châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Thanvillé
 
 
 
Château de ThanvilléBas-Rhin Château de ThanvilléBas-Rhin Château de ThanvilléBas-Rhin Château de ThanvilléBas-Rhin
 
 
 

 Un premier château aurait existé en 1084, le même était ruiné en 1493. Il fut restauré en 1507 sur ordre du duc René II de Lorraine mais il fut détruit par un incendie, en même temps que le village, en 1571. Le nouveau seigneur de Thanvillé, Jean Friedrich le fit reconstruire intégralement dès l'année suivante. La durée du chantier n'est pas connue, ni la disposition intérieure primitive. Il fut fortement endommagé lors du passage des armées du rheingraf Otto Ludwig en 1633. Ce n'est qu'en 1663 que François Anne Bazin de Chanlas entreprit de le restaurer. Vers 1770, Charles Frédéric de Lort transforma la demeure au goût du jour, c'est à cette époque que furent percées de nouvelles baies avec des chambranles en arc segmentaire, une cage d'escalier avec un garde corps en fer forgé, un portail monumental avec des vantaux en fer forgé. Charles Mathieu Sylvestre de Dartein fit refaire la charpente et la toiture vers 1800. Son petit-fils, le vicomte Théodore de Castex, entreprit une campagne de restauration, tant intérieure qu'extérieure à partir de 1868. Il fit remplacer l'ancienne toiture, peut être en tuiles par une nouvelle en ardoises, on peut encore voir ses initiales dans certaines des lucarnes ou le chambranle de la porte d'entrée sculpté à ses armes. Pour ce faire, il employa le sculpteur Gachon et un menuisier du nom de Schneider, c'est sans doute à eux que nous devons certains éléments du décor. Il semblerait même que des décors peints furent réalisés d'après les conseils de Eugène Viollet-le-Duc . Le château fut entièrement pillé après la bataille dite de Thanvillé du 17 août 1870, et il semblerait qu'il n'y resta plus qu'un seul meuble. Vers 1880 son fils Maurice de Castex entreprit également une campagne de restauration. C'est certainement de cette époque que date le décor intérieur composé de verrières armoriées et de lambris de demi revêtement de style néo Renaissance. Des travaux de sculpture furent réalisés par Armand Gachon. Pendant la Première Guerre mondiale le château servit d'hôpital. Lors de l'annexion de 1939, le château de Thanvillé fut mis sous séquestre et les oeuvres contenues furent réquisitionnées ou simplement pillées.
Château de plan carré, cantonné de tours et entouré d'un fossé avec une cunette en son centre. deux ponts enjambent le fossé, l'un à l'est communique avec la cour et les communs l'entourant et l'autre au sud mène au portail donnant sur la route de Sélestat à Villé. Le château se compose d'un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages carrés. Les murs sont en moellons de grès enduit. Les chaînes d'angle des tours en grès présentent un bossage adouci et troué. Une fausse corniche en briques rouges ceinture l'ensemble. La partie centrale est couverte de croupes. Les flèches des tours sont en ardoises et arêtiers en zinc. Deux rangées de lucarnes de deux tailles différentes sur les croupes éclairent les combles. Les plus grandes, de la rangée inférieure, ont leur pignon ajouré d'un oeil de boeuf et orné des initiales T. C. (pour Théodore de Castex). L'ensemble des chambranles de portes et de fenêtres est en grès. L'élévation orientale comprend cinq travées de fenêtres en arc segmentaire sur chacun des deux étages, l'élévation nord ouest/sud est est percée de trois rangées de cinq travées de fenêtres, celle médiane au rez-de-chaussée est une porte. L'élévation antérieure des tours est percée de manière identique de trois types de baies différentes. Les façades latérales sont percées de meurtrières de trois types différents.
Les communs furent très certainement édifiés en même temps que le château vers ou à partir de 1572, par Jean Friedrich. En 1633, la chapelle est déclarée ruinée, sans doute le reste des bâtiments, à l'exemple du château, le furent également. Il n'est pas fait mention d'une restauration en 1663 comme pour le château sous la direction de François Anne de Bazin de Chanlas, or il paraît douteux qu'ils ne le furent pas, tant pour des raisons économiques que pour des raisons de sécurité. La chapelle aurait été restaurée en 1717. D'importants travaux de remaniements furent menés vers 1770 sous la direction de Charles Frédéric de Lort de Saint-Victor. Une description du château datée de 1808 est conservée dans les archives Castex. permet de mieux comprendre l'état de ce bâtiment. Le vicomte Théodore de Castex fit restaurer les communs en même temps que le château à partir de 1868. Son fils Maurice fit peut-être également faire quelques modifications vers 1880. La nouvelle chapelle fut consacrée par Mgr Stumpf le 24 octobre 1889. Des ouvertures ont été percées au courant de la seconde moitié du XXe siècle.
Dans son état de la fin du XVIIIe siècle le jardin régulier occupait les flancs sud et ouest du domaine. On y accédait par le portail percé dans la bordure sud, longeant la route de Sélestat à Villé. Une allée régulière droite menait à la façade sud du château, bordée de vergers, celui à l'ouest de plan carré et celui à l'est de plan rectangulaire. Le verger ouest était délimité par un labyrinthe. Celui à l'est l'était par la route venant de la tour-porte. L'allée qui menait depuis le portail au château était bordée de six carrés (groupés par trois) de jardins. Un vivier de plan circulaire (à l'abandon et envahi par la végétation) y était intégré. La façade ouest du château donnait sur un jardin régulier composé de parterres de pièces coupées traversé d'allées biaises.

Éléments protégés MH : la cage d'escalier du corps de logis principal, le mur d'escarpe, le portail sud du domaine, le vestige du mur d'enceinte avec portail et tourelle à l'extrémité Ouest du domaine: inscription par arrêté du 9 mai 1988. Les façades et les toitures du corps de logis principal et le grand escalier intérieur du XVIIIe siècle, les dépendances en totalité y compris le pavillon central avec sa tourelle d'escalier et ses tourelles d'angle : classement par arrêté du 9 mai 1989

cchâteau de Thanvillé 67220 Thanvillé. Tél. 03 88 92 22 70, location de salles pour toutes vos réceptions professionnelles et privées

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement le chargé de clientèle du château M. Jaimes Vilela-Madeira pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page.

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.