châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Maison-forte de Petit Diombe
 
 

      La première phase de construction remonte probablement au XVIe siècle comme en témoignent la charpente, les croisées et les cheminées. Au XVIIe siècle, un plaquage de briques est apposé sur la moitié gauche de la demeure et sur la façade postérieure. Les fenêtres à barreaux et les portes à fenêtre d'imposte remontent plutôt au XVIIIe siècle. Le bûcher et le toit à porcs datent probablement du XIXe siècle. Maison forte isolée au sommet d'une colline dominant l'Etang de Diombe, accessible par un chemin perpendiculaire à la route reliant le bourg et Diombe. Une maison et un très long bâtiment des dépendances se font face, un bûcher suivi d'un four part obliquement de l'angle antérieur gauche de la maison et un grand toit à porcs-poulailler implanté dans le même axe est isolé entre la maison et le bâtiment des dépendances. La maison occupe le point culminant de la colline et est entourée des vestiges d'un fossé quadrangulaire doublé d'un talus. Elle est en brique, en pans de bois à chevrons sur soubassement de brique pour la moitié droite de la façade antérieure et le petit pan droit. Très peu d'ouvertures en façade postérieure. Parfaitement symétrique, elle est constituée de deux grandes pièces principales chauffées par une cheminée double à très haut manteau large d'au moins deux mètres. Une chambre à droite, un évier doublé d'un cellier (étagère ménagée dans une niche et fenêtre ébrasée) à gauche. Poutres moulurées d'un quart de rond. La pièce de gauche est pavée de carreaux de terre cuite, ses encadrements de baies sont en bois (fenêtres à barreaux). L'escalier du grenier, tournant, est situé dans son angle antérieur gauche. La porte qui fait communiquer les deux pièces principales ne mesure que 1m75 en hauteur. A droite la porte d'origine (transformée en fenêtre) est large et basse. Une grande croisée à meneau et croisillons de section circulaire est obturée. L'autre grande fenêtre, de mêmes dimensions, garde les quatre mortaises de la croisée d'origine. Charpente à fermes sur blochets et double faîtage contreventé par des croix-de-Saint-André à gauche et des décharges à droite. Seulement à droite, les entraits sont reliés entre eux par un bois situé dans l'axe du faîtage. Pignon à gauche (au sud) et croupe à droite. Auvent sur chevrons. Puits à mur de margelle maçonné, superstructure en pierre à rouleau, situé dans l'angle du four. Le bûcher en brique est construit sur une cave. Le four est en pans de bois à chevrons. Toit à porcs-poulailler en brique sur soubassement de pierre. Le bâtiment des dépendances en pan de bois à chevrons sur soubassement de brique (pierre pour la façade antérieure), est long de 50m, large et haut de 12m. Il est constitué de deux granges (celle de droite à double porte) et de cinq étables, une charretterie à l'extrémité gauche.

maison-forte de Petit Diombe 71330 Devrouze, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de Saône-et-Loire" tous les châteaux recensés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.