châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Montarnal
château de Montarnal

      Depuis le Haut Moyen-Age et jusqu’au XIXe, le Lot a été une importante voie de communication et d’échange, tant à la descente qu’à la remontée. Cette voie assurait la liaison vers l’Aquitaine : Quercy, Agenais et Bordelais. Le château de Montarnal est attesté depuis le XIe siècle. Il fait partie des quelques 600 seigneuries existant en Rouergue et placées sous la tutelle des comtes de Toulouse et du Rouergue. Dans la vallée du Lot, à cette période chaque accident de terrain se hérisse de donjons implantés à proximité des points de franchissement de la rivière: ponts, gués ou bacs. Châteaux et monastères deviennent le point de ralliement de la population qui se regroupe à l’ombre du donjon. C’est ainsi que s’est construit autour de son château, le village de Montarnal, un des premiers villages médiévaux de la région. Le XIVe siècle annonce des temps difficiles, les premières bandes anglaises apparaissent et la terreur règne parmi la population. Le château de Montarnal, surveillant le passage du Lot, retrouve une nouvelle importance stratégique et c’est vers cette période que le donjon actuel a été construit.
Au début du XVe siècle, malgré l’insécurité qui se prolonge, on assiste au retour d’une relative prospérité dans la région. Cette conjoncture peut expliquer la reconstruction de l’enceinte du château de Montarnal. Le château de Montarnal avait titre de baronnie, la famille de Montarnal est mentionnée dès 962 dans une charte de l’abbaye de Conques. Entre 1060 et 1087, le Cartulaire de Conques mentionne la donation à l’abbaye de plusieurs mas de la part de Gauzfred de Monte Arnal et d’autres chevaliers partis en pèlerinage

en Terre Sainte. D’après la légende, ce personnage aurait participé en 1066, à la bataille d’Hastings auprès de Guillaume le Conquérant. C’est à la suite de cette expédition qu’il aurait ramené les reliques de Saint Brandan, un saint irlandais. Ces reliques sont toujours vénérées dans l’église de N-D d’Aynés, paroisse dont dépend le village de Montarnal.
Vers le milieu du XIVe siècle, le château de Montarnal était sorti de la famille primitive, car en 1355 Hugues de Montarnal l’acheta au vicomte de Montclar, qui en était alors le maître. Hugues de Montarnal, chef de la maison, ayant marié sa fille Nine à Guillaume de Moret, Montarnal fut recueilli par Jean de Moret son petit-fils. Détenteurs de plusieurs seigneuries et châteaux, dont celui tout proche de Vieillevie, les Moret ne résidèrent plus à Montarnal à partir de la fin du Moyen-Age. Les charges importantes et les multiples terres détenues par ce lignage jusqu’au XVIIIe siècle, semblent sceller le déclin de Montarnal en tant que résidence et expliqueraient l’absence de transformation du logis seigneurial. Une partie des terres des Moret, dont Montarnal fut cédée en 1759 à François Figeagol de la Grange. Ce dernier devint le nouveau baron de Montarnal. Il était trésorier de France à Montauban, il fut le dernier seigneur de Montarnal. Après avoir émigré au moment de la Révolution, il semblerait qu’il ait été enterré dans l’église de Notre-Dame d’Aynés. Après la Révolution le château de Montarnal fut divisé. Et il y a encore peu, la salle seigneuriale était partagée entre trois propriétaires, la tour et son enceinte appartenant à un quatrième.

château de Montarnal

L’intérieur de l’enceinte a été un moment transformé en jardin potager, la salle seigneuriale servait de bâtiment agricole pour les deux tiers et la partie restante ayant été utilisée comme école de la fin du XIXe jusqu’en 1909. Après avoir réuni les différents éléments le constituant à l'origine, le château est en cours de restauration...

château de Montarnal


château de Montarnal 12320 Sénergues, propiétée privé, ne se visite pas. Le château est constitué d'une tour circulaire, d'une enceinte qui s'appuie sur le rocher, d'une salle seigneuriale située en contrebas, d'une basse cour et d'une cave aménagée dans le rocher. Le donjon présente un plan rond, rare en Rouergue. Au 1er étage, il possédait une archère à étrier, également rare en Rouergue, ainsi qu'au deuxième étage une archère à étrier à double croisillon, seul spécimen connu en Rouergue. Le mur d'enceinte est percé d'une porte à l'ouest. L'ensemble du château est classé au titre des Monuments Historiques depuis 1997.
Nous remercions chaleureusement le propriétaire M. Gérard Revel, pour les renseignements et les photos qu'il nous a adressés pour réaliser cette page.

 
 
 

 

 
 
 

 

 

 
(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers mais également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés