châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de l'Etang
 
 

    Terres et maisons de l'Etang à Sancerre sont cités par Jean de Léry comme dépendant de la ville de Gordon et propriété de dame Portier, veuve de Millecens en 1573. Vers 1670, le plan du comté de Sancerre réalisé pour le Prince de Condé nouvel acquéreur des terres de Sancerre, montre de façon schématique le château de l'Etang dans son environnement de prés traversés par deux grands étangs. En 1741 Marguerite Perrinet, épouse de Jean Rouillé, bourgeois de Paris, reçoit les terres de l'Etang en héritage de son père David ; puis terres et château reviennent à Etienne-Jacques Rouillé de Marigny, ancien receveur du grenier à sel de Sancerre (mort en 1802). Le plan masse dessiné sur l'atlas de Trudaine au milieu du XVIIIe siècle montre le château a peu près tel qu'on le voit sur le plan cadastral de 1824, les deux étangs dessinés au XVIIe siècle existent toujours. Plan en L avec communs fermant la cour d'entrée au sud. A l'ouest deux étangs alimentés par les eaux de la fontaine de Pignol, déversent leur trop-plein dans un ruisseau traversant la propriété et s'acheminant à travers les prés jusqu'au lieu-dit Préfontaine, puis jusqu'à la Vauvise. C'est à Jean-Guillaume Hyde Neuville, époux de Anne-Marguerite Rouillé de Marigny, héritière du château de l'Etang, que l'on doit les travaux de construction de la ferme et des communs. D'une famille d'origine irlandaise installée à Sancerre vers 1746, Jean-Guillaume Hyde de Neuville est un personnage politique qui a défendu la royauté sous la Révolution et l'Empire. Contraint à l'exil il revient en France en 1814, est élu député de la Nièvre en 1815, 1822 et 1827. Ministre de la Marine en 1828, il se retire à Sancerre en 1830. Homme d'une grande charité, il établira une infirmerie et un hospice dans les nouveaux bâtiments qu'il fait construire au sud du château sur la commune de Ménétréol-sous-Sancerre au cours du XIXe siècle. A cet endroit sont édifiés des bâtiments d'exploitations (grange, écurie, vinée, tonnellerie) avec abreuvoir et lavoir. Un canal souterrain achemine l'eau de la source du Pré Dugenne jusqu'au château. En 1833 le baron Hyde de Neuville fait construire une chapelle privée et une glacière à quelques centaines de mètres au sud de la propriété. Un plan dressé par l'architecte d'arrondissement Charles Guillard, lors de la succession du baron de Neuville en 1857, montre ces aménagements. Les modifications architecturales du château ont été entreprises postérieurement par le vicomte de Bardonnet, héritier du baron Hyde de Neuville. Seule la partie nord du château et la façade de l'aile ouest peuvent dater du XVIIIe siècle. De cette époque subsistent également une grange flanquée d'un pigeonnier qui fermait la cour du château au sud. Une orangerie est édifiée au nord-est du logis. Sur le tympan de la lucarne de la tour d'angle nord-est ont été sculptées les armoiries de Bardonnet accolées à celles d'Hyde de Neuville. L'étang dit "petit étang", le plus proche du château, existe toujours.
Château composé au nord, d'un logis couvert d'un toit en pavillon et d'un toit à longs pans ouvert par deux chiens assis et un oeil de boeuf. Présence d'une cheminée du XVIIe siècle sur le mur médian du rez-de-chaussée. Escalier central en pierre de taille avec rampe en fer forgé. A l'arrière une tourelle et deux pavillons demi-hors-oeuvre en retour, couverts d'un toit brisé ouvert par des chiens assis dont le couvrement déborde sur le terrasson. L'aile ouest avec un sous-sol et un étage carré est doublée côté jardin d'une construction en rez-de-chaussée terminée par un pignon découvert et couverte d'un toit brisé ouvert par des chiens assis. Elle englobe dans la partie médiane de sa construction une ancienne tour figurant sur le cadastre de 1824. L'orangerie, de plan carré, est ouverte par de grandes baies vitrées en plein cintre.

château de l'Etang 18300 Sancerre, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = manoir inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = manoir classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.