châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Bussière
 
 

   Les archives mentionnent des seigneurs de Bussière dès le XIe siècle et d’une forteresse à partir du XVe siècle. Un document cite en 1461: "La Taignière, où il y a paroiche et sont les aulcuns francs et aultres serfs taillables, mainmortables et corvéables à volonté haut et bas du seigneur d'Uchon, et avec ce doublent leurs tailles de trois ans en trois ans, et aussi sont tenus de réparer et entretenir le chastel dudit Uchon à leurs dépens, dont ils sont retrailhans et bien lointains. Et n'y a aultres forteresse que ledit chastel (Guillaume de Mairet en est chastelain), et y a marché chacun mardy de l'an. Uchon, où il y a parroiche et forteresse et n'y a foire ne marché". En 1475, noble homme Claude de Vichy, ecuyer, tient sa terre de la Buxière assise en ladicte chatellenie de Moncenis du fief de mesdits seigneurs d'Uchon à cause de leurs chastel dudict lieu. Le 9 janvier 1503, Loys de Vichy, protonotaire du Saint-Siège apostolique, déclare pour lui et son frère tenir du seigneur d'Uchon : une maison forte et quasi en ruine nommée Bussières. De 1564 à 1640 François Pelletier, seigneur des Crots, baron de Champignolles, époux de Philiberte Doyen, possédait Bussières. C'est son fils Philibert, époux d'Anne Venot qui fit élever en 1640 le château actuel pour le prix de 2970 livres, la maison seigneuriale qui subsiste encore de nos jours. Monnier mentionne en 1856, les châteaux de Champignolles, de Trelagues et de Bussières, situés sur cette commune, relevaient autrefois de la baronnie d'Uchon et conservent encore le caractère particulier aux constructions féodales. En 1869 lehâteau de Bussières appartient à M. de Mandelot.
Bussière apparaît sur la carte Cassini en 1750 à une petite lieue au nord en plaine et sur le cadastre de 1831 où la forme ovoïde de la motte apparaît tres nettement. Il ne subit que peu de remaniements au XIXe siècle. Le site de Bussières domine la rive droite du ruisseau de la Planche, à 800 mètres environ de la voie romaine qui va d'Autun à Feurs par Toulon-sur-Arroux. Il s'agit d'une plate-forme ovoïde de 50 x 40 mètres, entourée de fossés aujourd'hui à secs de dix à quinze mètres de large. Un pont dormant permet de les franchir pour accéder au château. Le château est un bâtiment rectangulaire de deux étages. Sur la façade principale, au sud, est accolé une tour rectangulaire. Cette construction réalisée vers 1640 a été rénovée au XIXe siècle. Au sud se trouvent les dépendances, dont une tour pigeonnier.

Éléments protégés MH : le plafond peint du premier étage ; le pont dormant : inscription par arrêté du 22 janvier 1996.

château de Bussière 71190 La Tagnière, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.