châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Rosmorduc
 
 
château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas
 
 

  Le château est construit sur une ancienne motte féodale. Le manoir primitif était protégé par une enceinte trapézoïdale cernée de douves, avec une face donnant sur la mer et un talus maçonné le long de l'estuaire. Au manoir primitif a succédé un second manoir fortifié bâtit dans les années 1545 puis restauré après les destructions des guerres de la Ligue et agrandi vers 1648. Le manoir est cité au XIIIe siècle comme étant possession de Salomon de Rosmorduc, apparenté aux sires de Daoulas, cadets des vicomtes de Léon. En 1710, les Rosmorduc établissent leur résidence principale au château de Kerazan près de Quimper, alors le château devient résidence campagnarde réservée à la chasse. Le château, édifié en microgranite ocre blond de Logonna monté en grand appareil, a perdu en partie son corps de logis principal situé au Levant. A l’équerre, l’aile du Midi est ornée de belles lucarnes renaissance. Un portail, datant du XVIIe siècle en Kersanton, défendu par des meurtrières, donne accès à la cour d’honneur par une large porte cavalière, accostée d’une petite porte pour les piétons. Au départ de l’étage du pavillon ouest, une tourelle contient une vis de pierre qui dessert les niveaux supérieurs. Saisi comme bien national à la Révolution, le château est partiellement transformé en exploitation agricole. Au siècle suivant, il est racheté par la famille de Rosmorduc qui entreprend sa restauration avec l’aide de l’architecte Henri Mellet. Ce dernier restaure l’ensemble manorial sur cour fermée et transforme l'ancienne aile de communs sud en corps de logis principal, lui joignant une courte aile en retour préexistante à l'est et en disposant un corps de communs lui faisant face au nord.

Éléments protégés MH : le château, à savoir le logis (corps principal et aile en retour) en totalité, le bâtiment de commun lui faisant face pour ses façades et ses toitures ainsi que le portail d'entrée, le mur est prolongeant le commun, les arcades prolongeant l'aile est du logis, les ruines de l'oratoire, le jardin en terrasse sud avec ses murs de soutènement : inscription par arrêté du 7 mars 2007.

château de Rosmorduc 29460 Logonna-Daoulas, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions M. Bernard Drarve pour les renseignements et les photos qu'il nous a adressés pour réaliser cette page.

 
 
 
 
château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas
 
 
 
château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas château de Rosmorduc  Logonna Daoulas

 

   
 

 

 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.