châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Alonne-Toulongeon
 
 

      Le château d’Alone-Toulongeon, dont l’origine remonte au XIIe siècle, est situé au hameau de Toulongeon auquel il a donné son nom. Les archives anciennes, conservées en nombre pour cet édifice, nous permettent de retracer son histoire avec précision. Une première tour carrée, la "Tour d’Alone", fut probablement construite au milieu du XIIe siècle. Le premier seigneur connu fut Bernard d'Alone (Bernardus de Alona), en 1151, avec le consentement de son frère Gauthier, il donne à Saint-Martin d'Autun la moitié des dîmes de Villaine et celles de Chaume. Le 9 août 1415, Marie d'Alone, femme de Dalmace de Busseuil, fonde une messe qui devra être célébrée chaque jour à perpétuité, dans une chapelle située devant la maison forte d'Alone, par les curés de La Chapelle-sous-Ucon, de Mesvres et d'Uchon Ce fief entra dans la maison de Clugny par Philiberte de Busseul, fille de Damas de Busseul qui épousa Guillaume de Clugny en 1419. Elle obtient un mandement du bailli d'Autun pour contraindre les habitants et retrayants de sa terre à contribuer aux réparations, fortifications et emparements de la maison forte d'Alone. La maison forte étant reconnue comme place fort tenable en temps de guerre. Alonne depuis a été érigé en comté sous le nom de Toulongeon en faveur d'Antoine de Toulongeon, gouverneur de Pignerol, par lettres de 1631. Le testament de Françoise de Toulongeon, du 29 avril 1684, mentionne deux chapelles à Alone : l'une, sous le vocable de Saint-Paul, établie dans la basse-cour, l'autre, sous le vocable de Saint-François de Sales, installée au rez-de-chaussée de la demeure seigneuriale.
Terrier de 1687; le château consiste en quatre corps de logis, abritant un assez grand nombre de pièces, au nombre desquelles quatre chambres "joignant une tour à calotte. Dans icelluy château est la cour du donjon en laquelle est un puys; autour dudit château est un fossé, façon de fond de cuve remply d'eau, sur lequel sont deux ponts, l'un dormant, l'autre levis, du costé de midy, pour entrer dans la grande cour fermée de murailles accompagnées de trois grands portaulx de pierre de taille, à pilliers droists, l'un étant du costé du couchant, l'autre du levant et un autre du midy, pour entrer dans la cour des écuries, lesquelles cours sont séparées d'une muraille, faite partie droite partie en demy lune. Dans la grande cour est une chapelle... et en icelle cour est une remise de carosses, en pressoir avec les fours grenier dessus..., dans la cour desdites escuryes est un colombier en pied, deux petites estables, une petite forge, plus une orangerie, avec les écuries, grange et chenis en ladite cour, aussy fermée de murailles, sur les coings de laquelle murailles sont deux petites tours rondes du costé de midy; sur le fossé du costé du levant est une terrasse, au bout d'icelle est un portail du costé de midy fait à piliers droits comme dessus...; entre ladite terrasse, cour et écuries est un canal qui descharge dans ledit fossé, sur lequel canal est un pont de bois, au-dessous de laquelle terrasse est un parterre, le jardin et moulin bannal. Le château fait en figure de cagonne par le dehors et par le dedans d'heptagone, tour et pavillons était couverts d'ardoize et le surplus de thuile".
Dessertenne mentionne en 1757: à La Chapelle sous Uchon, le chemin d’Autun à Toulon passe par ma paroisse, l’on s’en sert souvent et surtout dans le temps des eaux ; il conduit aussi à Charolles, à Paray, etc. C’est la route ordinaire des Auvergnats et des Limosins. Pour aller à Autun, au septentrion depuis le clocher, on descend au Dambruere, à environ un quart de lieue ; de là on va à Mesvre que l’on découvre depuis la Chapelle, et on trouve une croix apellée du Forneau ; elle est de pierre à un quart de lieue du chemin de Mesvre qui fait la séparation des deux paroisses et des chemins du château de Toulongeon que l’on voit depuis cette croix. Et de la Chapelle en tirant sur la droite depuis la croix en venant d’Autun à la Chapelle, et vis-à-vis le château du comté de Toulongeon. Vis-à-vis cette croix est le château du comté de Toulongeon, à un bon quart de de lieue du chemin, et à une demie lieue de la Chapelle en descendant ; de cette croix à la Chapelle, une demie lieue en montant. Ce château est environné à la distance de cent et deux cents pas de cinq à six maisons. Il y a une chapelle qui doit être fondée, et un moulin bannal auprès dudit château et où les eaux des fossés ou d’un ruisseau tombent. Ces eaux viennent d’un petit étang à l’orient, à une petite lieue audessus, on le nomme Vauvillars, de la paroisse d’Uchon. Nota: le château dont j’ai parlé est situé dans un fond excepté du côté de Mesvre. La racine de la montagne d’Essartenus, des Naulets, et celle de la montagne de la Chapelle, commence à deux cents pas dudit château ; entre ces montagnes est un fond large d’environ deux cents pas où coule le ruisseau de Vauvillard qui fournit l’eau aux fossés du château de Toulongeon, et au moulin.
L'abbé Courtépée mentionne en 1774 que le château de Toulongeon a été rebâti à la moderne par Théodore de Chavigny ; on n'a conservé de l'ancien que la tour d'Alonne. Beaux jardins ornés de charmilles, bosquets, cascades, jets d d'eau, canal, tout annonce un grand seigneur. Terrier de 1774 "quatre tours rondes à calotte couvertes d'essaunes et une cinquième plus grosse et carrée couverte en ardoises". Après la Révolution, le château fut vendu puis pillé. La chapelle n’est plus présente sur le cadastre de 1831. Les vastes dépendances, ceintes de murs, datant sans doute du XVIIe ou du XVIIIe siècle, demeurèrent cependant presque intactes. Elles comprenaient notamment des écuries et des étables, une petite forge, un four, un moulin, un grenier, une remise pour les carrosses, un pigeonnier et une orangerie. Dans l'Annuaire statistique et administratif de Saône-et-Loire en 1839 il est écrit que le château situé à Alonne a été construit vers le milieu du XVIIIe siècle, près d'un ancien château fort ruiné par ordre de Louis XI. Les Toulongeon à qui il appartenait avaient soutenu contre ce prince le parti de marie de Bourgogne.
Le site se trouve à deux kilomètres à l'est de l'église de La Chapelle, sur une vallée qui s'élargit en direction de Mesvres et qui sépare les collines de la Certenue et d'Uchon. Il est constitué par les bases en ruine du château, formant une petite île artificielle, et des bâtiments de basse-cour au sud, transformés ultérieurement en château résidentiel. La primitive "tour d'Alone" était une tour carrée à trois étages qui n'existe plus. Autour s'étaient greffés des bâtiments qui n'existent plus. L'ensemble constituait un tertre de 35 mètres de long et 18 mètres de large. Au nord de la plate-forme, une base de tour ronde, armée de deux canonnières à ébrasement ovale, et de deux archère. Les fossés mesuraient dix à quinze mètres de large et étaient reliés au sud à une grande cour par un pont levis. A l'angle nord-ouest de cette cour était la chapelle, et à l'angle sud-ouest, un colombier. Au sud était la basse cour avec ses communs encore existants, à l'ouest l'ancienne ferme, à l'est la forge, les écuries et la grange. Au sud à l'extrémité ouest du bâtiment, une tour ronde médiévale. (1)

château d'Alonne-Toulongeon 71190 La Chapelle-sous-Uchon, propriété privée, se visite sur rendez-vous.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)  
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.