châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Savianges
 
 

       Première mention vers 1259 lorsque Falcon de Saviange, chevalier, fut un des bienfaiteurs de l'abbaye de la Ferté. Selon l'abbé Courtépée, en 1279, Philippe III confirme l'accord passé entre Robert II, duc de Bourgogne d'une part, et la comtesse Béatrice, petite fille de Hugues IV, épouse de Jean de Bourbon, à propos du Charollais, donné en héritage à Béatrice par Hugues iV. Le comte et la comtesse emportent les "castella" de Mont-Saint-Vincent, de Sanvignes, de Dondin, d'Arthus et de Charolles, avec les châtellenies et toutes les dépendances desdits "castra" et châtellenies. Les fiefs de Bonant, la Vernette et Classy et de Perrecy et de leurs dépendance, qui sont dans la garde directe du comté et baronnie de Chalon, le péage de Toulon, les fiefs de Savianges, de Genouilly, de Joncey, de Martigny, de Dio, de Digoine, de la Buxière, seront directement tenus du duc. Et ledit duc aura la cité, les foires et les dépendances de Chalon, Buxy, et Labergement et Brancion, avec les dépendances, fiefs et domaines, assavoir les fiefs de Chassengy, de Segy, d'Husselle, et tous les autres fiefs jusqu'à la Guye, du côté de Buxy et de Brancion. Item le fief du bourg de la Motte-Saint-Jean et tous les autres fiefs du côté de l'Arroux où est Bourbon-Lancy, avec tous les fiefs, arrières-fiefs, alleux, garde et dépendances, consistants en toutes sortes de biens et de lieux. Et le dit duc aura également le castrum et la châtellenie de Montcenis, Anzy, le fief du castrum et de la châtellenie de Semur avec les droits, fiefs, arrières fiefs, domaines, alleux, gardes et dépendances en tout biens et lieux. En effet le castrum de Montcenis, avec la châtellenie d'Anzy, le fief du castrum et châtellenie de Semur, et leurs dépendances sont et furent de toute antiquité du duché de Bourgogne.
Le 10 décembre 1363, lettre par laquelle messire Hugues de Lespinasse, seigneur de Saint-André, chevalier, confesse tenir en fief du comte du Charollais son château et maison forte de Saviange et dépendances tant en corvées, mainmortes, justice haute et basse comme autrement, en la chatellenie de Mont-Saint-Vincent. En1374, "le vendredy avant la fête de l'ascension, dénombrement donné par noble dame Catherine de Lespinace, femme autorisée de noble et puissant seigneur Girard Damas, chevalier, seigneur du Plessis, de ce qu'elle tient en fief de Jean d'Armagnac, comte de Charollais savoir le château et maison forte de Savianges avec le curtil, cours et plastre étant en dedans des fossés anciens dudit château. Item certaine pièce de terre et pré y attenant situés jouxte et sous ledit chateau entre icellui et la rivière de Guye. Item certaine autre maison qui fut à feue dame Huguette du Brouillat avec les curtils, cours et dépendances". En 1544, à Saviangne, noble Anatoyle du Biez, seigneur de Saviangues, réside au chastel et maison fort d'illec. Description en 1685 "Chastel et maison forte; fossé alentour, proche de l'église, consistant en trois tours avec le donjon, granges, estables et cour, le tout renfermé de murailles, avec une autre grange et estable proche du château et du côté du couchant avec un colombier estant dans laditte cour et vollière au-dessus de la porte du donjon". La porte du donjon n'y est plus présente en 1694 ainsi que le fossé alentour.
Le site se trouve au nord de l'église, à flanc de colline dominant la Guye. Il est constitué d'un ensemble seigneurial composé de trois bâtiments autour d'une petite cour carrée, qui s'ouvre à l'est sur une basse cour de 35 x 35 mètres, entourée de bâtiments, et ouverte d'une porte cochère au sud, face à l'église. Le logis seigneurial était autrefois séparée de la basse-cour par un mur percé d'une porte en plein cintre, flanquée d'une tour carrée encore en place dont le dernier étage est ceinturé de corbeaux ayant porté des hourds. Une tour d'escalier circulaire, dans l'angle sud-est de la cour, dessert les galeries sur portiques à arcades en plein cintre, qui s'appuient sur les façades des trois corps de logis. Une tour circulaire flanque la muraille extérieure est, dont le tracé arrondi reprend celui, entouré de fossé, de la plate forme primitive. L'emplacement de fossés, larges de douze mètres, se voit encore au nord et à l'ouest. (1)

château de Savianges 71460 Savianges, propriété privée, ne se visite pas, visible de l'extérieur.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Nous remercions chaleureusement Monsieur Bernard Drarvé pour les photos qu'il nous a adressées afin d'illustrer cette page.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 château de Savianges  château de Savianges
 
 
 
   
 
 
 


(1)
     source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.