châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Sassangy
 
 

    En 1127, le seigneur direct devait être le comte de Chalon (Guillaume Ier) et Sassangy était confié à un prévôt, en effet, Martin, prévôt de Sassangy, est témoin de la donation de Nully à l'abbaye de La Ferté. En 1279, le duc Robert, dans son traité avec Robert de Clermont, comte de Charollais, se réserve les fiefs de "Chassengy", Signy et d'Uxelles. Le 22 mars 1365, lettre par laquelle Jean de Chassangey, écuyer, confesse tenir en fief du Duc au bailliage de Chalon, "Scavoir la maison de Chassangey avec toute la terre appartenant à ladite maison tant en hommes, terres, prés, rivières, moulins, meix taillables et mainmortable, justices et appartenances à ladite maison situées es villes et paroisses de Chassangey tant en domaine comme en fief". En 1474, Guillaume de Musey, écuyer, seigneur de Rain, "tient au bailliage de Chalon une maison basse avec les granges, jardins, assis au village de Chassangie, avec 20 soitures de prés. C'est la déclaration que baille noble homme Guillaume de Musey, escuyer seigneur de Rain et des terres et seigneurie qu'il tient en fief et heritage de mondit redoubté et souverain seigneur monseigneur le duc de Bourgoigne ou ressort de son bailliage de Chalon, lesquelles terres et seigneuries seront cy après declarées et ly somme, advenues par succession de ses feu pere et mere. Et premierement une basse maison ensemble les granges et estableroies avec jardin et aisance alentour de ladite maison assis au village de Chassangie…ladite chevance dessus declarée par commun saison ne trop haulte ne trop bas trente frans le tout estimé à argent en est tout icelle chevant et demaine en toute justice haulte, moyenne et basse".
Le 9 novembre 1502, dénombrement de la terre et seigneurie de Sassangy par Jean de Messey, écuyer, seigneur de Rains et de Sassangy en partie qu'il a rachetée de François de Saulx, écuyer, seigneur de Saviange; "auquel lieu de Sassangy il avoit une vieille et ancienne maison appelée communément la maison de Rains près de l'église paroissiale dudit Sassangy avec une tour y joignant et une autre maison près icelle avec plusieurs héritages y détaillés. Item toute justice haute, moyenne et basse sur ses hommes dudit Sassangy. Item la moitié de la chasse et pêche en toute ladite seigneurie de Sassangy en commun avec les héritiers de feu Jean de Messey". En 1503, Claude de Messey, écuyer, certifie que damoiselle Antoine de Tenarre, sa mère et Louis de Messey son frère et lui tiennent la maison fort et chatel de Chassangey et dépendances ensemble la terre et seigneurie dudit lieu en partie en toute justice en fief du Roi, sur laquelle ils doivent à M. de Pressis à cause de sa femme 10 livres tournois de rente à rachat. En 1630, terrier Masson, "le chastel et maison forte auquel il y a quatre tours quarrées aux quatre coins, un beau corps de logis du côté du soir, consistant en deux chambres, une salle, cuisine, grenier dessus et cave dessous, et au devant d'iceluy est une grande basse cour, plusieurs granges, étableries et fenil, deux chenevières et murs de maisons". C'est Antoine-François Damas de Marcilly qui fit démolir l'ancienne maison forte et bâtit le nouveau château probablement après 1740. Les documents anciens ne font pas mention de chapelle au château.
Dessertenne mentionne en 1757: à Sassangny "à quatre cent pas de mon village il y a un vendangeoir apellé les Buis, et par corruption le chateau des Buis; il est situé au midi. Du levant a quatre cent pas de mon village, il y a une grangerie ou ferme apellée la Roche, parce qu'elle est située sur une petite monticule à l'entrée du bois de la Roche. Dans la vallée de mon village, il y a le chateau de Sassangny, au midi". L'abbé Courtépée écrit en 1757: beau château moderne, bâti par l'oncle du seigneur actuel, grand Prieur de Champagne, inhumé à Sassangy en 1757. Le 31 juillet 1759, dénombrement de la terre et seigneurie de Cersot et de celle de Sassangy et Lis par Jean-Pierre Damas, comte de Thiange, lieutenant au régiment du Roi, seigneur de St Privé. "Il est dit que le chateau et maison fort de Cersot est de pur et franc alleu sans qu'on ait jamais oui dire ni sçu qu'il fut repris de fief pour icellui entre ledit chateau et village de Cersot est l'église paroissiale dépendante de la seigneurie et acquise cy devant du seigneur de Saint Micault; les habitants de la paroisse et du village de la Chapelle de Villars doivent garde audit chateau; ladite seigneurie en toute justice. Sassangy consiste en un chateau bâti à la moderne composé d'un corps de logis et deux pavillons quarrés à quatre étages. Les habitants dudit Sassangy et Lis y doivent garde avec toute justice ès dits lieux". Selon Monnier en 1856 le château de Sassangy, qui date du XVe siècle, a été reconstruit en partie vers le milieu du XVIIIe siècle. Des restaurations importantes viennent d'y être exécutées. En 1923, le château fut vendu à Jean-Louis Bonnot, qui abattit en 1925-1926 les pavillons latéraux et édifia à l'est une petite tour.
Le château moderne de Sassangy est construit à flanc de coteau, près du fond d'une vallée étroite, à 300 mètres au sud et 50 mètres en contrebas de l'église. Il ne reste rien du château médiéval de Sassangy. Le château, de plan rectangulaire, est élevé sur le bord d'une terrasse naturelle qui en constitue le soubassement. Au centre de la façade sud, se détache en légère avancée un avant-corps de trois travées surmonté d'un fronton triangulaire à oculus, couronné d'un clocheton. La façade nord présente la même disposition. De part et d'autre du corps central, des bandeaux règnent avec les appuis des fenêtres. A l'origine, le bâtiment était flanqué de deux pavillons qui furent abattus vers 1925. Contre le pignon est, fut édifiée une petite tour carrée à toit très aigu. Le château est relié au parc, aujourd'hui en presque totalité transformé en pâtures, par un escalier en fer à cheval à deux doubles volées droites et repos, formant retour d'équerre, dont le palier est porté par une voûte d'arête retombant sur des colonnes et des piles carrées. (1)

château de Sassangy 71390 Sassangy, tel. 03 58 09 73 66, propriété viticole, Jean et Geno Musso ont depuis 1979 planté et développé les 50 hectares de vignes du Domaine, visite sur rendez-vous, vins et crémants biologiques de Bourgogne.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement Monsieur Phildic pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page.
A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 château de Sassangy château de Sassangy  château de Sassangy
 
   
 
 
 


(1)
    source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.