Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château du primat des Gaules
 

 

 

          Cette façade que précèdent un magnifique portail et un escalier à double volée abrite l’ancienne résidence d’été des primats des Gaules, construite par Pierre de Saint-Priest d’Épinac, archevêque en 1574. Passant aux mains des descendants des Gadagne, famille de banquiers florentins installée à Lyon depuis la fin du XVe siècle, la demeure est rachetée en 1751 par le cardinal Pierre-Paul Guérin de Tencin. Le prélat charge l’architecte Jacques-Germain Soufflot de rehausser le bâtiment initial, tout en procédant à un nouvel aménagement des intérieurs et du jardin en terrasses agrémenté de fontaines. En 1758, la propriété passe au cardinal Antoine de Malvin de Montazet, qui y réunit une assemblée provinciale en 1787. Il s’agit de désigner le représentant de l’archevêché devant l’assemblée de notables que le ministre des Finances, Calonne, a souhaité convier pour valider la création d’un impôt foncier. Traversant la Révolution sans dommage, l'édifice est acquis en 1836 par les abbés Chaine, Dauphin, Lassalle et Lacuria, fondateurs dominicains de l’institution scolaire Saint-Thomas-d’Aquin.

Construite par Pierre Bossan, architecte de la basilique Notre-Dame-de-Fourvière, à la fin du XIXe siècle, la chapelle de l’école a été décorée par le peintre Paul Borel. Sa construction fut entreprise en 1861 et le décor achevé en 1888.
Eléments protégés MH : le portail d'entrée sur rue ; les deux escaliers à double révolution, l'un sur la cour d'honneur, l'autre avec sa vasque centrale, donnant accès au parc ; les façades et toitures ; le vestibule d'entrée ; l'escalier avec sa rampe en fer forgé et l'oratoire avec ses boiseries, du bâtiment central (ancienne résidence d'été du Cardinal de Tencin, attribuée à Soufflot) ; la façade à arcades sur cour et la toiture correspondante du bâtiment du XIXe siècle : inscription par arrêté du 28 décembre 1978. Le décor peint de la chapelle du XIXe siècle : classement par arrêté du 28 décembre 1978. La chapelle de l'Ecole Saint-Thomas d'Aquin, en totalité, à l'exception des parties classées : inscription par arrêté du 12 mars 2010.

 
château du primat des Gaules, 56 rue du Perron, 69600 Oullins, Centre scolaire Saint-Thomas-d’Aquin-Veritas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions,vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.
 

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés