châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Lacam
 
 

           Dans un document non daté mais antérieur à 1682, Jean-François de Gourdon de Genouillac (1645-1696), seigneur baron de Frespech, autorise le sieur Coderc de Lacam, capitaine de chevau-légers à démolir la "maison de Lacam" ainsi que les "tours, gabions et défenses, pigeonnier, et écuries voûtées et autres bâtiments". Dans ce même document, il l'autorise à faire rebâtir la maison de Lacam, y mettre des tours, des girouettes, des gabions, des défenses, voûter les offices sous terre, faire des écuries voûtées et tous les offices qu'il jugera à propos ; il lui est également concédé le droit de fermer la basse-cour avec des portails, faire bâtir une chapelle, transporter ou rebâtir le pigeonnier, faire des viviers. Le 20 septembre 1682, Jean-Jacques Coderc de Lacam passe un marché à façon avec Anthoine Dumoulin, maître-maçon à Gandaille, pour la construction de Lacam "sur le lieu et assiette qu'ils ont déjà marqué et convenu". La date portée la plus ancienne, 1679, étant inscrite sur le claveau central de l'arc en plein cintre de la porte des écuries, il est vraisemblable que l'autorisation du seigneur date de cette époque et que le premier bâtiment refait soit les écuries. La date de 1695 sur le corps de bâtiment principal (porte aile est) correspond probablement à la fin des travaux. La chapelle aurait été construite en 1744. D'autres dates de la fin du XVIIIe siècle portées sur plusieurs bâtiments témoignent d'une campagne de travaux à cette période : 1770 (margelle du puits), 1771 et 1789 sur les enduits de l'aile est, 1789 sur le portail d'entrée. Deux moulins sur la Tancanne (dont un disparu et un en ruines) et une tuilerie (transformée en logis, située au lieu-dit la Tuilerie ; vivier sur plan cadastral de 1830) dépendaient du domaine.
L'ensemble est construit sur le rebord d'un plateau dominant le ruisseau de la Tancanne. Au nord un portail donne accès à la cour fermée par les différents bâtiments. Le corps de bâtiment principal forme un large U dont la partie centrale repose sur un étage de soubassement voûté en plein-cintre, desservi par un escalier en maçonnerie ; un deuxième, en bois, donne accès aux combles. Les élévations sur cour sont dotées de croisées remaniées, à l'exception d'une fenêtre à six jours comme prévu dans le marché à façon (corps central, côté est) ; il est probable que les portes surmontées de baies (ailes en retour d'équerre) correspondent en réalité à une demi-croisée (est) et à une croisée (ouest) transformées. La porte d'entrée, protégée par un toit à brisis reposant sur deux colonnes, est encadrée de pilastres surmontés d'un fronton. Séparées du corps de logis, les dépendances, au nord, comprennent la chapelle voûtée en berceau brisé, le chai, un hangar (côté ouest) et le fournil, le poulailler, l'écurie (côté est) ; entre le fournil et le poulailler s'intercale le pigeonnier (trous de boulins percé dans un mur en torchis). Sur l'élévation sud du corps central, sept grandes fenêtres rectangulaires éclairent le rez-de-chaussée, et une fenêtre à meneau l'étage de soubassement. Les élévations postérieures des ailes possèdent chacune une latrine. Le puits situé vers le milieu de la cour est protégé par un toit en pavillon qui repose sur quatre piliers, et une claire-voie. Un jardin s'étendait à l'ouest.

Éléments protégés MH : le logis et ses deux ailes en retour d'équerre ; les façades et les toitures des communs et le puits: inscription par arrêté du 9 juillet 1998.

château de Lacam 47140 Massels, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.