châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Sainte-Julie
 
 
 
 
 
 

 Au XIIIe siècle, les seigneurs de Coligny, qui règnent sur le Revermont et une partie du Bugey, font construire une maison-forte sur leur domaine de Sainte-Julie. Plus précisément, il pourrait s'agir d'Amédée de Coligny. En 1225, Béatrice de Coligny épouse Albert III de La-Tour-du-Pin et lui apporte en dot une grande partie du domaine des Coligny (y compris Sainte-Julie) dont elle est l'héritière. En 1259, à la mort d'Albert, son frère Humbert de la Tour du Pin hérite de ses titres. Vers 1585, dans des conditions qui restent inconnues, la seigneurie de Sainte-Julie passe à la maison de Lyobard. René de Lyobard est dit "escuyer, seigneur de Ruffieu, Sainte-Julie et la Lyobardière". Il est le quatrième fils de Georges de Lyobard et de sa seconde femme, Jacqueline d'Aguerre. En 1598, René épouse Ennemonde de La Cous. Prosper de Lyobard, frère cadet de Claude, hérite de la seigneurie avant que celle-ci ne revienne, en 1663, au fils de leur sœur Jacqueline, épouse d'Aymé-Philibert de Varanges, René de Varanges qui vend la seigneurie à André Balme en 1680. André Balme de Sainte-Julie, deuxième du nom, succède à son père au bailliage de Bugey au début du XVIIIe siècle. Anthelme Balme de Sainte-Julie succède à son père dans les mêmes charges. A la fin du XVIIIe siècle, Anthelme Balme de Sainte-Julie, baron de la Vellière, époux d'Anne-Marie de Reydellet de la Vellière. Il est, lui aussi, conseiller du roi, lieutenant général civil et criminel au bailliage de Bugey. Le 25 avril, les lettres de noblesse "obtenues de Sa Majesté au mois de mai 1781, en récompense de ses services et de ceux de ses ancêtres" lui sont officiellement remises. Car ses pères avaient déjà obtenu au siècle dernier des lettres de noblesse particulières et très-distinguées qu'ils avoient laissé tomber en caducité, faute d'avoir rempli les formalités nécessaires. Charles-Marie Balme de Sainte-Julie conseillé du roi, lieutenant général civil et criminel au bailliage du Bugey, est incarcéré en 1793, avant d'être libéré sans dommages. Charles-Auguste Balme de Sainte-Julie est le dernier de la lignée des Balme de Sainte-Julie. Il vent le domaine, en 1824, à un certain Jean-Marie Dupuis...

château de Sainte-Julie 01150 Sainte-Julie, tél. 04 74 37 13 07, location chambres d'hôtes et visite pour les journées du patrimoine et week-end thématique.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.