châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Pourlans
 
 

  Première mention en 1294, le mercredy après la 15e des bordes, lettre par laquelle messire Philippe de Vienne, sire de Seurre et de Paigné "déclare que comme le Duc Robert dit contre ledit Philippe qu'il avoit vendu audit Duc la maison fort de Pollans et dépendances et le fief de Mirebeau en Montagne que tiens de lui Jean de Vienne, chevalier, encore le fief d'Autume et le fief de Bellevevre et le fief du donjon de Longvy, le fief d'amores, le fief de Boceloinges, le fief de François, le fief de Tiche, le fief de Laz sur Doux, et generalement toutes les choses et tous les lieux que ledit Philippe tient en Lille de Paingny; scavoir les choses qui n'étoient pas encore du fief dudit Duc pour le prix de quatre mille et neuf cent livres...; et que ledit Duc a cause de cette vente avoit plusieurs fois interpellé ledit Philippe de le mettre en possession desdites choses, de plus que plusieurs malfaiteurs s'étoient retirés dans les terres dudit Philippe et spécialement en la ville de Seurre et avoient porté grand domage aux hommes du Duc et autres qui estoient en sa garde pour raison de quoi ledit Philippe étoit tenu en grande amende envers ledit Duc ; pourquoi ledit Philippe s'étoit mis en la volonté dudit Duc et lui avoit donné pour peine jusqu'à la somme de deux mille marcs d'argent etc...". Jeanne de Rigny, femme d'Antoine de Vergy, est dame de Pourlans en 1410. Déclaration de fief en 1433 de Philippe de Courcelles, chevalier, seigneur de Pourlans et Sauvilliers, conseiller et chambellan du duc : "La mote et maison forte de Poullans, close de fossés, ensemble les cingles et rière-cingles de ladite motte".
En 1656, conventions passées par les Jésuites de Dijon, avec Hélie de Corcelles, seigneur de Bousselanges, Charles et Daniel de Corcelles, ses frères, au sujet de la terre et baronnie de Pourlans, qui a été adjugée audits Jésuites moyennant la somme de 52 000 livres. Procès-verbal de prise de possession; interpellation signifiée à Jean de Mauroy, seigneur de la Garde, et à Gabrielle d’Hugon, sa femme, veuve en premières noces de Jacques de Corcelles et mère desdits Hélie, charles et Daniel de "vider et tenir libre la maison seigneuriale de Pourlans, bastiments et autres choses en dépendances". Le 14 juillet 1771, les jésuites firent dresser un manuel des droits seigneuriaux, cens, rentes, fonds et revenus de la baronnie de Pourlans. Extraits du livre Terrier : les seigneurs de Pourlans exercent une haute, moyenne et basse justice. Les seigneurs ont pour leur justice un maire et sept échevins, ils ont également un bailli, lequel a la juridiction et connaissance de tous les cas commis et délits qui se font à Pourlans en ce qui n’est de la juridiction des maires et échevins, et spécialement sur les terres et héritages qui sont tenus, portés et possédés tant par les seigneurs que par plusieurs autres gentilshommes tenant iceux en fief des seigneurs de Pourlans. Les habitants étaient tenus de nettoyer, d’entretenir les fossés du château, faire le guet et garder le château en cas de périls suivant l’ordre du Duc Jean de Bourgogne. Le domaine des seigneurs de Pourlans comprenait le château et maison forte entourés de fossés et fermés de murailles, on y trouve une basse cour, un verger et un jardin, des fossés et pont levis.
Lors de la vente des biens nationaux le château est scindé en deux parties. Le cadastre en 1836 montre de nombreux bâtiments détruits aujourd'hui dont un qui semble être le principal par sa disposition, l'allée centrale aboutissant au milieu de sa façade. Une partie du château a été détruite dans les années 1960 et aujourd'hui il ne reste qu'un des bâtiments d'habitation. Le porche d'entrée a été refait récemment et on dénombre plusieurs hangars modernes. Château situé à l'extrémité de la rue principale (rue de l'Eglise) desservi par une allée centrale. Le plan général est en T (la partie la plus large à l'entrée). Tous les bâtiments sont en brique et percés de jours circulaires. La ferme située à gauche juste après le porche d'entrée est constituée d'une grange flanquée d'un double logis à gauche et d'une étable à droite. Elle possède un soubassement et des encadrements de baie en pierre. Une porte gerbière à l'aplomb de chacune des deux baies des logis. Vestiges du mur de brique à contreforts longeant l'allée centrale à gauche. Le seul logis restant est situé tout au fond: il est de plan carré, à un étage, avec un pigeonnier demi hors oeuvre dans l'angle postérieur droit. Deux escaliers d'accès au rez-de-chaussée surélevé, en pierre : l'un perpendiculaire à la façade, l'autre parallèle au petit pan droit (un chasse-roue accolé à la première marche). Chaque niveau est séparé par un bandeau, corniche régnante. Couverture de tuiles plates, une lucarne sur le versant, deux épis de faîtage métalliques. Quatre adjonctions modernes sous appentis défigurent les petits pans et la façade postérieure. Le bâtiment d'"hébergeage" situé en face est en pan de bois à poteaux rapprochés à remplissage de brique. Chaque niveau est séparé par un bandeau, corniche régnante. Couverture de tuiles plates, une lucarne sur le versant, deux épis de faîtage métalliques. Quatre adjonctions modernes sous appentis défigurent les petits pans et la façade postérieure. Le bâtiment d'"hébergeage" situé en face est en pan de bois à poteaux rapprochés à remplissage de brique. Histoire vraie concernant le château en 1889 : Emile Jacob, un des propriétaire du château. Un plombier a fait des travaux et a trouvé un trésor (appartenant aux jésuites ) avec ce trésor il s’est associé à Delafon et ensemble ils ont fondé entreprise Jacob Delafon à Pouilly-sur-Saône.

château de Pourlans, impasse du Château, 71270 Pourlans, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.