Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château de la damette
 

 

 

      Surplombant le Rhône, La Damette est une imposante demeure, d’un prestige égal à celui des plus belles résidences d’été de la cour papale du XVIIe siècle. Ses dimensions, son parc, son orangerie et ses exceptionnelles dépendances en font un château à part entière. La demeure est édifiée vers 1680 pour Benjamin Damette, marchand lyonnais qui a légué à la postérité son importante correspondance avec l’abbé Nicole de Port-Royal. Grand collectionneur et mécène raffiné, Damette se plaît à enrichir sa demeure d’œuvres d’art, notamment de remarquables plafonds peints, aussi monumentaux que ceux des grands appartements du château de Versailles et attribués au maître lyonnais de l’âge baroque, Thomas Blanchet. Subsistant par ses terrassements, le jardin à la française est décrit par l’architecte Yves Chauvin comme une suite de parterres parallèles à la façade de la maison, reliés par des rampes et perrons et agrémentés de fontaines. À l’arrière de la demeure, une terrasse flanquée de deux pavillons et précédée d’un escalier en fer à cheval est centrée sur un grand miroir d’eau.

Luxe raffiné expliquant peut-être la faillite de Damette, contraint de se séparer de sa maison en 1698. Une plaidoirie de la cour de justice de Lyon atteste le rachat du domaine par Noël Porral. Passant de mains en mains sans dommage, la propriété se transforme en laboratoire vers 1850, Antoine-François Michel invite Henri Sainte-Claire Deville qui réussit à couler le premier lingot d’aluminium de l’histoire. En 1859, le chimiste François Verguin y crée la fuchsine, colorant rouge violacé destiné à révolutionner l’industrie tinctoriale, son ton magenta (ainsi baptisé en souvenir de la victoire des troupes impériales) se substituant à la teinte naturelle de la garance provençale. Aujourd'hui château a retrouvé toute sa noblesse et sa splendeur après une réhabilitation réussie. Il est réorganisé en douze logements, l’orangerie en sept logements, la bergerie et l’ancienne chapelle en maison individuelle ; le parc est entièrement réaménagé.
Eléments protégés MH: le château de la Damette en totalité: classement par décret du 21 août 1927.

 
château de la Damette, 22 rue de La Damette, 69540 Irigny, réorganisé en douze logements.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions,vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.
 

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés