châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Champvent
 
 

      Centre d'une paroisse, dont le chef lieu fut transféré à La Guiche après la Révolution, Champvent fut au Xe siècle le siège d'une viguerie. Ce fief semble avoir été doté d'une maison-forte au début du XIIIe siècle. En 1330, le jeudy avant le fête de Pentecôte, lettre par laquelle Bernard de Marchisuls, damoiseau, confesse tenir en fief sa maison de Chanvent et garenne à l'entour. Item la verchère située sous l'église de Chanpvent... et généralement tout ce qu'il a à Champvent avec la justice sur toutes lesdites choses. Missions faites par le dit bailli le mardi mercredi et jeudi levant l’an courant 1350 en la poursuite de Guillaume Quatrehuil de Champvans, écuyer, "lequel avait été prendre et rouber l’abbé de Moustier Saint Jean et comme defunt Huguenot de Saint André lequel fut pris et executé pour cedit fait, c’est à savoir en suivant ledit Quatrehuil d’Autun à Varennes sous le chastellet de Brandon où était le dit Quatrehuil si comme avait été rapporté audit bailli par plusieurs personnes et de Varennes en plusieurs autres lieux auxquels ne put trouver ledit Quatrehuil se fut ledit bailli audit Champvans en son hostel auquel fit inventaire des biens d’ycellui et les fit apporter à Montcenis où ils furent rapporté en recette d’Argent. Item pour les dépenses dudit bailli faites le mercredi, jeudi et vendredi saint l’an 1350 en allant et poursuivant d’Autun à Varennes vers le chastellet de Brandon et de Varennes à Champvan en Charellois pour prendre Guillaume dit Quatrehuil écuyer lequel étant accusé de la prise de l’abbé de Moustier Saint Jehan et de plusieurs autres roberies, ravages et larcins et lequel ne put trouver, y fit inventaire de ses biens et les mis en la main de ma Dame pour laquelle poursuite fit mission et dépends. Item missions et dépenses faites par ledit bailli le dimanche jour de Pentecôte, le lundi, mardi et le mercredi suivant l’an 1352 c’est à savoir par Symon de Blaizey escuer, dit Laulemant, Philibert Loixain, Jehan Lombart et plusieurs autres et lesquels allèrent de Beaulne à Ostun pour prendre des harnois et Dostun à Chanvans pour prendre Guillaume Quatrehuil devant dit et en l’amenant de Chanvans en Charrelois à Moncenis es prisons de ma dite Dame et aussi pour l’exécution du dit Quatrehuil faire, lequel fut exécuté le dit Quatrehuil le mardi avant la Feste Dieu l’an dessus dit dont les menues parties sont en rolles contenues, 32 livres 2 sols".
Pierre de Massi est seigneur de la maison forte de Champvent en 1372. Le 22 février 1386, dénombrement donné par Beatrix, fille de feu Bernard le Seguin de Champvent de ce qui suit : "savoir la maison où elle habite située audit lieu de Champvent avec le curtil derrière située entre le cimetière de Champvent et le pré appelé de Sainte Croix. Témoin : Guillaume de Drompvent damoiseau". Guillaume de Corgeron et de Chaumont achete la maison forte à J. de Virizet en 1404. Courtépée mentionne qu'en 1433 la maison forte était encore "tenable, spacieuse et défendable" contre les ennemis du duc qui couraient le pays, et Girard de La Guiche fit décider que les habitants de Chintry y devaient guet et garde. En 1646, construction du logis principal du nouveau château. Cette date figure sur le fronton d’une des lucarnes du logis avec l’inscription François Martel, l’entrepreneur et maître tailleur de pierres, auquel allaient être adjugés, deux ans plus tard, la construction des écuries du château de Chaumont-La-Guiche (Saint-Bonnet-de-Joux). Dans l'Annuaire statistique et administratif de Saône-et-Loire de 1839 il est mentionné que Champvent, qui n'est plus aujourd'hui qu'un hameau de La Guiche, eut anciennement une maison forte, laquelle était encore, en 1433, tenable, spacieuse et défendable. On voit encore quelques restes au domaine de Châtillon. Construction du nouveau château dans la second moitié du XIXe siècle. Il comprend un corps central rectangulaire à un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes à ailerons couronnées de frontons cintrés avec boules d’amortissement, flanqué à son extrémité est d’un pavillon de même élévation et sur son angle nord-est d’un petit pavillon garni de tourelles en surplomb sur ses angles extérieurs et d’une tour carrée dans l’angle qu’il forme avec le corps principal. Au centre de la façade nord de celui-ci, se dresse une tour octogonale à cinq pans hors oeuvre. Deux pavillons couverts de hautes toitures polychromes encadrent la façade sud.
L'actuel château de Champvent est un bâtiment classique à un étage carré et deux pavillon d'angle, qui se dresse sur une terrasse entourée d'un étang au nord et d'un étang asséché au sud. Il se dresse à 250 mètres au sud-ouest de l'ancienne église paroissiale de Chamvent (détruite) et à trois kilomètres au sud-ouest du nouveau chef-lieu : La Guiche. Le château a été élevé en 1646 (millésime) et complété au XIXe siècle par des tourelles d'angle et une tourelle d'escalier hexagonale demie-hors-œuvre au nord. Sur le cadastre de 1823, le château était précédé de deux corps de communs parallèles au sud. La première maison forte se dressait sans doute à 70 mètres au sud-ouest du château, sur un petit tertre partiellement naturel, aménagé à la confluence de deux ruisseaux. Ce tertre a un plan en amande, long de 56 mètres et large de 30 environ. La pointe tournée vers le plateau au nord-est est la partie la plus accessible ; l'arrondi tourné vers la confluence au sud-est s'élève d'environ quatre mètres au dessus du sol environnant. Le tertre n'est pas à proprement parler entourés de fossés, mais d'une part par un replat aujourd'hui aménagé en chemin, d'autre part par les lits surcreusés des ruisseaux. (1)

château de Champvent 71220 La Guiche, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
      source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.