châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Maison-forte de Sigoniac
 
 

  Molerii est mentionné en 1115 dans une donation faite à Cadouin (abbaye, canton du Buisson de Cadouin). En 1202, la paroisse de Molières est mentionnée dans une tractation entre l'abbé de Cadouin et le prieur de Saint-Avit-Sénieur. A la fin du XIIIe siècle, il existait une église dédiée à Saint Jean-Baptiste, église paroissiale du premier bourg avant la fondation de la bastide. La fondation de la bastide de Molières par Jean de Grally sénéchal du roi d'Angleterre, se situe entre 1273 et 1284. Dans son étude universitaire Evelyne Lemasson mentionne que le plan de la bastide projetée à la fin du XIIIe siècle affecte la forme d'un rectangle régulièrement quadrillé, avec des rues larges et droites et une grande place. La construction des habitations a commencé à cette période. Une charte de coutumes est octroyée en 1286 par Edouard 1er d'Angleterre. Si en 1365 Molières compte 129 feux, soit environ 900 âmes, la bastide n'a pas reçu le succès escompté, et n'a fait que décliner par la suite, son église suivit le même sort. La construction d'un château à la fois forteresse et prison, est entreprise près du bourg, par Guillaume de Toulouse en 1318. Par manque de crédit le château ne fut pas achevé. Murs et donjon subsistent. 
Au nord du village de Molières, au lieu-dit Sigoniac, existe un trésor patrimonial qui s’étend de la préhistoire au Moyen-Age. L’ensemble est fortifié à l’âge du fer. Plusieurs vestiges datant de cette époque ont été découverts lors de fouilles archéologiques, notamment des débris de poteries, des poids de métier à tisser, des haches polies et des fusailloles en pierre, cinq dépôts funéraires ont été mis à jour dans la grotte située au pied sud du rocher. Ils étaient mélangés aux os d’un jeune cheval. Au XIIIe siècle, une maison-orte, ou Domus Fortis, est construite sur le site. Placée sous l’égide d’un chevalier elle a autorité de justice sur la population. La propriété qui comprend un potager, un four, des vignes, des vergers, des étables, permet à ses occupants de vivre en auto-suffisance. Après une destruction partielle, la maison-forte de Sigoniac est remaniée au XVe siècle.

maison-forte de Sigoniac 24480 Molières, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.