châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château des Rohan
 
 
 
 
 
 

  Un château fort de plaine (Wasserburg) entouré de douves, rattaché à l'enceinte urbaine, existe dès le milieu du Moyen Age; il est attesté en 1281, ou déjà en 1170-1180. Les évêques l'engagèrent en 1427 aux Puller de Hohenbourg. De 1496 à 1669 il appartenait aux Landsberg qui le reconstruisirent au XVIe siècle et le vendirent au prince-évêque de Strasbourg, François Egon de Furstenberg, qui le fit remettre en état à grands frais. Il y résida pour la première fois en 1680. Le château actuel remonte probablement au XVIe et au XVIIe siècle (une porte de l'aile nord est datée de 1630), avec remise au goût du jour au XVIIIe siècle ainsi qu'en attestent l'aspect du bâtiment et les documents des archives qui signalent les sommes engagées pour "réparations au château et frais de bâtiments". Le château servit souvent de résidence aux évêques qui firent édifier (dans la première moitié du XVIIIe siècle ?) une chapelle au sud-est du château, perpendiculairement au canal de la Bruche. Elle fut démolie en 1942. D'après une description par l'architecte Pinot, de 1791, le château était fermé côté ouest par une grande terrasse de forme circulaire qui ne donnait accès qu'au premier étage. L'accès à la cour se faisait donc sous la terrasse qui était desservie par les escaliers en vis Renaissance dans les deux tourelles complètement rhabillées au XVIIIe siècle. Les dépendances se situaient au nord-ouest du château. Le château fut vendu comme bien national, en mars 1793, à Meinrad Bruder, maire de Mutzig, et Louis Rumpler. En décembre y fut créée une fabrique de fusils, pour le compte de la République. En 1804, château, dépendances et appartenances furent acquis par Jacques Coulaux, manufacturier. Le château servit pendant 66 ans de résidence aux dirigeants et cadres de la société, les autres bâtiments, d'usine d'armes. La ville de Mutzig acquit le château en 1962. Il a été restauré et remanié en centre socio-culturel et musée, par l'architecte J. Rizzotti, en 1986.
Édifice de plan en U, avec corps central côté est et deux ailes (côtés nord et sud). Au sud il est longé par le canal de la Bruche, à l'ouest se situe l'entrée, sur les deux autres côtés se trouvaient des fossés ; aux angles nord-est, nord-ouest et sud-ouest s'élève une tour carrée, en biais, couverte en pavillon ; les deux tours vers l'entrée sont flanquées d'une tourelle demi-circulaire avec escaliers en vis à limon hélicoïdal. Les chaînes d'angle anciennes sont irrégulières, celles du XVIIIe siècle sont à refends ; les bandeaux et les fenêtres à chambranles non moulurés datent des embellissements et modernisations du XVIIIe siècle lesquels marquent plus particulièrement les élévations sur cour des trois corps de bâtiments, l'avant-corps de l'escalier d'honneur et les tourelles d'escaliers occidentales. Dans le corps central, plus profond que les ailes en retour, se situait (vers le sud) un passage transversal (porte cochère en arc surbaissé, murée, conservée à l'arrière) et en pendant (vers le nord) une porte cochère semblable, également murée, ornée de deux niches à coquille Renaissance (visible dans l'actuelle cage d'escalier) ; dans l'élévation postérieure, les fenêtres sont moulurées. L'élévation de l'aile nord, ayant donné sur fossé, est ajourée de fenêtres moulurées à meneaux coupés ; dans l'angle du mur avec la tour carrée, subsiste une petite tourelle demi-circulaire ancienne ; sur la face nord de la tour, au 1er étage, fait saillie une logette rectangulaire ; côté cour subsistent deux portes moulurées dont une datée de 1630, avec moulures fines entrecroisées ; la plupart des fenêtres ont été refaites. L'aile sud, sur l'eau, comporte treize travées de fenêtres (dont une pour la tour et trois pour le corps central) ; elles ont presque toutes été refaites au XVIIIe siècle. En retour vers l'est, le long de l'eau, vestige du mur d'enceinte avec plusieurs corbeaux à divers niveaux et traces d'un bâtiment accolé, disparu, ayant abouti à la chapelle détruite.

éléments protégés MH : les façades et les toitures : inscription par arrêté du 24 février 1976.

château des Rohan 67190 Mutzig, propriété de la commune, centre culturel, musée, salle de spectacle

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.