châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Balaine
 
 
 
 

  Dans la seconde moitié du XIVe siècle, Baleine était propriété de Pierre et Étienne Célerier, chevaliers. Mais la propriété est liée au nom des Pierrepont. Lorin Pierrepont, trésorier général du duc Louis II, à qui avait été tout d'abord donné le domaine du Colombier, à Saint Bonnet les Moulins, fit bâtir en 1375 deux châteaux identiques, rectangulaires à quatre tours rondes, l'un à La Motte/Aurouer, l'autre à Latays, qui devint Baleine. Les Pierrepont servirent toujours fidèlement les pouvoirs en place : en 1443, Pierre était capitaine et châtelain de Souvigny, puis Gilbert fut chambellan du roi Charles VII. Les registres paroissiaux nous permettent de connaître René, gendarme de Monsieur le prince en 1636, qui cumulait les seigneuries de Baleine, Lucenay, La Grange et divers autres lieux. En 1664, il avait cédé son titre à son fils, Gilbert. Il avait épousé Esmée de Paris qui lui donna au moins 8 enfants. En 1700 Edouard de Pierrepont est le dernier membre connu de cette famille de seigneurs de Baleine et Lucenay. En 1783, le propriétaire était Etienne de Chabre, ancien lieutenant de vaisseau, chevalier de Saint-Louis. Balaine est le plus ancien parc botanique et floral privé de France. Après une vie mondaine bien remplie sous le consulat, le directoire et l'empire, la belle Aglaé Adanson âgée de 30 ans et fille du célèbre naturaliste Michel Adanson, se retire à Balaine dans la propriété que lui lègue en 1812 un ami de la famille. Aglaé garde pour dessiner son parc, les sols les plus riches et les mieux situés, qu'elle draine, assèche, et protège des vents. Sa passion pour la botanique et les plantes la conduit à entreprendre toute une série d'expérimentations. Elle essaie d'acclimater les plantes exotiques, que rapportent par bateaux les grands botanistes de l'époque.
En 1860, son fils ou son petit-fils crée deux galeries pour abriter les collections de Michel Adanson et de Jean-Baptiste Doumet, qui comptent de très nombreux objets préhistoriques, ethnographiques, ichtyologiques et minéralogiques. Puis Paul-Napoléon Doumet-Adanson fait édifier une chapelle funéraire dans le parc à la mémoire de sa grand-mère Aglaé. En 1906, M. de Rocquigny, vraisemblablement l'époux de l'arrière-petite-fille d'Aglaé Andanson fait restaurer le château par le cabinet Mitton.
Le château adopte la forme d'un U délimité à ses extrémités nord-ouest et sud-est par les douves qui dessinent une plate-forme rectangulaire. Du côté des douves, les ailes sont flanquées de deux tours: une large à l'ouest et une plus fine et plus basse à l'est. La demeure est en briques roses et noires posées en motif diamant, avec des chaînages en pierre claire et des toits en ardoises bleues. Les tours sont, elles, en pierres beiges tirant sur le sépia. Le logis central est composé de sept travées (côté cour) sur deux niveaux plus les combles mansardés. Les ailes ont, côté cour, deux baies au rez-de-chaussée et au premier étage. Elles se terminent par un mur pignon percé de deux baies au rez-de-chaussée, d'une seule au premier étage et d'un triplet au niveau des combles qui ne semblent pas bénéficier d'autres ouvertures. Les tours les plus larges ont un niveau de soubassement en pierres claires à bossage rustique et trois niveaux ouverts de larges fenêtres. Les tours de la face arrière ne font que deux niveaux et n'ont que de petites fenêtres qui suffisent sans doute pour une garde-robe ou pour un cabinet de toilette.
L'intervention du cabinet Mitton a laissé deux balcons qui font la longueur des ailes et qui sont supportée par des arcades, plus étroites que celles du projet. L'avant-corps est très peu épais, mais son fronton triangulaire permet de jouer avec les murs pignons des ailes. Le vestibule est assez sobre. Il ouvre sur l'escalier d'honneur dont il séparé par trois arcs supportés par de files piles à chapiteaux. C'est un escalier en vis hélicoïdale sans noyau à marches en bois. La rampe est d'une grande simplicité en bois et barreaux métalliques. Dans le parc, il y a deux fabriques et la chapelle funéraire de style néo-gothique édifiée dans les mêmes matériaux que le château (pierres claires et briques roses et noires). Les descendants d'Aglaé Adanson ont continué son œuvre. Le parc est entretenu et la collection, sans cesse agrandie, présente aujourd'hui plus de 3500 espèces et variétés d'arbres, d'arbustes et de vivaces dont les floraisons s'étendent sur l'année entière. Le parc est ouvert au public et a le label Jardin remarquable.

Eléments protégés MH : l'ensemble du domaine incluant l'arboretum avec ses fabriques (le kiosque, le belvédère, le pont japonais, la chapelle); le château ; l'ancienne bibliothèque ; l'orangerie ; le bâtiment du musée : classement par arrêté du 25 mars 1993.

château de Balaine 03460 Villeneuve-sur-Allier, parc ouvert au public tous les jours du 1er mars au 30 novembre, de 9h à 12h et de 14h à 19h.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 
 


(1)    Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée en vente sur Amazone. fr
(2)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.