châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
 
Château de Maulmont
 
 
château de Maulmont Château de Maulmont chateau hotel de Maulmont chateau hotel de Maulmont
 
 

         En 1255, sur le domaine appelé alors La Gagère, le grand maître templier Renaud de Vichiers (ou de Vichy) fonde un château souvent dénommé commanderie. Le château est saisi sous le règne de Philippe IV le Bel. Son fils, Philippe V donne le château au seigneur de Maulmont (au Maumont) qui donnera son nom au domaine. En 1405, Françoise de Maulmont épouse Gilbert du Puy Saint Bonnet et il lui apporte le château. En 1452, leur fille Suzanne, le transmet à son tour par mariage au comte Lévis Chalus. Le château est reconstruit au XVe siècle. De la demeure d'origine il ne subsiste que les caves voûtées et quelques fragments (dont une grande porte ornée d'un blason). Vers 1566, la baronnie de Maulmont est rattachée à la terre de Randan. Le château passe aux Dufort, aux Praslin puis aux Grolier. En 1821, la comtesse de Groslier vend le domaine à Jean-Louis de Rollat-Brugheas qui le cède peu de temps après à Adélaïde d'Orléans, sœurde Louis-Philippe. À la mort d'Adélaïde d'Orléans (1847), le duc de Montpensier hérite de Maulmont, qu'il vend en 1857 à un banquier italien, le duc Ferrari Galliéra. En 1888, le duc de Montpensier achète Maulmont, mais son fils le revend en 1891 à Alfred Bailhon du Guérinet.
Pour Adélaïde d'Orléans, Maulmont est destiné à devenir une annexe du château de Randan tout proche. Pour aménager ce relais de chasse, elle fait appel à Pierre Fontaine qui est déjà intervenu à Randan. Le corps de logis est flanqué de deux tous crénelées et de deux ailes en retour. L'aile sud reçoit un remploi de grandes dimensions: le portail Renaissance de l'ancien Hôtel-Dieu Saint-Barthélémy de Clermont-Ferrand, conservé dans un musée suite à la destruction de l'hôpital peu de temps avant la Révolution. Les façades sont de briques roses, comme à Randan. Alfred Bailhon du Guérinet, par l'entremise d'Honoré Vianne surélève l'ensemble, en accentuant le caractère troubadour du bâtiment en jouant sur des baies ogivales, en ajoutant des tourelles au sommet de l'entrée et en couvrant les tours de poivrières.
Le château est situé cœur d'un parc paysagé de neuf hectares, aux accents romantiques, avec ruines, bosquets et lacs. La partie ancienne avec les deux ailes ajoutées pour Adélaïde d'Orléans forment un U irrégulier (les ailes ne sont ni symétriques ni parallèles) prolongé par une cour et une terrasse partiellement refermée par des ruines. La plus petite des deux ailes rejoint un ancien bâtiment qui correspondrait aux anciennes dépendances. Les nouvelles ailes n'ont à l'origine qu'un rez-de-chaussée (et un sous-sol pour l'aile sud). Elles sont surélevées d'un niveau (plus des combles mansardés pour l'aile sud). Les façades sont mises en valeur par une discrète polychromie: les murs en briques roses avec des motifs en briques noires (gris soutenu) et les chaînages des baies en alternance briques roses / pierre claire. Les clefs des arcs des baies sont surmontées de petites sculptures. Le dernier niveau des tours est souligné par lésènes, sans doute pour suggérer des mâchicoulis. Le porche est pourvu d'un large passage en arc brisé, fermé par une herse surmonté par une bretèche et protégé par deux tourelles sur culot percées d'archères. Le rez-de-chaussée reçoit la salle à manger, précédée d'une antichambre et le salon. La salle à manger reçoit des lambris et une cheminée néo-Renaissance ainsi quedes verrières du clermontois Émile Thibaud (1842). Ce dernier adopte deux types de verre différents selon l'emplacement de la verrière: sur la façade d'honneur le verre est totalement transparent, alors que côté cour c'est un verre mousseline qui masqueles communs tout en laissant entrer la lumière. Le salon aux boiseries néo-gothiques est probablement du à Georges Alphonse Jacob-Desmalter. La chambre dite du roi présente un décor peint qui imite l'intérieur d'une tente rayée. Cette évocation des campagnes militaires se retrouve également dans les aménagements de Fontaine pour la salle du conseil de Malmaison (1801). Une partie du mobilier du cabinet du roi, des chaises estampillées Jacob (pour Jacob-Desmalter) sont aujourd'hui conservées au château de Pierrefonds.

Éléments protégés MH : le château en totalité, y compris les terrasses, les vestiges de la commanderie des chevaliers de Malte, de l'Hôtel-Dieu Saint-Barthélémy de Clermont, et tous les décors intérieurs (lambris, cheminées, ...) des salons, salles à manger, chambres, cabinets et escaliers : inscription par arrêté du 12 février 2002.

château de Maulmont 63310 Saint-Priest-Bramefant, tel. 04 70 59 14 95, hôtel avec 18 chambres et deux appartements. Possibilité d'évènements jusqu'à 80 personnes assises dans la magnifique salle de banquet. A environ 300 mètres du château se trouvent trois pavillons à louer à la journée ou à la semaine.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement M. Marc Petiot pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page. 

   
 
 
 
   
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.