châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château du Haut Koenigsbourg
Château du Haut Koenigsbourg

        L'existence d'un château fort du Haut Koenigsbourg édifié par les Hohenstaufen est attestée dès 1147. Alors nommé Staufenberg, il domine la plaine d'Alsace. Sa situation sur un promontoire rocheux en fait un observatoire idéal des principales routes de la région, et un point de repli stratégique. Ce château prend le nom de Kœnigsbourg (château Royal) vers 1192. Détruit en 1462, les Habsbourg confient le Hohkœnigsbourg aux Tierstein. Ceux-ci le reconstruisent et l'agrandissent, mettant en place un système défensif conçu pour faire face aux tirs d'artillerie, c'est l'apogée du Hohkoenigsbourg. Mais malgré l'ampleur des travaux de fortification entrepris au XVe siècle, l'artillerie suédoise vient à bout des défenses du Haut koenigsbourg durant la guerre de Trente Ans. En 1633, il est assiégé, pillé puis incendié, le château-fort est abandonné pendant deux siècles. Les ruines sont données en 1899 par la Ville de Sélestat à l'empereur d'Allemagne Guillaume II.

      De 1901 à 1908, celui-ci fait consolider la demeure par l'architecte Bodo Ebhardt. S'appuyant sur une importante documentation, Ebhardt réalise une restitution du château dans son état supposé du XVe siècle. Le même programme de restitution s'applique aussi aux aménagements intérieurs, la peinture des murs et des voûtes étant confiée à Léo Schnug, peintre strasbourgeois. Une polémique se cristallise autour de la forme du donjon. Alors que Bodo Ebhardt le restitue avec raison de forme carrée, les opposants à la restauration certifient qu'il était rond. Ces détracteurs, dont d’éminents scientifiques, vont jusqu’à créer des faux pour prouver leurs dires! Ces attaques sont orientées contre le symbole politique que devient le Haut-Kœnigsbourg entre les mains de l’empereur Guillaume II, ce dernier n'est pas épargné. Suite à l'inauguration, une partie de la presse régionale et internationale, et des anti-germanistes notoires comme l'illustrateur Hansi, s'en donnent à cœur joie.

Château du Haut Koenigsbourg

Ils se moquent du défilé historique, la cérémonie qui se voulait grandiose s'est déroulée sous une pluie battante. Le Kaiserwetter (le beau temps censé accompagner l’empereur) s'était éclipsé. Devenu un véritable château-musée, il attire de nombreux visiteurs, la propriété du château, anciennement propriété de l'Etat, ministère de la culture) a été transférée au département le 1er janvier 2007.
 
Source Base Mérimée, culture.gouv.fr/culture & patrimoine : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee.fr

Château du Haut Koenigsbourg

   
château du Haut Koenigsbourg 67600 Orschwiller, tel. 03 69 33 25 00, ouvert toute l'année, tous les jours, sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre, en janvier, février, novembre et décembre de 9h30 à 12h et 13h à 16h30, en mars et octobre de 9h30 à 17h, en avril, mai et septembre de 9h15 à 17h 15, et en juin, juillet et août de 9h15 à 18h. Fermeture exceptionnelle les lundis de novembre à février (inclus)

Nous remercions chaleureusement M. Philippe Malpertu du site: http://www.bateauxdepeche.net, pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page. (photos interdites à la publication)

 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Sur le site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les
 
châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon en péril
et les
Châteaux du val de Loire, nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg : Châteaux Étrangers !
  
Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés