châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de la Fougeraie
 
 

       On dispose de peu de renseignements historiques. Un acte du 15 septembre 1506 indique la métairie du Fougeray dépendait de l'abbaye de la Clarté Dieu. Elle fut vendue comme bien national. De nouveaux bâtiments, dont les dates de construction nous sont données par le registre des augmentations et diminutions cadastrales sont bâtis au XIXe siècle. En 1847, les bâtiments de la ferme et en 1855 le château sous l'impulsion d'Ernest Lemore, qui en est propriétaire, auquel va succéder René Etienne le More de Sarcé, et en 1895 Hubert le More de Sarcé. L'édifice est acquis par M. Rousselet, qui l'aménage en lieu de réception.
Château à élévation ordonnancée à un étage de soubassement, deux étages carrés et 1 étage de comble, couvert d'un toit en croupe. Pour agrémenter le volume massif, de plan rectangulaire, l'avant-corps central a été traité de manière particulière sur les deux façades. Sur la façade Sud-Est, une tourelle polygonale, flanquée de deux tourelles en surplomb, ornée de baies cintrées sur les trois niveaux et couverte d'un toit polygonal, abrite un escalier, en vis, en pierre, desservant les étages. Sur la façade Nord-Ouest, un escalier extérieur "en fer à cheval", de forme analogue à celui de l'autre façade donne accès au hall d'entrée. L'avant corps Est est encadré au premier étage par deux tourelles en surplomb, au rôle plus décoratif que structurel. Elles sont ornées d'arcs trilobés surmontées de rosaces sculptées d'ornements végétaux. Les baies relativement importantes en nombre sont traitées à chaque niveau de la même manière, selon une hiérarchie décorative : à l'étage de soubassement, les baies rectangulaires sont encadrés d'un chambranle continu, au rez-de-chaussée les baies en arc en plein cintre sont encadrées d'une moulure cannelée, s'arrêtant aux 2/3 de la hauteur pour se terminer par une moulure composite placée de biais, au premier étage, les baies également cintrées sont encadrés d'une moulure en creux s'appuyant sur des petits culots, dont l'entablement sert de départ pour former le bandeau de séparation des étages sur la façade Sud-Est, alors que sur la façade Nord-Ouest, l'entablement sert de couronnement aux chapiteaux corinthiens des colonnettes qui encadrent la fenêtre. Les fenêtres sont ornés d'un garde-corps en ferronnerie décoré de motifs entrelacés. Les lucarnes en pierre de taille sont couronnées d'un fronton triangulaire, ornées de trois fleurs sur tiges disposées en croix, le fronton est surmonté d'une rosace sculptée, placée dans une sorte de croix circulaire. Les souches de cheminée en pierre de taille ont aussi été traitées de manière décorative, de forme rectangulaire sur les pignons, et circulaire au centre du bâtiment, surmontées d'une sorte d'anneau à motif géométrique. Les bâtiments de la ferme sont situés au Nord-Est du château. Disposés en U, couverts de toits à longs pans, ils sont composées d'un logis, d'une remise, et d'écuries attenantes à la grange et au pressoir. Ils sont traités de manière soignée sur le plan décoratif. Les écuries et le logis qui se font face sont construits de manière symétrique : larges baies cintrées au rez-de-chaussée, fenêtres rectangulaires à l'étage, partie centrale traitée en pierre appareillée, alors que le reste est en enduit de couleur jaune. La remise est composée d'un pavillon central orné de larges baies cintrées géminées et d'un oculus, encadré de deux pavillons latéraux. L'ancienne grange et le pressoir ont été largement modifiés pour l'adaptation en salle de réception, mais le principe de la baie cintrée a été conservé. Le château est caractéristique du style éclectique du 19e siècle qui emprunte certaines formes du répertoire architectural ou décoratif des périodes précédentes comme les arcs trilobés, les tourelles en surplomb, les ornements végétaux, issus de l'art de la fin du gothique, en les réadaptant dans une structure nouvelle. Les bâtiments de la ferme ont conservés un style plus classique.

chateau de la Fougeraie 37370 Saint Paterne Racan, propriété privée, ne se visite pas.


Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.