châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Bieville
 
 
 
 
 
 

  La première mention du nom d’Outreval figure dans un registre du tabellionage de Caen à la date du 24 novembre 1474. Ce fief est alors tenu par Jehan Cordhomme, écuyer. Il est acheté ou plus probablement apporté en dot à Jacques 1er de Baillhache à la fin du XVIe siècle. C’est ce dernier, seigneur de Rubercy et d’Outreval qui fait bâtir le manoir seigneurial, non loin de l’église « sur une parcelle sise en la delle des dix acres, était assis le manoir seigneurial avec l’un des colombiers, le tout clos de murailles et de doubles fossés* » L’élégant pavillon de Baillehache, avec sa haute toiture pyramidale et ses cheminées élancées, borde le « chemin du Roi », route menant à Caen. Le manoir demeure dans la famille jusqu’à son acquisition, en 1752, par Nicolas-François Le Coq, seigneur de Beuville. A sa mort en 1770, la terre de Biéville revient à son fils cadet qui commence la construction d’un nouveau château près de l’ancien logis seigneurial d’Outreval. Il décède en 1786 sans l’avoir achevé. Cinq années plus tard, son fils, Le chevalier de Rubercy, vend tout le domaine de Biéville au comte de Sourdeval. Le château est toujours dans le même état et seuls les murs et la toiture sont terminés. Victime de la Terreur, le comte n’a pas le temps de parachever la construction. Sa veuve n’y réalise que quelques travaux indispensables. Peu de renseignements nous sont parvenus sur la composition du parc du château. Le cadastre napoléonien de 1808, le représente avec ses boisements parcourus de promenades et des allées sinueuses devant la façade ouest qui laissent deviner un parc à l’anglaise..Au début du XXe siècle, le pavillon de Baillehache est devenu une ferme avec des com-muns bâtis autour de la cour. Les propriétaires du château l’ont laissé dans l’état où ils l’ont trouvé*. La famille Vogt acquiert le domaine en 1917 et l’occupe jusqu’à la seconde guerre mondiale où le château est réquisitionné par les troupes d’occupation. Sinistré en 1944, il est restauré par ses propriétaires qui habitent le pavillon Bailllehache. Le château ne sera plus occupé. Le parc est classé parmi les sites en juin 1987.
Peu après l’entrée sud du bourg, les château de Biéville est une superbe construction classique en pierre de taille, sur deux niveaux, coiffée d’une toiture à la Mansart où des lucarnes à œil de bœuf s’ouvrent dans le brisis. Sur son avant corps central, quatre colonnes ioniques s’élèvent pour supporter un fronton triangulaire inachevé. Au-dessus, le haut comble à la Mansart, à deux étages de lucarnes, n’a pas été reconstitué après-guerre et désormais la toiture ne présente plus qu’un volume unique. Au pied de l’élégant perron en fer à cheval, s’étend une pelouse au dessin classique ornée en son centre d’une sculpture. Une allée en fait le tour, ombragée par de grands et vénérables arbres (chênes, châtaigniers, tilleuls...). La façade arrière, plus sobre, a conservé sa modénature d’origine. Un large perron central conduit à un avant-corps droit surmonté d’un étage attique et d’une terrasse à balustrade. Devant la façade, vers l’ouest, il ne subsiste plus rien de l’ancien jardin. Les allées sinueuses qui figuraient encore au cadastre lors du classement ont aujourd’hui disparues. C’est un espace en herbe rase longé de vieux arbres (ifs, hêtres, chênes...) un peu clairsemés. De part et d’autre, deux grands pâturages s’étendent bordés de frênes, de tilleuls, d’érables et d’acacias. Les boisements deviennent plus denses le long des rues, près des murs. Tout à l’ouest, derrière un rideau de chênes centenaires, une prairie occupe toute la largeur de la propriété, séparée des champs voisins par un mur de pierres. Le pavillon Baillehache s’élève en bordure de la route de Caen. Seul le dernier étage, couvert de vigne vierge, et la haute toiture émergent au-dessus du mur de clôture. C’est l’ancienne ferme, organisée autour d’une cour carrée en pelouse avec communs, écuries, grange et ancien pressoir. Le corps d’habitation est composé du pavillon Renaissance suivi de trois corps de bâtiment qui semblent rangés par ordre de taille. A l’arrière, le bâtiment n’a guère changé et il a conservé ses ouvertures étroites surmontées d’échauguettes. Vers le nord, le long de la rue d’Outreval, trois espaces successifs et enclos de murs délimitent deux vergers et un potager. Aujourd’hui abandonnés ils sont en herbe rase avec des fruitiers sur le déclin. De l’autre côté de la route de Caen, face à la grille d’entrée, un double alignement de vieux tilleuls file vers la rue Colbert et le manoir de Balleroy. De chaque côté, deux herbages sont clos de murs en pierres et de lisses en béton sur la voierie principale.

château de Bieville 14112 Bieville-Beuville, situé sur la D 60, vers Lion-sur-Mer, à l’ouest de l’église de Biéville, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.