châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Romanèche
 
 

   En 1090 environ Drogon de Romanèche est mentionné dans une charte du cartulaire de Vienne. Au XIIe siècle Audemar, Aimard et Drodon de Romanesches, figurent comme témoins, ce dernier est qualifié de chevalier dans les cartulaires du Temple de Vaux et de l'Abbaye de Bonnevaux. Albert de Gumin, damoiseau, rendit hommage lige au dauphin Humbert le 11 juin 1304 pour sa maison située dans le mandement du château de "Guare" et pour tout ce qu'il possède dans ce district, acquis de Humbert de Bocsozel ; il renouvela cet hommage au dauphin Jean, le 18 mai 1308, pour sa maison forte au lieu dit "le fief de Chaouys" et pour tout ce qu'il possédait audit mandement, excepté son moulin en la paroisse de sainte Blandine. Cette première maison forte fut incendiée en 1350 par Louis de la Palud, qui, à la tête d'une troupe de savoyards, avait envahi La Tour-du-Pin et incendié les demeures de ses ennemis, Louis de Gumin et Jean Bordet. Jacques de Gumin, chevalier et Jean, son fils furent autorisés, par lettres du 20 janvier 1449, à rétablir un étang, propre à contenir du poisson. Parmi leur descendance on peut noter Antoine de Gumin, damoiseau, seigneur de Romanèche, chevalier de l'ordre du Roi, qui fut châtelain de La Tour-du-Pin en 1547 et laissa de Louise de Rochefort une fille, Claudine de Gumin, qui devint en secondes noces, étant veuve de Guillaume de Vachon, l'épouse du célèbre Baron des Adrets, François de Beaumont, dont le contrat de mariage fut passé au château de Romanèche le 26 mars 1544, qui devait devenir le chef du parti protestant, tandis que son beau-père combattait dans les rangs du parti catholique. On peut citer encore Jean de Gumin de Romanèche qui fut l'un des vaillants compagnons d'armes de Bayard. Par acte du 8 septembre 1638, la terre et le château de Romanèche étaient passés aux mains de la famille de Musy, de La Tour-du-Pin, qui arriva rapidement à une haute fortune. Pierre de Musy, qui l'acquit, fut Président de la Cour des Aides de Vienne, puis de la cour souveraine de Bourg en Bresse, enfin Président du Parlement de Metz, où il mourut en 1699. En 1901, Romanèche appartient toujours à la famille Muzy par Rosalie Plamée Zoé Muzy, épouse Matagrin. Vente le 8 septembre 1948 à M. et Mme Guillaud. Isolée de tout habitat, le château occupe un rebord du plateau dominant la vallée de la Bourbre. Le site est bien protégé par des abrupts sur les trois côtés sud, est (ruisseau de la Garenne) et ouest.
L'édifice est constitué d'un corps de logis rectangulaire, sur deux niveaux, couvert d'un enduit couvrant et percé de nombreuses ouvertures évoquant une période tardive (XIXe siècle). Sur un angle, le bâtiment est cantonné d'une grosse tour de plan circulaire. Cette tour s'élève sur quatre niveaux sous une haute toiture en poivrière. En partie basse, deux fentes de tir à trou de serrure ouvrent dans une chambre de tir à appui plat. Le rez-de-chaussée est accessible depuis la cour par une belle porte à encadrement de molasse, couverte par un arc plein cintre et cantonnée de pilastres plats, portant un entablement, supportant lui-même une niche carrée (ancienne chapelle).

château de Romanèche 38110 Rochetoirin, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.