châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de la Vesvre
 
 

   Le 28 avril 861, à la prière de Jonas, évêque d’Autun, Charles le Chauve rend à l’église de Saint-Nazaire les domaines de la Vêvre, de la Porcheresse, de Couhard et de Pierre-Cervau, qui avaient été usurpés par les comtes d’Autun. En 1250, aveu de Barthélemi de la Vesvre à l'abbé de Saint-Martin d'Autun. En mai 1364, la maison forte de la Vesvre est occupée par les routiers dont le capitaine Perrot Callain, en principe subordonné à Arnaud de Cervolle, refuse d'évacuer le château ; les compagnies pillent les environs. Leur départ est obtenu par le paiement de 2500 francs d'or, et à la demande des habitants. Le 28 juin 1365, le duc de Bourgogne ordonne la démolition de la forteresse de La Vesvre. "Nous, Philippe, fils de roy de France, duc de Bourgoingne... salut. Comme pour certaine somme de deniers pieçà empruntées de nostre trez-chier et amé compère, messire Arnault de Cervole, pour le rachapt de la forteresse de la Vesvre, pour laquelle somme de deniers ladite forteresse li fut baillée en gaiges, nostre amé et féal chevalier et maréchal monseigneur Guy de Pontailler se obligea piéçà avec Monseigneur Guy de Montignv, lors nostre bailly d'Ostun et de Moncenis, à tenir otaiges à Chastelvillain, à certain nombre de chevaux, au cas que laditte somme ne scroit rendue et payée à certain jour audit messire Arnault, jusque à tant que icelluy messire Arnault fust à plain satisfé de la somme susditte. Et combien que pour laditte somme nous eussions fait et envoyé plusieurs nos lettres et mandements, afin que elle fust payée et que les gens dudit messire Arnault qui tenaient ladittec forteresse et faisoient moult de griefs et dommaiges sur le pays, s’en départissent, et pour cette cause nous eussions pris plusieurs délais avec ledit messire Arnault de laditte somme à payer, dont le dernier fut à Pasques dernier passé, néanmoins ledit messire Arnault ne fut pas dedans ledit jour satisfait de la somme dessus ditte, mais convint par deffaut dudit payement, que audit jour de Pasques notre dit maréchal , qui lors estoit en notre service, envoyast en otaiges à Chastelvillain un sien fresre à six chevaux, et pour ce que il ne suffise pas audit messire Arnault, convint encores que ledit maréchal délaissât nostre service, et audit nombre de six chevaux, allat en personne à Chastelvillain tenir lesdits otaiges, où il a esté par longtemps, et finalement par contrainte et pour doute dudit messire Arnault qui nostre dict maréchal tenoit en sa puissance et le menaçoit de l'envoyer prisonnier en son chastel de Lorraine, nostre dit maréchal se est obligé par sa foy envers ledit messire Arnault de li rendre et payer dedans la feste Nostre-Dame, en aoust prouchainement venant, ce qui encore li est deub de la somme dessus ditte par luy prestée, comme dit est, et avec ce quinze cents florins de Florence pour les frais que luy et ses gens ont faits pour la garde de laditte forteresse, aultre ce que de vous Jehan de Vertu ycelles gens ont jà à cause d'ycelle garde, et a convenu que avec luy nos amés et féaulx Jehan de Bourgoingne, nostre cousin, et le sire de Ray s'en soient obligiés envers ledit messire Arnault, et par ce ledit messire Arnault a rendu et délivré audit nostre maréchal laditte forteresse et d’ycelle et du pays se sont despartis ses gens, si comme nostre dit maréchal nous a juré et affirmé en sa loyauté, en nous suppliant que sur le payement de la reste de laditte somme principale, et aussi desdits quinze cens florins pour les frais, nous voulussions pourvoir, si que audit jour de la mi-aoust il n'y est deffaut, et avec ce nous voullussions pourvoir sur les frais et dépens que ledit maréchal a faits à cause des ostaiges et autres choses dessus dittes, et aussi à cause de la garde de laditte forteresse, depuis que elle fut baillée, comme dit est, par les gens dudit sieur Arnault, laquelle forteresse il nous a offert bailler en nostre main, ou en faire selon nostre ordonnance.
Sçavoir vous faisons que eue sur ce délibération avec nos amez et féaulx les gens de notre conseil, nous avons ordonné et ordonnons que tantost il vende et délivre ou fasse délivrer et vendre, pour nous et en nostre nom, à vous bailly d'Ostun, ou à votre certain mandement, laditte forteresse de la Vesvre, si que par vous elle soit incontinent arrasée et abattue, et que par ycelle maulx ne dommage ne veignent jamais à monseigneur le roy, à nous ni au pays. Et avec ce avons composé et accorde pour ce au nom de tout le pays avec ledit notre maréchal, pour tout ce qui pouvoit luy estre deub et qu'il peut demander audit Monseigneur le roy, à nous et au pays pour les frais et dépens par luy faits pour les ostaiges et autres choses dessus dittes et pour les frais de la garde de laditte forteresse, depuis que elle fut mise en sa main, à la somme de douze-vingts florins de francs. Si mandons et commettons, enjoignons estroitement à vous bailli d’Ostun, que tantost ces lettres vues, vous vous transportiez à laditte forteresse de la Vesvre et ycelle prenez dudit nostre maréchal ou de ses gens, pour nous et en nostre nom, et incontinent la faites de tout raser et abattre en asemblant pour ce massons, charpentiers et autres gens à ce nécessaires.
Et avec ce nous vous mandons et commettons vous bailli d'Auxois et d'Ostun, à vous Jean de Vertus, et à chascun du vous, que si toute la somme deuë audit messire Arnault, comme dit est, pour le rachapt de laditte forteresse, n'est imposée sur le pays environ ycelle forteresse, vous la imposiez sans aucun delay, appelez à ce ceulx que par nos aultres lettres, à vous sur ce adresçans, avons voulu estre appelez et avec ce imposez, comme dit est, sur ledit pays, lesdits quinze cens florins, avec lesdits douze-vingts francs et aussi les frais de abattre laditte forteresse, et des autres choses dessus dittes et se la distance du pays que nous avons pour ce autrefois mandé n'y suffit, si la estandez et eslargissez tant en notre duchié comme dehors, tant et par telle maniesre que bon vous semblera, et tout ce qui en a esté et sera imposé, comme dessus est dit, levez et exploitez et faites lever et exploiter tantost et sans aucun délay, en contraignant à ce les débiteurs et aussi les rebelles, se aucun en y a, par prise de corps et de biens, et à force d'armes, se métiers est, et pour ces choses faire plus diligemment, députez une ou plusieurs personnes, telle comme bon vous semblera, et tous les deniers qui en ont esté et en seront reçus et levez, recevez, vous, Jean de Vertus, lequel, quant a ladite recette, vous commectons seul et pour le tout. Et des premiers deniers qui receus en seront, et aussi de ceulx qui ja en sont receus, baillez à nostre dit maréchal ce qui encores est deub audit messire Arnault, de la somme par luy prestée pour ledit rachapt, comme dessus est dict, et ly baillez lesdits quinze cens florins par luy promis pour les frais de la garde de ladite forteresse et les douze-vingts francs... prenant sur ce de luy lettres de quittances, par lesquelles rapportant, avec transcript sous scel authentique de ces présentes ce que ainsi baillé l'y aurez... alloué en vos comptes et rabattu de vostre recepte sans contredit, et aussi payez les frais nécessaires pour abattre laditte forteresse et pour les autres... en droit soy, sans quanque envers Monseigneur le roy et envers nous, vous pouvez en affaire que en ce n'ait deffaut ; car nous nous en prenrions à vous. Et nous donnons en mandement à tous nos sujets et justiciers, que à vous et a chascun de vous et à vos desputez, en ce faisant, obéissent et entendent diligemment et vous prestent et baillent conseil, confort et ayde, se mestiers en avez, et ils en sont requis. Donné à Dijon par Monseigneur le duc, en son conseil. J. Blanchet.
Le 1er mars 1606, dénombrement de la seigneurie de la Vesvre les Lasselle sous Rossillon, et du bois de la Fiolle par Claude de Fougère, écuyer, seigneur d'Avaize comme acquérir de Simon de Chaulgy, seigneur de Cusy. Ladite seigneurie consiste en toute justice, une maison forte fossoyée à l'entour garnie de deux corps de logis, cinq tours flanquants l'une à l'autre avec un pont-levis. Le château fut reconstruit en 1627 par la famille Choiseuil-Traves. Le 26 novembre 1638, dénombrement de la seigneurie de Montigot par Pierre de Traves, seigneur de Vautouot, le Verney, la Vesvre, Souterrain. Il expose que ladite terre et seigneurie de Montigot ne consiste qu'en simple rente..., qu'elle dépend de la terre et seigneurie de la Vesvre mais qu'il n'a pu malgré ses recherches le prouver parce que les titres et papiers ont été consommés en l'incendie de la maison seigneuriale de ladite Vesvre dont il est possesseur depuis dix ans et qui aurait été brûlée par l'hostilité des gens de guerre pendant les guerres civiles. Dessertenne mentionne en 1757, à La Selle, le château de la Vesvre, est à un quart de lieue de mon village. Il y a un moulin au bas du château sur le grand chemin de Roussillon à Autun. L'abbé Courtépée écrit qu'en 1774 à La Selle, La Vêvre, château à la moderne, autrefois fort.
Le château est situé à un peu plus d'un kilomètre au sud-est de l'église, sur les bords de la Canche, en limite de la plaine autunoise. Le château a été rebâti à la moderne à l'ouest du château médiéval, dont il reste deux tours rondes et l'escarpement d'un fossé. Une tour est accolée au nord de la ferme attenante au château, une deuxième sert de pigeonnier, à 23 mètres au nord de la première. Cette dernière occupe le centre d'un tertre arrondi dont l'escarpement est bien visible à l'est de la ferme. (1)

château de la Vesvre 71400 La Celle-en-Morvan, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)  
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.