châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de la Tour Blanche
 
 
château fort de la Tour Blanche château fort de la Tour Blanche château fort de la Tour Blanche
 
 

    On cite le Castri de Turre au XIIIe siècle puis Turris alba en 1382. Une première construction est probable au XIe siècle. Le terme de donjon désignait au Moyen-Age la motte et, par extension, la retraite seigneuriale implantée en ce lieu.
La tour, la "turris", au coeur du castrum, est le monument représentatif de l'autorité seigneuriale. Aux XIIe et XIIIe siècles, la famille de la Tour fut très puissante. Adhémar de la Tour attesté en 1190, devient évêque de Périgueux. De 1248 à 1254, le seigneur de la Tour est aux côtés de Saint-Louis. Vers 1350, la Tour-Blanche est assiégée par les Anglais, puis repris par Du Guesclin en 1356. Vers 1370, le château est acquis par la famille de Bourdeille, la Tour devient alors baronnie jusqu'à la Révolution. Entre 1600 et 1614, Pierre de Bourdeilles, abbé de Brantôme, s'y rend à plusieurs reprises. En 1738, la Tour-Blanche passa à Thibaut de la Brousse, chevalier, comte et marquis de Verteillac, baron de la Tour-Blanche, gouverneur et sénéchal du Périgord. Les guerres de religions furent fatales au château en 1569, puis lors du siège de la ville en 1652, pendant la Fronde. Durant la Révolution, le château de la Tour Blanche fut confisqué et vendu comme bien national en 1794 à plusieurs habitants de la ville. Sur le point d'être démoli en 1906, le classement du château de la Tour Blanche permit une restauration des plus urgentes en 1907. L'architecte Rapine se chargea de consolider et de restaurer le "donjon", puis Dennery en 1909. En 1970, l'intérieur de la tour maîtresse a brûlé.
Dominant le village à l'est et culminant à 150 mètres, il reste du château fort une grande tour carrée érigée en pierre blanche, un mur de courtine et une tour secondaire bâtis sur une motte remplaçant vraisemblablement un fortin en bois. La butte artificielle était entourée d'un large fossé que le Buffebale alimentait. Un pont-levis, aujourd'hui disparu, assurait la communication avec le bourg depuis l'ouest. Le château fort, dominé par sa tour maîtresse, présentait une enceinte percée d'une porte du côté occidental et trois tours carrées angulaires. Une seule d'entre elles subsiste : située dans l'angle ouest, elle conserve une échauguette sans doute agrafée au XVIIe siècle, et est reliée extérieurement à la tour maîtresse par une courtine où courent encore les corbeaux à triple consoles des mâchicoulis, et intérieurement par un corps de logis. Au nord et à l'est, on observe la base des deux autres tours carrées entre lesquelles un second logis fut construit à la Renaissance. Aujourd'hui éventrée, la tour principale, traditionnellement appelée le donjon, est enveloppée de contreforts plats percés de baies au traitement gothique, réunis par des arcatures qui évoquent le répertoire architectural religieux. Les corbeaux des mâchicoulis, d'après un document de la fin du XIXe siècle, dateraient du XVe siècle mais il faut rappeler que les maçonneries ont été presque totalement reconstruites au début du XXe siècle. Le logis fut remanié à la Renaissance et au XVIIe siècle, et finalement détruit au XIXe siècle pour être remplacé par une demeure bourgeoise à un étage carré et comble à surcroît. A l'intérieur de la motte, on peut noter la présence de belles caves voûtées avec silos pour la conservation des grains.

Éléments protégés MH : le donjon : classement par arrêté du 20 novembre 1906.

château fort de La Tour Blanche 24320 La Tour Blanche, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", photos interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander (Contact)

 
 
 
 
château fort de la Tour Blanche château fort de la Tour Blanche château fort de la Tour Blanche

 

   
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.