châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Moulin la Cour
 
 

   Au sud-est de la commune, dans le vallon d'Uzolette, se dressait le château de Moulin La Cour, démoli vers 1850, remplacé par un château "moderne". Le 1er juillet 1387, dénombrement donné par Jean Colomb, seigneur de Terzy, damoiseau, de ce qui suit : savoir sa maison forte de Terzy avec le domaine et gagnage en dépendant. Plus ledit seigneur de Terzy déclare tenir en rerefief le fief que tient de lui Jean de la Porte, damoiseau, seigneur de Moulins à cause de sa maison forte de Moulins et dépendances. Le 28 septembre 1398, dénombrement fort ample donné par Guillemette veuve de Jean de Buxeuil, damoiseau, tant pour elle que pour ses enfants Jacques, Jean, Guillaume, Jeannette, Pierre et Etienne, "de sa maison, chapelle, grange, héritage et autres qu'elle a au lieu de Martenet en la paroisse de Saint Romain sous Versigny, de ce qu'elle a au lieu de Bonnefont et près de sa maison-forte de Moulins et un bichet d'avoine et deux deniers a elle dus annuellement par le commandeur de la maison d'Espinacy de l'ordre de Saint-Jean-de -Jerusalem. Sa maison de Changy et dépendances y détaillées situées audit Changy en la paroisse de Dompierre que sondit mary avoit acquis de Jean dit Bataillard de Marcamp (de Marcampo), seigneur de la farge, damoiseau, de la terre et maison-forte de Buxeuil avec les dépendances y détaillées que sondit mary avoit acquis de Guillaume de Verion, chevalier et qui sont d'ancienneté mouvantes de ladite Guillemette de Buxeuil à cause de la maison forte des Moulins, de la terre à Pouze et dépendances et de ce qu'elle a en la paroisse de Changy et de quelques cens à Charolles. Témoin : Hugues de Noyers, damoiseau".
En 1543, "Noble Christofle de la Court, seigneur de Moulins en partie, lequel tient feu en ladite parroiche ayant ung filz des ordonnances du roy nostre sire". Terrier en 1746 : "Premièrement le château et maison forte flanqué par deux grosses tours quarrées, l’une en matin et l’autre en soir, celle du côté de matin est soutenue par une terrasse en engine au devant d’icelle ; dans lequel château et tours sont plusieurs chambres, deux grandes salles, cuisine, office, souterrains et autre ; l’entrée de la principale porte du château est en sculpture avec les armes des seigneurs dudit Moulin, et à côté de la montée pour entrer dans la dite porte sont deux lions taillés en pierre, une petite cour au devant close et fermée par un portail au devant; et des côtés de matin et soir sont granges, écuries, fournier, chambre avec une gallerie venant de l’ancienne chapelle et d’une ancienne tour, et sur le portail de ladite cour est ladite ancienne chapelle, et sous ledit portail du côté de la grande cour, a été faite par le seigneur de Montessu une nouvelle chapelle, laquelle est sous le vocable de la Sainte Vierge, et au vis-à-vis de l’autre côté de la dite chapelle est une petite tour ancienne au joignant du dit portail; entre lequel portail et ladite tour est le puis dudit château, et au devant desdit châteaux, tour, cour et autres bâtiments est une grande cour ou sont en matin autre grange, étable, cuvage, collombier et autres bâtiments en soir, clos de mur; et à l’entrée de la grande cour est un beau portail sur lequel sont en sculpture les armes desdits furent seigneurs dudit Moulin et trophée d’armes; sur lequel portail il y a un grand et spacieux grenier couvert en pavillon; du côté de matin desdits châteaux et autres bâtiments et cour est le jardin, terre à chenevrière et verger clos de murs, du côté de midi est une vigne. Un verger au devant la basse-cour dudit château au contenant sept boissellées. Un pré dans lequel est un bâtiment couvert à tuilles plattes sous lequel il y a un cuvage et pressoir et étables, situé sous ledit château, appelé le pré des Seignes".
Dessertenne mentionne en 1757 : la ferme de Moulins qui consiste dans deux domaines, et une réserve faite par le fermier du château de Moulins, et un moulin a eau, avec deux petits étangs, entre midy et proche le levant. Le château de Marcilly est a environ cent cinquante pas de mon village, entre le midy et presque vers le couchant ; le château de Terzé a environ cent quarante six pas de mon village entre le septentrion et presque vers le couchant ; le château de Moulin la Cour a environ quatre cents vingt pas dans un vallon entre le midy et proche le couchant. En 1807, Ignace-Pierre-Marie de Montessus, possesseur de la terre de Moulin, la mit en vente. La partie vendue comprenant le château et 45 hectares de terres, fut acheté par Marc-Antoine Baudot, ancien député à la Convention. Son fils, Auguste Baudot de Genouilly, son héritier, vendra le tout à des marchands de biens, qui détaillèrent lesdits immeubles (1858-1863). C’est à cette époque que le château, qui servait depuis longtemps déjà d’habitation aux fermiers, tomba en ruines fut démoli. Une cheminée du XVIe siècle a trouvé asile au château actuel de Molleron; des chapiteaux sculptés se voient au hameau de Saint-Firmin, commune de Marcilly, d’autres s’en allèrent au château de Vaux, commune de St.-Julien-de-Civry. Les marches du cimetière sont celles de l’escalier de l’ancien château.
A deux kilomètres à l'est de Marcilly, sur un petit éperon orienté au sud, dominant la rive droite de la vallée de l'Ozolette. Le sommet de l'éperon porte des traces de réaménagement, et des décombres de ruine formant un tertre, haut de deux à trois mètres, pour une vingtaine de mètres de circonférence. Au nord du tertre, une ferme a pris la place d'une ancienne basse cour. Le château de Moulin-la-Cour a été détruit au XIXe siècle, et remplacé par un château moderne, conservé à 200 mètres au nord-ouest du site. L’ancien cadastre de 1823 montre un ensemble de cinq bâtiments dont un grand corps de logis rectangulaire, placés dans des parcelles formant une surface ovalaire. (1)

château de Moulin la Cour 71120 Marcilly-la-Gueurce, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
     source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.