châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Noyers
 
 

  La première trace écrite date de 1101 lorsque Robert, évêque de Langres, donne à l'abbaye de Molême l'église de Noyers avec une chapelle située dans le château. En 1216, Miles, parent et allié à Erard de Brienne qui revendiquait la Champagne, soutint dans son château modernisé un siège victorieux de plusieurs mois contre l'armée de Thibaut de Champagne. En 1295, Miles VI, recherché par le duc Robert pour l'engager à s'avouer son vassal, soumit en 1295, avec la permission du roi, sa seigneurie qu'il tenait en franc-aleu à la mouvance du duc et au cours de sa monnaie, moyennant 7000 livres. Ce seigneur, fait maréchal de France et grand bouteiller, qui avait été exécuteur testamentaire de Louis le Hutin en 1316, mourut fort âgé. Il laissa dans la grosse tour beaucoup de joyaux. En 1330 "Je Estienne Chemillat seigneur du cour fais assavoir que je recognois devoir la garde du chastel de Noyers par six semaines en la maniere et en la fourme que li autres gardens la doivent". Miles VII, gouverneur de Bourgogne en 1355, commandant les Bourguignons à la bataille de Brion-sur-Ource, fut pris par les Anglais en 1359 ; sa rançon fut de 7000 mailles d'or, pour lesquelles il engagea toutes ses terres, excepté le château de Noyers. En 1403, foi et hommage par "damoiselle Jehanne de Monestaul dame d'Arcy" de "noble et puissant messeigneurs de Noyers a cause de leur chastel dudit lieu de Noyers...".
En septembre 1419, Marguerite de Bavière envoie Jehan de Veaubuisson auprès d’Agnès, dame de Rimancourt, et d’Aimé de Choiseul pour négocier l’achat de Noyers. Un rapport rédigé à cette époque dresse un portrait flatteur mais contrasté du château : "Noyers est un moult notable chastel ayant bonne ville fermée et assis en bon pays, sur rivière, bois, gaignaiges et vignobles : et c’est commune renommée que ce a esté le plus bel chastel du royaulme, mais de présent l’on ne le tient mie fort, et il y a des ruynes qui cousteroient a rappareiller moult grant argent. La chastellerie est de bonne revenue, qui vault bien par an XII cents livres, mais on ne le sçait mie autrement : il y a de beaux fies et autres droits et de plus belles forest de tous le pays, et tient on communement que l’on ne pourroit faire une telle forteresse pour quatre cent mille frans. Est vérité que le duc Eudes, cui Dieu pardoint, acquit jadis de messire Mille, seigneur dudit Noyers, le fiés et ses appartenances pour le pris de VII mille livres tournois, et par ainsi l’on doit présumer que c’est grand chose que dudit Noyers, quand le duc de Bourgogne donne si grant somme d’argent pour avoir ledit fiés. Aulcuns ont rapporté que plusieurs membres dudit Noyers ont esté aliénés, mais on ne le sçait mie autrement". En 1444, Jean de Vaux-Busin, bailli de Noyers, gardait le château avec ses arbalètriers. Le 5 janvier 1528, déclaration de foi et hommage au roi de Louis, duc de Longueville, grand chambellan de France, pour la seigneurie de Noyers mouvante de Sens.
Le 25 décembre 1568, lettre du seigneur de Crux, capitaine de Noyers, à Gaspard Tavannes, gouverneur de Bourgogne. "Pour exécuter ce que vous m'ordonnez, je suis dès maintenant prêt à me déloger de ce lieu et m'aller joindre à M. de Vantoux pour savoir ce qu'il doit me dire de votre part. Toutefois je puis vous assurer que c'est à mon grand regret que je quitte Noyers, dans la crainte où je suis que l'ennemi ne s'en empare ; car je tiens pour certain qu'ils ont délibéré se saisir de la place avant qu'il soit peu de jours, pour hiverner ; de plus, il y a beaucoup de ceux de la ville qui sont déterminés à se bien aider à faire entreprise sur icelle. Qu'il vous plaise donc ne pas la laisser sans une garde assurée. Le jour de Noël j'allai à Villiers-les-Haults pour tâcher d'attraper toute la compagnie des huguenots qui sont dans le château, mais je ne pus y parvenir, bien que j'aie fait mon devoir ; j'avais déjà gagné la basse-cour du chasteau, mais je fus contraint de m'en retirer étant trop faible. Il faut dire aussi que ceux de Noyers les avaient avertis, et les principaux conducteurs s'en étaient allés. Je me proposais d'y retourner aujourd'hui et de ne pas quitter la place sans avoir recouvré les chevaux et autres objets qu'ils ont pillés. Il y a environ deux lieues d'ici ce château. Je vous prie d'aviser à la garde de Noyers, sans quoi il y a beaucoup à craindre. Si vous le trouvez bon, je retournerai en ce lieu. Post-Scriptum: Je vous supplie de ne pas oublier de nous faire faire montre car mes souldatz ne ont pas le sou. Je redoute la prise de ce château de Noyers, et je vous prie de nouveau de vouloir y songer".
En 1569, Lebreton, qui avait quitté son poste, est arrêté par la garnison catholique de Cravant, et conduit en prison à Auxerre, pour y attendre sa punition comme déserteur. Charles IX informé de ces faits à Tours, ordonne que le maire et les échevins d’Auxerre fassent une enquête sur la prise de Noyers. "Sentence du bailliage d’Auxerre du 5 novembre 1569 ensuite d’un arrêt de renvoi du parlement de Paris du 14 octobre précèdent, ladite sentence signée Hocquard greffier et portant élargissement de prisons pour Edme de Bretaigne écuyer cy devant employé au service du roi à la suite du sieur d’Aumalle gouverneur du pays de Bourgogne qui en consideration du devoir quil avoit fait à la reprise du château de Noyers occupé par les enemmis et rebeles l’auroit ledit seigneur d’Aumalle après ladite reprise pourvu de l’état de capitaine en la ville et château dudit Noyers pour y commander et le tenir en l'obeissance du roi, mais s’y et aussi presenté avec sa femme et sa femme pour avoir les clefs, les maire et echevins les lui auroient refusé voulant eux même commander en ladite ville qui auroit été surprise par les rebelles et lui ledit de Bretagne se seroit sauvé en la ville d’Auxerre ou il faut detenu prisonnier sous pretexte que ladite ville de Noyers étoit prise par sa faute"
En mars 1599, contrat pour la démolition du château. "Du coud lui sera passé et allouhé la somme de quarante livres paier a Jehan Marchant, Pierre Menoir de Chasteau Girard et Jehan Tavailloi massons pour la par de pourtion a quoy la ville d'Avallon devoyt imposer pour la demolition du chasteau de Noier en certain androyt a autre moitie audit chasteau selon que couste et autre par les certifficat du vicebaillit d'Auxois resident a Semur du quinzieme mars audit an cinq cent quatre vingt dix neuf suivant les commissions audit vicebaillit par sa mairstre cy venu et randu pour ce XL livres". En 1776 Courtépée écrit : "Ce château, situé à la cime de la montagne, était très-fort par son assiette, ses tours et ses murailles. Au milieu s'élevait un donjon avec une haute tour carrée dont dépendait autrefois 80 fiefs et arrières fiefs, avec de grands édifices à l'antique, verger, jardins, citernes et deux chapelles fondées. Un pont-levis fermait la cour. Cette forteresse était défendue par un triple fossé et par six forts qu'il fallait emporter avant de parvenir au corps de la place, qui n'était accessible que d'un côté". Aujourd'hui le château de Noyers s'étant sur environ dix hectares au bout d'un plateau qui forme un éperon. Sa position lui permet de fermer une boucle de la rivière du Serein située en contrebas où a été implanté le village. Ce site est défendu par plusieurs lignes de fossés et de courtines. On dénombre plus d'une vingtaine de tours de flanquement et semble-t-il un donjon de plan quadrilatère. De nombreux autres bâtiments destinés à la résidence, la prière ou l'entrepôt sont disséminés sur le site. La majeure partie du site a été très largement rasée en 1599. (1)

château fort de Noyers 89310 Noyers, il reste les ruines des anciennes tours, notamment la tour du Guetteur, une partie de l'enceinte, les vestiges de deux autres tours et d'un escalier. tél. 03 86 82 61 73, association le Patrimoine Oublié, chantiers de bénévoles pour permettre au château de sortir peu à peu de l'oubli. Noyers est classé parmi les plus beaux villages de France (photos), à visiter impérativement !

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E,
photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de l'Yonne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 village  de Noyers - Yonne village  de Noyers - Yonne  village  de Noyers - Yonne
 
   
 
 
 


(1) 
  source : www.cecab-chateaux-bourgogne.fr/index.html

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.