Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château de Césarges
 

 

 

    L'aspect régulier de cet édifice composite est le fruit de plusieurs campagnes. Le bâtiment principal, couvert de toits à pente faible, s'élève sur trois niveaux. A l'origine, XVIe siècle, il convient de restituer l'existence d'un bâtiment rectangulaire, partagé par un mur de refend, sur lequel s'appuie un escalier en vis abrité dans une tour polygonale hors-oeuvre. Cet escalier s'ouvre par une porte à encadrement mouluré à oreillons, surmontée d'un blason encadré de deux personnages dans un cartouche en creux. Il a subi ensuite d'importantes campagnes de travaux, dont une au XVIIIe siècle, qui aboutit à la construction de la grande façade symétrique à neuf travées de baies (linteaux délardés en arc segmentaire), avec fronton central au-dessus des trois travées centrales, et belle génoise à cinq rangs de tuiles. A l'intérieur, on note la présence d'aménagements de qualité (lambris, alcôves, etc.) et d'un potager à trois trous carrés de tailles différentes, avec système original de récupération de la cendre dans des tiroirs métalliques, logé dans une embrasure de baie.

Sa structure métallique est couverte de carreaux de Delft. La chapelle aurait été construite suite au voeu fait par la comtesse de Meffray, pour la guérison de l'une de ses filles. Cette chapelle éclairée par deux baies en plein cintre dans le mur nord et deux autres identiques dans le pignon est, encadrant l'autel, était autrefois accessible de l'extérieur par une porte débouchant sur un escalier. La chapelle est ornée de sobres vitraux réalisés par Bruche et Balmet en 1898 et abrite un intéressant mobilier : bancs à rallonges, tables de communion. Dans les vitraux, armoiries : famille de Césarges (de gueules à la fasce d'argent ou d'or chargée de trois sautoirs de sable), famille de Meffray (de gueules au griffon volant d'or) et famille de Fontena. Les importantes dépendances du château de Césarges, de belle facture (arcs plein cintre, oeils-de-boeuf), s'élèvent à proximité. Ces bâtiments (granges, écuries, remises) sont couverts de toits à deux pans à pente faible et disposées autour d'une vaste cour. Dans la cour est implanté un large bassin-fontaine avec triomphe adossé à un massif de maçonnerie.

 
château de Césarges 38300 Maubec, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 
 
 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions,vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.
 

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés