Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
Château de Clumanc

 

 

            Au XIIe siècle une famille prend le patronyme de Clumanc et un membre assiste en 1149 à une donation en faveur de l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Elle rend hommage au comte de Provence en 1309 et semble s’être éteinte avant 1341. Les Clumanc ne possédaient qu’une petite part de la seigneurie, dont l’essentiel était aux mains de la famille d’Oraison, seigneur majeur de Clumanc depuis au moins 1145. Louise de Glandevès, femme de Nicolas d’Oraison, transmit en 1594 à ses filles ce qui restait du patrimoine familial dévalorisé par le saccage du château en 1575. Les origines de l'édifice qui a remplacé le château-fort médiéval ne sont pas connues. La construction semble devoir être imputée aux Périer, devenus seigneurs majeurs de Clumanc dans le premier quart du XVIIe siècle par acquisition successive des parts des Oraison en 1618 et des Barras en 1622. Partagé en deux lots après la Révolution et avant la confection du cadastre de 1837, le château est tombé en ruine et ne serait qu'un tas de pierre sans l'intervention du propriétaire.

Implanté sur un terrain en forte pente à lest du bourg castral, l'édifice est composé d'un seul corps de bâtiment rectangulaire cantonné de quatre pavillons rectangulaires aussi, et élevé sur cinq étages, le tout en médiocre état. La partie orientale, délimitée par un mur de refend transversal, a perdu sa couverture, ses planchers et son élévation nord, la partie ouest a été reconstruite. Le premier étage de soubassement règne sur la partie Est du corps central et sur les deux pavillons du même côté et contenait des caves. Le deuxième étage de soubassement ouvrait au nord par la porte principale dont il ne reste qu'un piédroit et l'amorce d'un arc en plein-cintre en grès. Cet étage contenait à l'est des pièces de service, dont témoignent, dans le mur est, un placard mural et la bouche d'un four à pain. Le logis occupait le rez-de-chaussée, ouvert à l'ouest par une porte en plein-cintre mouluré sur impostes dont l'encadrement en grès, mutilé et partiellement reconstitué, était probablement, comme celui du deuxième étage de soubassement, couronné d'un entablement et d'un fronton, et l'étage carré.

Un étage de comble à surcroît était logé sous le toit à croupes du corps central et les toits à longs pans des pavillons. Les élévations étaient percées de travées de croisées et de demi-croisées, qui paraissent avoir formé, du côté sud, une ordonnance régulière sur les niveaux supérieurs, tandis que les inférieurs ne prenaient jour que par de petits fenêtres. Les contours de ces baies, façonnés au mortier de plâtre rose sous des linteaux en bois, subsistent dans la partie ruinée et ont été refaits dans l'autre partie. Sur les élévations des pavillons, elles prennent appui sur dépais cordons moulurés en tuf qui ceinturent les niveaux et que l'on ne retrouve pas sur le corps central. Si elle n'est pas volontaire, cette différence de traitement pourrait indiquer un écart entre les constructions du corps central et des pavillons. Reste à déterminer où et quand les Périer, seigneurs de Clumanc, ont trouvé le modèle de ce parti, très original dans une région restée longtemps fidèle au type médiéval du logis cantonné de tours rondes.

 
château de Clumanc 04330 Clumanc, les vestiges du château sont inscrits MH par arrêté du 1er mars 1978, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés