châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Visigneux
 
 

  En 1214, le fief de Visigneux appartient à Aubert de Lucenay, chevalier, en franc alleu. En 1269, Barthélémi de Pragey cède à tout jamais à l'évêque de ce qu'il possédait dans la vallée de Lucenay, et spécialement de Visigneux, avec maison forte et son pourpris. Dans l'ancienne église de Morey se trouvait la tombe de Guillaume de Brazey, sire de Visigneux, mort en 1302. Il est représenté vêtu en chevalier, ayant son épée déposée à son côté. En 1366, les Ecorcheurs ou Tard-venus, qui s'étaient emparés des forts de la Vesvre et de Visigneux, ravageaient le environs d'Autun ; il fallut, pour se délivrer de ces brigands, donner de fortes sommes. En 1401, Robert de Lugny possédait Visigneux, président du parlement et chancelier de Bourgogne. Il reconnaît publiquement et confesse qu'il tient de l'évêque sa maison forte de Vesigneux et la métaierie dudit lieu. En 1444, Pierre de Lugny donne dénombrement à Jean Rolin, évêque d'Autun, de son chastel, maison forte, pourpris, fossés, colombier, garenne, étang, le moulin séant dessous. "Lucenay l’Evesque 1476, chef-lieu de canton où il a paroiche et y a une forteresse, trois foires l’an et le marchié tous les lundis et sont hommes de Monseigneur d’Ostun, hommes frans et sers". Le 8 juin 1653, le régiment du marquis de Nantouillet, se rendant d'Autun à Saulieu s'arrêta à Lucenay où il commit de graves excès et voleries. Neuf soldats se présentèrent pour loger au château. On les introduisit dans la basse-cour, avec promesse de bien les traiter, eux et leurs chevaux. Mais leur désir était de piller. Voyant que le pont était levé et quelques braves défenseurs s'étaient enfermés dans le manoir pour le protéger, ils commencèrent à blasphémer. Ils amoncelèrent des tonneaux vides et de la paille devant la porte et y mirent le feu. Ne pouvant venir à bout de leur entreprise ils mirent le feu aux granges...
En 1714, Nicolas de Ganay, seigneur de Vésigneux, des Grands et Petits Jours, rappelle aux retrayants qu'ils doivent réparation du pont dormant, curer les fossés et menues réparations pour la défense du château. Dessertenne mentionne en 1757 à Lucenay l’Evesque, dans le château de Visinieux, est une chapelle sous le vocable de Saint-George. Le château de Visinieux est à une demie lieue du bourg de Lucenay, dont on détruit le château présentement. Archives de la famille Ganay de Visigneux ; terrier de 1765 ; un château et maison forte consistant en deux corps de logis, dans lesquels il y a plusieurs chambres hautes et basses et des greniers dessus, la cour où il y a un colombier, le tout enceint de fossés. Une grande basse cour dans laquelle est une chapelle. "Les habitants sont tenus au guet et garde en temps d'hostilités et d'imminent périlet aux frais des réparations et entretien des fossés, pont-dormant, barbacanes et aultres emparemens". Dans l'Annuaire statistique et administratif de Saône-et-Loire de 1839, il est écrit que le hameau de Visigneux avait aussi son château fort dont les écorcheurs s'emparèrent en 1366. Il resta en leur pouvoir jusqu'en 1416. Ce château existe encore dans son entier, sauf quelques embellissements ou réparations qui ont altéré le caractère de son architecture en lui donnant un aspect plus moderne. Baudiau cite en 1854 : Visigneux, jolie maison de campagne située à l'est de Lucenay, dans une gorge verdoyante et entourée de montagnes nues, était autrefois un château forte qu'occupèrent, en 1366 à 146, les écorcheurs, et d'où ils se répandirent ensuite dans les environs pour piller. On remarque encore autour quelques restes des anciens fossés qu'on remplissait d'eau à volonté au moyen du ruisseau de Vauloin qui arrosait la vallée. Dans l'ancienne basse cour, fermée de murs, se trouvait une grosse tour et une chapelle fondée qui a été démolie dans les dernières années, et dont le seigneur avait le patronage.
En fond de vallée, à deux kilomètres au nord-ouest de Lucenay se trouve le château de Visigneux. Au XVIIIe siècle il était constitué de deux corps de logis en L à deux étages carrés qui occupaient le sud et l'ouest d'une plate-forme rectangulaire de 27 x 32 mètres, entourée de fossés en eau. Une tour carrée se dressait dans l'angle nord-ouest, en bout du bâtiment principal, et une tour ronde dans l'angle nord-est, reliée au second bâtiment par une courtine. L'accès se faisait par un pont levis au nord, face à une basse-cour détachée. En 1827 (cadastre) l'enceinte et les fossés ont disparus. Entre 1827 et 1900, la famille de Ganay a fait construire par l'architecte Ernest Sanson un grand château à l'est du premier ; l'ancien corps de logis sud a été détruit, ainsi que la tour nord-est. Les étages du corps de logis ouest ont été redistribués, et les baies régularisées. Il reste actuellement le logis occidental, rectangulaire, à un étages carrés sous toit de tuile à la Mansard, et la tour carré nord-ouest, à un étage et demi, couverte de même. (1)

Éléments protégés MH : le château de Visigneux, la chapelle, l'orangerie et le jardin, y compris la pièce d'eau : inscription par arrêté du 5 avril 1990.

château de Visigneux 71540 Lucenay-l'Évêque, propriété privée, ne se visite pas, visible de l'extérieur.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement Monsieur Phildic pour les photos qu'il nous a adressées afin d'illustrer cette page.
A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 château de Visigneux   Lucenay-l'Évêque  château de Visigneux   Lucenay-l'Évêque
 
   
 
 
 


(1)
       source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.