châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Bailleul

                Deux seigneuries se partageaient la ville de Condé au Moyen-Age, la seigneurie gagère et la seigneurie propriétaire, dite de Bailleul, qui releva des familles de Condé Bailleul Moriamez jusqu'en 1391, puis de La Hamaide jusqu'en 1485, de Roghendorf en 1531, de Lallaing à partir de 1559 et enfin de Croy à partir de 1608 et jusqu'à la Révolution. Un premier château dépendant de cette seigneurie a probablement préxisté, le corps de bâtiment médiéval encore en place a été construit pour Jean de la Hamaide dans les années qui précèdent la date de 1411, autrefois portée en façade avec les armes de cette famille sur un écu toujours visible mais dont les reliefs ont été bûchés. Dès la fin du XVe siècle cette résidence est qualifiée d'hostel. En 1544, Christophe de Roghendorf réalise une orangerie et des jardins s'étendant jusqu'au rempart médiéval mais dont l'organisation n'est pas connue. Au XVIe siècle que sont bâties l'aile de la rue de la Bibliothèque et celle de la rue de la Cavalerie, qui poursuivent le corps de bâtiment médiéval.

    Dans les années 1640, le couple Jeanne de Lallaing et Jean de Croy fait modifier l'aile de la rue de la Cavalerie, dont la façade arrière porte les armoiries des Lallaing et la date de 1643. Dans cette aile, les plafonds conservés attestent une datation de la 2e moitié du XVIIe siècle, et un grand escalier, dit de Louis XIV en souvenir du séjour du roi en 1691, y est édifié à la fin du siècle. La famille de Croy fait aussi construire les trois ailes intérieures en retour, délimitant ainsi trois cours ; l'aile en retour nord est disparaît des plans entre 1727 et 1754. Au XVIIIe siècle, le château est régulièrement habité par les Croy ; Emmanuel de Croy, futur duc et maréchal, y nait. L'édifice abrite plusieurs appartements, les archives de la famille, des cabinets de curiosités ; la bibliothèque est conséquente, l'aile qui l'abrite fait l'objet d'un agrandissement de six pieds aux dépends de la rue adjacente, à laquelle elle donne son nom en 1784. Les appartements princiers se situent dans l'aile de la rue de la Cavalerie, l'apartement du Roy cité dans l'inventaire de 1745 s'étendait au premier étage du corps de logis médiéval.

 En 1748-49 des réparations sont dirigées par l'ingénieur militaire Louis Franquet, ingénieur en chef de la place de Condé : s'agit-il des percements de la façade et du rehaussement du comble du corps de bâtiment médiéval, et de la reprise des ailes, modifications dont le style atteste le XVIIIe siècle? Est-ce alors que les tourelles reçoivent un niveau supplémentaire et que disparaissent les mâchicoulis? Au jardin sont adjointes une orangerie et une pépinière; on y pénètre depuis le passage traversant le château médiéval, donnant accès à la cour d'honneur séparée du jardin par une clôture. Les communs se répartissent autour des cours occidentales. En 1793, il est déclaré bien national, le château est acheté le 24 vendémiaire an V par le seigneur de Saint Moulin. Le mobilier est placé sous séquestre en 1793 et les manuscrits, les objets précieux, tableaux, estampes, envoyés à Valenciennes, où ils sont rejoints par le contenu de la bibliothèque en 1796. En 1829, une ordonnance royale autorise la ville à acquérir divers bâtiments avec dépendances. Un plan de 1841 montre l'organisation du jardin.

Deux actes de vente du 14 septembre 1883 entérinent la cession du château à la ville par le seigneur Mention, des dépendances et des terrains qui, précisait le procès de la séance du Conseil municipal du 28 décembre 1882, représentent en superficie la neuvième partie de la ville, les terrains libres derrière l'édifice, correspondant à l'emprise du jardin, sont cédés, pour partie à l'administration des hospices dès 1884. Les anciens communs qui constituaient la deuxième moitié, vers le sud-ouest, de l'aile de la rue de la Cavalerie ont été cédés et transformés dès 1884. Le musée et la bibliothèque fondée en 1874 sont installés vers 1890 dans le corps de logis médiéval qui est classé au titre des Monuments historiques en 1904; les ailes dont la qualité patrimoniale est moins reconnue, sont inscrites en 1987. Les anciens communs ne sont pas concernés par la protection au titre des Monuments Historiques.
Source Base Mérimée, culture.gouv.fr/culture patrimoine http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee.fr
 
château de Bailleul, place Verte, 59163 Condé-sur-l'Escaut, tel. 03 27 40 01 62, musée et bibliothèque

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par maildes photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)
 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 

 
(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers mais également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.