainqueur. Ayant obtenu de nouveau la victoire, il vint en grand triomphe à Digoin avec toute l'armée des Francs, par la Loire, et de la par le pagus d'Autun il repartit invaincu dans ses foyers. En 1461 : Digoin, où il y a parroiche et est à plusieurs seigneurs et sont 59 feux tous serfs. Reprise de fief et dénombrement des 19 février 1578 et 27 mai 1605, des seigneuries de Chiseul et la Brierette, par demoiselle Théophile Dubois, dame de la Motte-les-Chigy, "comme ayant acquise les dites seigneuries de noble Guillaume Goussot, par acte du 3 février 1578, et dans lequel dénombrement il est dit que feu Nicolas du Verdier, écuier, beau-fils de la dame, seigneur de la Brosse, avoit repris de la dite seigneurie de Chiseul le 21 fevrier 1576; consistant en ce qui suit, savoir la justice haute moyenne et basse, avec le signe patibulaire à deux pilliers, étant une terre proche le grand chemin de Digoin à Paroy-le-Monial; item le pouvoir de lever sur tous ceux qui tuent des bêtes bovins, en sa dite terre de Chiseul, les langues d’icelles ; item une tour carrée en ruine située au dit Chiseul appellée la Maison Rouge… ; item le domaine de Chiseul d’environ 25 bichetées de terre et dix charrées de foin". Pendant la Guerre civile en1590, presque tous les bourgs et les châteaux furent pris, repris et ruinés. Le château d'Arcy soutint deux sièges et fut détruit en partie, ainsi que celui d'Anzy-le-Duc, de Selorre, de Dondin, d'Artus, de Digoin. D'Ornaison, ligueur, lieutenant de Morland à Paray, croyant cette place en bon état, vint l'occuper pour contenir la garnison de Bourgon ; mais la trouvant sans défense, il s'empara du lieu appelé La Tour. Les baron de Saligny et d'Amanzé, royalistes, l'y investirent, le forcèrent et mirent le feu, où d'Ornaison périt le 22 juillet 1593.
Le 9 juin 1676, dénombrement de la baronnie de la Motte-Saint-Jean et de la seigneurie de Morillon par messire Jean, comte de Colligny, chevalier, lieutenant général des armées de sa majesté, baron de la Motte-Saint-Jean. "Ladite baronnie de la Motte-Saint-Jean consiste en un beau et grand chateau, four, moulins et pressoir bannaux. Plus audit bourg de Digoine un grand corps de logis. Plus appartient audit seigneur, baron de la Motte la terre et seigneurie de Perrecy en la paroisse de Molins consistant en une motte fermée de fossés où il y a de l'eau en tout temps, et plusieurs héritages en dépendans. Plus luy appartient la seigneurie de Morillon en toute justice et partie en mainmorte laquelle justice s'étend tant en la paroisse de Morillon, bourg de Rigny-sur-Arroux qu'au bourg de Digoine et villages circonvoisins : un vieux château démantelé. Plus appartient audit seigneur de Colligny la terre et seigneurie de la Brosse et memmbres de Vollegues, le château de la Brosse bâti sur une motte des fossés tout autour où il y a de l'eau en tout temps. Plus appartient audit comte de Colligny la terre et seigneurie de Vivant-la-Berlière située au village de Vivant paroisse de Digoine à cause de l'acquisition en faite par ledit signeur et qui dépend en fief de la baronnie de ladite motte, consistant en une maison seigneurialle. Fief appartenant à la baronnie : François Cochardet, commis à la douanne, demeurant à Digoin tient, possede et porte en rierefief de la baronnie de ladite Motte la seigneurie de Chiseul et la Brierette consistant en la maison seigneurialle dudit Chiseul tombant en ruine. Pierre de Chargières, écuier, seigneur du Breuil tient en fief la seigneurie de Folles consistante en la maison seigneurialle. Messire Claude Palatin de Dio, comte de Montemort tient possède et porte en fief de ladite baronnie de la Motte-Saint-Jean la terre et baronnie d'Essaules consistant en la maison forte et chateau dudit Essaules, métairies, bois, prés, terres, vignes, étangs, moulins et droits seigneuriaux".
Le château moderne de Chiseuil se dresse à l'est de Digoin, et domine au sud la vieille route de Digoin à Paray. Il est constitué d'un corps de logis et de courtes ailes en retour d'équerre, de même élévation et reliées entre elles, en avant du corps central, par une galerie couverte en terrasse et surmontée par une balustrade. Sur les cadastres de 1809 et 1840, les communs entourent une vaste cour carré à l'est du logis seigneurial. Il ne reste rien de la vieille tour, qui était en ruine dès 1578. (1)

château de Chiseuil 71160 Digoin, tel. 06 08 23 98 04, M. Christian Godefrin, propriété privée, ne se visite pas, élevage de volailles naines d'ornement.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1) 
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.