châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Touffou à Bonnes
 
 

  Construit sur une terrasse artificielle de la rive gauche de la Vienne, et entouré de bois, le château constitue un trapèze cantonné de tours. Mentionné en 1127, la seigneurie appartient aux Ogers. Le premier donjon peut remonter à cette période. Le second donjon sera construit environ 50 ans plus tard. Au XIIIe siècle, par mariage, le domaine passe à la famille de Montléon. A la fin du XIVe siècle, des aménagements sont effectués aux donjons. Au XVe siècle, le château appartient aux Chasteigner et restera dans cette famille jusqu'en 1821. Les donjons sont réunis, l'enceinte et ses quatre tours sont élevées (les tours Saint-Jean, de la chapelle, de l'Hostellerie, Saint-Georges). En 1560, une aile est bâtie entre la tour St Georges et le donjon auquel elle est reliée par un corps de logis contenant un escalier, à cette même date sont remaniés la tour et le pavillon de l'Hostellerie. Hors les douves, au nord-ouest est construite l'Hostellerie. Durant la première moitié du XVIe siècle, l'escalier de la tour Saint-Jean est refait. Au XVIIe siècle, divers aménagements sont effectués dont les fenêtres de la façade sud du donjon et la porte de la tour Saint-Jean. En 1794, les scellés sont mis sur la propriété mais le domaine sera remis à l'héritier en 1803 qui le vendra en 1821 à la famille de Greaulme. En 1897, il est à la famille de Vergie qui l'occupera jusqu'en 1966, date à laquelle il devient propriété de David Ogilvie. Touffou fait l'objet de campagnes régulières d'entretien, d'aménagements et de restaurations. Ainsi le grand escalier a été restauré entre 1905 et 1936, les niveaux supérieurs de la tour de l'Hostellerie reconstruits entre 1937 et 1940, les murs de soutènement consolidés en 1999. Des jardins ont été créés, au quatrième quart du XXe siècle, à l'emplacement du potager qui figure sur l'ancien plan cadastral de 1819.
Inscrit dans un vaste parc, il présente deux corps principaux de bâtiments à l’intérieur d’un grand espace quadrangulaire terrassé, rythmé par quatre tours aux angles. L'ensemble est protégé par la Vienne à l’est et par un fossé au sud et à l’ouest. Le premier de ces corps de bâtiments est particulièrement original puisqu'il s’agit d’un donjon double, c’est-à-dire à l’origine de deux donjons qui étaient proches (séparés de trois mètres), mais non contemporains. Le premier, à l’ouest, possède comme son voisin cinq niveaux (entrée d’origine au premier étage) et a sans doute été construit dès le début du XIIe siècle. Il se différencie du donjon oriental par ses contreforts tourelles aux angles dont deux subsistent. L'autre donjon, de quelques décennies postérieur, se distingue par des contreforts plats sur les flancs et carrés aux angles. Une communication existait entre les deux constructions, ce qui permettait au donjon occidental d’être voué plutôt à l'habitat alors que le donjon oriental pouvait servir d’ultime refuge. La lisibilité de ces premiers aménagements est difficile car les deux bâtiments ont été réunis en un seul corps au XVe siècle, époque qui inaugure la seconde grande campagne de construction. Le donjon double a été coiffé d’une couronne de mâchicoulis sur consoles encore visible sur les faces nord et est. Les quatre tours, qui enferment la cour à deux niveaux du château, datent également de cette période. Au sud-est, la tour Saint-Jean a été fortement remaniée au XVIIe siècle. Par sa position, elle surveille à la fois la Vienne et le fossé. Sous la protection sommitale d’un parapet crénelé sur mâchicoulis s’organisent cinq étages d’habitation parfois richement décorés comme la pièce dite "chambre de François 1er". La tour nord-est a été mutilée au XIXe siècle mais conserve une très belle chapelle au-dessus d’une salle de justice et de la prison. La tour nord-ouest s’ouvre sur le pavillon de "l’Hôtellerie" qui abrite une boulangerie et une cuisine. Enfin la tour sud-ouest est reliée au grand corps de bâtiment Renaissance dont l’élévation remonte à 1560. Remarquable par la richesse de son décor, cette aile de trois niveaux est rythmée par des travées de fenêtres où se succèdent de bas en haut des décors de style dorique, ionique et corinthien. Enfin, d’autres travaux ont eu lieu au XVIIe siècle; le donjon double a alors été percé de grandes baies.

Éléments protégés MH : le château, avec ses peintures, son enceinte, ses terrasses intérieure et extérieure et le bâtiment de l'Aumônerie : classement par arrêté du 22 octobre 1923. Le jardin et l'avenue sud, à l'exclusion de la piscine, de la maison dans l'enclos du jardin, des bâtiments des communs et des portails ; la perspective sous bois (ravin) : inscription par arrêté du 23 octobre 1992. Les terrasses du jardin avec leurs murs de soutènement et de clôture ; les vestiges des deux tours : classement par arrêté du 19 mai 1994.

château de Touffou 86300 Bonnes, tél. 05 49 56 08 48, ouvert au public samedi, dimanche et jours fériés du 1er avril au 15 juin de 14h à 18h 30. Tous les jours sauf les mardi du 16 juin au 15 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E,
photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 chateau de Touffou à Bonnes chateau de Touffou à Bonnes  chateau de Touffou à Bonnes 
 
 
 chateau de Touffou à Bonnes  chateau de Touffou à Bonnes chateau de Touffou à Bonnes   château de Touffou à Bonnes
 
 Nous remercions chaleureusement M. Pierre Mairé du site pixAile.com, pour les photos aériennes (ci-dessous) qu'il nous a adressées.
château de Touffou à Bonnes château de Touffou à Bonnes  
 
   
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.