châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Martigny le Comte
 
 

         Le 18 mai 1388, dénombrement donné le lundi après la pentecôte, par noble et puissant seigneur Guillaume Flote, seigneur de Martigny, savoir son château de Martigny. Item les héritages et les hommes francs et mainmortables, situé à Martigny. Item au lieu de Molaise, les hommes francs; au lieu de la Chaul et des Urgeries, les hommes francs et mainmortables ; au lieu de Fontenailles et de Neuville, plusieurs hommes francs. et quelques uns maimortables; au lieu de Chape et de Balorre, quelques hommes mainmortables; au lieu des Vaniers, quelques hommes mainmortables; au lieu de Champvigy et de Sauvement, trois hommes mainmortables; au lieu de Sanzay et des Varennes trois hommes francs ; au lieu de Bordeaux, six hommes mainmortables; au lieu de Communes six hommes mainmortables; au lieu de Pringues six hommes francs et quinze hommes mainmortables. Item les fiefs que tiennent dudit seigneur, Pierre seigneur de Balorre, Jean Rabutin seigneur d’Espire, Archambaud de Tonerre seigneur de Souterrain, Guillaume de Saint-Privé seigneur de Chanlecy, damoiseau, et Guillaume Papillon. Témoins: messires Jean du Pré, chancelier de Raveau et Pierre de Balorre. En 1435, Charles VII, en reconnaissance du traité d’Arras, donne la terre de Martigny au chancelier Rolin, alors aux héritiers d’Oudard de Chazeron. Mais il paraît que le chancelier remit Martigny aux Chazeron. En 1544, "Damoyselle Agnès, veuve de feu noble Girard de la Guiche, en son vivant seigneur de Martigny, réside au chastel de Martigny".
Dessertenne mentionne en 1757 : à Martigny le Comte "les fermes détachées qui dépendent de ma paroisse sont la ferme du château de Martigny, celle du château de Sousterrain à un demi quart de lieuë de mon bourg, celle du château de Communes à une demie lieuë, et celle du château de Verderat aussi à une demie lieuë de mon bourg. Il y a encore trois chateaux, celui de Matigny, de Sousterrain, et celui de Communes". En 1794, "21 fructidor an II vente des biens confisqués des héritiers d’Hercule-Thymoléon de Cossé-Brissac, biens appelés Réserve de Martigny, premier lot: "un corps de bâtiment consistant en trois grandes chambres de fel et communicantes de l’une à l’autre, avec un petit celier au bout d’icelles, et un fournier, avec une belle cave voûtée, régnante sur toute la longueur et un grenier aussy sur toute les dites chambres. Un autre corps de bâtiment adjacent, consistant en trois écuries doubles, une belle grange et… par dessus, le tout en bon état et couverts en tuiles plates. Un autre petit bâtimen…., appuyé sur le mur de la cour servant d’hangar, aussy couvert à tuile et en bon état… d’une grande cour et de la maison cy devant seigneuriale… Second lot, un petit corps de bâtiment séparé par la rue desservant le château". Selon Monnier en 1856 : le château de Martigny le Comte a été le plus remarquable et a dû être très fort. Il se composai de quatre tours reliées entre elles par des murs d'une grande épaisseur. Ces tours, sauf les toits, sont à peu près intactes. En 1878, le château a été entièrement restauré par le comte de Beaumont.
Le château néo-gothique de Martigny se dresse au nord du village, sur un rebord de plateau qui domine au sud un vaste paysage. Il est composé de deux corps de bâtiments en retour d'angle, fermant un carré au sud et à l'est, et flanqué de trois tours. Ce château, reconstruit en 1868, reprend les volumes et quelques éléments d'un château plus ancien, dont le plan est connu par le cadastre napoléonien. Le corps de logis néo-gothique, au sud, est composé d'un sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble. La façade est ouverte de larges croisée disposées en 6 colonnes, sommées par des lucarnes à gables. Elle s'orne de deux cordons régnant avec les croisillons, et se prolongeant sur la tour ouest. Cette façade semble bâtie en avancée par rapport à la façade médiévale. La façade est flanquée de deux tours rondes. La fine tour ouest est moderne. La tour est, plus massive, est médiévale, mais les fenêtres ont été percées ultérieurement. Un bâtiment en retour d'angle relie ce corps de logis à une tour-porche rectangulaire, ouverte vers l'est par une porte charretière plein-cintre, sans fente de flèche. Cette tour semble ancienne. La cour est ornée de trois tourelles : l'une au centre de la façade du corps de logis, les autres de part et d'autre du bâtiment en retour d'angle. (1)

Éléments protégés MH : le château de Martigny le Comte et la serre : inscription par arrêté du 24 février 1995.

château de Martigny le Comte 71220 Martigny-le-Comte, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
      source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.