châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Saint Maximin
 
 

         Ce village situé tout près d'Uzès domine la petite vallée de l'Alzon et a conservé une partie de son enceinte médiévale où l'on remarque un appareil en arêtes de poisson. Ce rempart forme l'angle nord-ouest du château dont la masse imposante se voit de loin. Le château est mentionné dès 1096 et fut cédé en 1156 par le roi à l'évêché d'Uzès; au milieu du XVIe siècle, il appartenait à la famille de Thézan qui l'arrentait en s'en réservant un"quartier pour y habiter quand bon lui semblera". La terre et la seigneurie seront vendues en 1714 à Antoine Sconin (neveu du chanoine Sconin prieur de Saint Maximin qui est l'oncle de Racine) et reste dans cette famille jusqu'en 1776, date de la vente à Alexis de Laplace, conseiller et secrétaire du roi; le château sera revendu en 1829 à Louis Martin Duclap et passera par mariage à Charles Goirand de Labaume, premier président de la cour impériale de Montpellier. L'édifice se compose de deux parties bien distinctes : la partie Est avec le petit logis situé en face datent du moyen-âge mais résultent de plusieurs campagnes de construction, et la partie ouest, formant une sorte de bâtiment cubique, date du début du XVIIIe siècle, sans doute entre 1714 et 1729 puisque l'acte de 1714 décrit "un vieux château presque ruiné et hors de pouvoir être habité que par des rentiers" alors que dans son testament écrit en 1729, Antoine Sconin parle de "la seigneurie de Saint Maximin avec tous les bâtiments anciens et nouveaux que j'y ai fait faire". Les constructions les plus anciennes sont formés par la tour et le corps d'habitation situé au sud-est (fin Xlle ou début XIIIe siècle) puis par le corps de bâtiment les joignant avec une galerie sans doute en bois du XlVe siècle, avec des portes à linteaux et des restes de peinture sur une baie. Des traces de peintures du XlVe siècle sont également visibles dans la pièce dite la chapelle au premier étage de la tour. Au cours du XVe siècle, cette galerie sera agrandie et reconstruite en dur avec des croisées à meneaux en façade tandis que l'ancienne façade reste visible dans la galerie de circulation.
A la fin du XVIe ou au début du XVIIe siècle, des améliorations furent apportées à ce corps de bâtiment, en particulier l'ouverture de deux fenêtres à pilastres sur l'arrière, semblant indiquer que la cour de la maison presbytérale voisine appartenait au même propriétaire. Au XVIIIe siècle, avec l'achat par les Sconin, un grand projet de reconstruction se met en place : un château neuf est construit dans l'angle sud-ouest et relié à l'ancien par un grand porche, mais l'ordonnance de la façade avec en particulier l'avant-corps central montre la volonté d'uniformiser toute cette façade, projet inachevé où le rythme du nouveau château est seulement simulé sur l'enduit de la partie Est. Cette construction présente des éléments archaïsants tels que des gargouilles en façade ou le grand escalier mais les fenêtres en arc segmentaire et les voûtes en arc de cloître de tous les salons du rez-de-chaussée et du premier étage semblent appartenir à la construction d'Antoine Sconin après son achat en 1714. Les maladresses visibles dans l'escalier ne doivent pas occulter la grande qualité de cette construction du XVIIIe siècle; de même, la partie médiévale présente un grand intérêt avec en particulier sa galerie matérialisée dans ses deux aspects, celui du XlVe siècle avec sa structure en bois disparue et la réalisation plus tardive que nous voyons aujourd'hui. Enfin, la construction d'une piscine dans la cour intérieure (invisible depuis le porche) ne doit pas masquer l'intérêt de l'ensemble.

Éléments protégés MH : le château (à l'exception du sol de la cour intérieure), cour d'entrée et la petite maison située en face du château: inscription par arrêté du 28 janvier 1997.

château de Saint Maximin 30700 Saint Maximin, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux dans le Gard" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
   
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.